Un mobile GPS pour surveiller les enfants crée la polémique - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Un mobile GPS pour surveiller les enfants crée la polémique

le 31/05/2007, par Denis Poillerat, Terminaux et Systèmes, 387 mots

Un mobile GPS pour surveiller les enfants crée la polémique

Ce jeudi 31 mai, la société Car Telematics, spécialiste de la géolocalisation des flottes automobiles, commercialise le Kiditel (29,90 E par mois sur 24 mois, voir photo), un boîtier combinant des fonctions de géolocalisation et de téléphonie mobile, à destination des enfants. Ou plutôt des parents anxieux puisque l'appareil ne permet pas à son utilisateur de passer des appels. Sa principale fonction est en effet de pouvoir surveiller la position et les déplacements d'un enfant. Mais la sortie du Kiditel a créé la controverse en raison des risques sanitaires. Les associations Agir pour l'environnement et Priartem (Pour une réglementation des implantations d'antennes relais de téléphones mobiles) tirent en effet la sonnette d'alarme et demande, dans un communiqué, la suspension de la commercialisation de l'appareil. Elles rappellent que plusieurs études ont démontré la dangerosité de l'utilisation d'un mobile et que l'une d'entre elles, effectuée par l'université de Porto Alegre, concluait sur une plus grande sensibilité du cerveau des enfants au rayonnement électromagnétique (plus de 60 % comparé aux adultes). Du côté de Car Telematics, on ne dément pas : « Nous comprenons la vigilance de ces associations. Il est vrai que le cerveau des enfants est plus sensible. Mais il en va de la responsabilité des parents de ne pas appeler trop fréquemment. Et nous préconisons également de laisser le Kiditel au fond d'un cartable ou d'un sac de sport. Mais on ne peut ni dire que c'est dangereux, ni le contraire. » Les associations profitent également de la proximité des élections législatives pour tenter de faire pression sur le monde politique en demandant aux candidats de s'engager sur le sujet. Priartem rappelle aussi qu'elle avait interrogé le 3 avril 2007 Nicolas Sarkozy sur la dangerosité des mobiles pour les enfants. Le candidat à la présidence de la République avait alors envisagé l'interdiction des portables dans les écoles par exemple. L'idée du Kiditel a de quoi faire frémir. Grâce à un espace personnel, les parents pourront en effet suivre à la trace leurs enfants. Un élément paraît cependant intéressant dans le produit de Car Telematics, la touche SOS. Une fois déclenchée, elle autorise l'envoi d'un SMS à un numéro préenregistré. Une initiative comparable avait été tentée par ITT et son mobile Babymo en 2005. Sa commercialisation n'avait pas été un succès, notamment à cause de la polémique (et même d'actions en justice) de la part des deux mêmes associations.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »