Une norme d'interopérabilité pour l'IoT - Actualités RT Convergence

Une norme d'interopérabilité pour l'IoT

le 01/07/2014, par Didier Barathon, Convergence, 458 mots

De grands groupes et des start-ups spécialisées se sont associés au Royaume-Uni pour rendre interopérables les différents produits issus de l'Internet des objets. Leur recherche est appuyée par des financements publics.

Une norme d'interopérabilité pour l'IoT

Un consortium de plus de 40 entreprises technologiques basées au Royaume-Uni cherche à accélérer le développement de  l'internet des objets (Internet of things, IoT), il vient de publier une nouvelle spécification pour un IoT ouvert. Nommée HyperCat, elle veut permettre aux ma-chines de travailler facilement ensemble sur Internet et aux applications de découvrir et de faire transiter automatiquement les données sans intervention humaine.

En 12 mois et avec un financement de 6,4 millions de livres apportées par Technology Strategy Board, un organisme public, les équipes de développement de grandes entreprises telles que  ARM, BT et IBM, ont travaillé aux côtés de start-ups du Royaume-Uni, les autorités locales et les départements universitaires pour trouver la solution.

La spécification HyperCat est une mince couche d'interopérabilité pour l'IoT  qui permet aux applications d'explorer les données et les ressources disponibles sur un centre de données spé-cifique, ou de rechercher certains types de ressources à travers l'Internet. Par exemple, si une application ne comprend que des mesures de température, HyperCat fournir un moyen de re-chercher et de découvrir ce que ce type de données qui est enfoui ne peut pas comprendre.

Les start-ups moteurs de la R&D

"HyperCat a été conçu pour nous passer de l'Internet en silos à l'heure où on passe à l'Internet des objets», a déclaré Pilgrim Beart, CEO de la start-up 1248. «Auparavant, les applications étaient intégrées verticalement, en travaillant uniquement avec des services spécifiques, qui confinent les données pour réduire les silos verticaux. "HyperCat permet aux apps de recher-cher les données dans tous les services, libérant machines du goulot d'étranglement que consti-tue le programmeur humain et permettant une relation à plusieurs de se développer, ce qui est la clé de l'IoT".

Justin Anderson, CEO de la société Flexeye, a déclaré : «En tant que nouveaux venus sur le mar-ché, nous nous efforçons d'offrir des solutions révolutionnaires à un rythme extraordinaire, HyperCat permettra de s'assurer que les acteurs joueurs trouvent en toute sécurité un langage commun.

"L'investissement du Technology Strategy Board pour cette initiative d'interopérabilité a permis de mettre le Royaume-Uni dans une position de leader mondial et de soutenir l'économie du Royaume-Uni en créant de nouveaux emplois et en attirant des investissements étrangers sur nos côtes."

Andy Stanford-Clark, directeur R&D chez IBM Royaume-Uni souligne : «Nous avons été en me-sure de créer de nouvelles applications très rapidement, par exemple, nous pouvons prendre des données d'éclairage de lampadaires appartenant à un autre groupe de projet et l'afficher sur notre propre application. Nous sommes en mesure d'explorer les métadonnées d'HyperCat dans des formats lisibles par l'homme et la machine.


(schéma : Cisco)

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »