Un superordinateur avec moins de switchs dans les labs de Fujitsu - Actualités RT Réseaux

Un superordinateur avec moins de switchs dans les labs de Fujitsu

le 24/07/2014, par Jean Elyan avec IDG News Services, Réseaux, 363 mots

Grâce à un nouvel algorithme de communication et une topologie IP multicouche à maillage intégral, le dernier superordinateur du constructeur japonais devrait permettre de substantielles économies d'énergie.

Un superordinateur avec moins de switchs dans les labs de Fujitsu

Pour son dernier super-computer, Fujitsu a décidé de regrouper des supercalculateurs en cluster afin de réduire le nombre de commutateurs réseau de 40 % sans perdre en performance. Le système repose à la fois sur un nouvel algorithme de communications qui permet de contrôler plus efficacement la circulation des données, mais aussi sur une topologie réseau multicouche à maillage intégral. À la différence de la topologie réseau « fat tree » à trois couches et de sa structure arborescente, la topologie à maillage intégral est plus efficace dans le sens où elle permet d'éliminer une couche de commutateurs.

Par ailleurs, la planification des transferts de données évite les collisions sur les trajets dans la mesure où chaque serveur communique avec tous les autres et réciproquement. Un système de superordinateurs en cluster composé de 6 000 serveurs aurait besoin de centaines ou de milliers de commutateurs réseau et il consommerait 20 % des besoins en électricité du système. Appliquée à un système de plusieurs milliers d'unités, l'approche de Fujitsu permettrait de réduire de 40% le nombre de commutateurs tout en maintenant le niveau de performance d'un système classique. « Par conséquent, il est possible de faire des économies sur toute la chaîne, aussi bien en nombre de composants utilisés, qu'en consommation d'énergie, ou en espace et en maintenance », a écrit un porte-parole de Fujitsu dans un courriel.

Selon Fujitsu, « cette technologie pourrait favoriser l'adoption de supercalculateurs dans des domaines comme l'analyse des tremblements de terre, la météorologie ou la recherche pharmaceutique ». Les supercalculateurs en cluster ont déjà été utilisés dans des secteurs qui vont de l'industrie du smartphone à celle de l'automobile. Fujitsu Laboratories devrait présenter sa technologie un peu plus tard ce mois-ci lors du Summer United Workshops on Parallel, Distributed and Cooperative Processing 2014 (SWoPP 2014) qui se tiendra dans la ville japonaise de Niigata City. Le Lab de Fujitsu prévoit de mettre cette en approche en pratique en proposant un modèle fonctionnel d'ici fin mars 2016. D'ici là, il va poursuivre ses recherches pour réduire encore plus le nombre de commutateurs réseau dans les supercalculateurs en cluster.

Arista lance son routeur 7500R en se basant sur FlexRoute et Jericho

Après ses succès dans la commutation pour centres de données, Arista s'attaque de plus en plus au routage. Une offensive directement dirigée contre les bases installées de Cisco et Juniper. Arista a lancé...

le 31/03/2016, par Jim Duffy / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 392 mots

Lors de son Partner Summit, Cisco met l'accent sur les centres de...

Rachat de CliQr, entrée dans l'hyperconvergence, lancement de Digital Network Architecture : c'était les 3 grands thèmes du Partner Summit de Cisco. Réuni à San Diego la semaine dernière les partenaires...

le 07/03/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 551 mots

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires. Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du...

le 19/01/2016, par Didier Barathon, 319 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »