Une rétribution 2018 de 21,28 M$ pour le patron de Cisco - Actualités RT Réseaux

Une rétribution 2018 de 21,28 M$ pour le patron de Cisco

le 27/11/2018, par Serge LEBLAL, Réseaux, 433 mots

Des documents de la SEC révèlent les salaires des principaux dirigeants de Cisco pour l'année fiscale 2018. Le CEO Chuck Robbins émarge à 21,28 millions de dollars avec ses stock-options et ses bonus.

Une rétribution 2018 de 21,28 M$ pour le patron de Cisco

Aux Etats-Unis, les rémunérations des dirigeants de la high-tech sont régulièrement communiquées par leurs entreprises à la SEC, US Securities and Exchange Commission, l'organisme de régulation des marchés. Après celles d'Oracle, transmises en septembre dernier, où l'on découvre les salaires et intéressements de Larry Ellison, Safra Catz, Mark Hurd et Thomas Kurian (désormais parti chez Google), ce sont les rémunérations des principaux dirigeants de Cisco qui sont apparus suite à la publication de documents transmis en octobre au régulateur. Selon ceux-ci, les membres de la direction ont reçu la rémunération suivante pour l'exercice 2018.

Chuck RobbinsCEO :

Rémunération totale (environ) : 21,28 millions de dollars
Salaire de base : 1,32 million de dollars
Attributions d'actions : 14,69 millions de dollars
Régime d'intéressement annuel : 4,99 millions de dollars
Autres : 99 940 $

Kelly A. Ramer, CIO : 

Rémunération totale (environ) : 11,44 millions de dollars
Salaire de base : 850 000$
Attributions d'actions : 8,59 millions de dollars
Régime d'intéressement annuel : 1,85 million de dollars
Autres : 57 109 $

David Goeckeler, vice-président directeur et directeur général, en charge des activités réseaux et sécurité :

Rémunération totale (environ) : 11,09 millions de dollars
Salaire de base : 825 000$
Attributions d'actions : 9,84 millions de dollars
Régime d'intéressement annuel : 1,82 million de dollars
Autres : 57 109$

Maria Martinez, vice-présidente exécutive et responsable de l'expérience client :


Rémunération totale (environ) : 19,34 millions de dollars
Salaire de base : 675 000$
Attributions d'actions : 12 millions de dollars
Prime : 6,5 millions de dollars
Régime d'intéressement annuel : 400 569 $.
Autres : 45 687$

Gerri Elliott, vice-président directeur et responsable des ventes et du marketing :


Rémunération totale (environ) : 16,85 millions de dollars
Salaire de base : 750 000$
Attributions d'actions : 10 millions de dollars
Bonus : 6 millions de dollars $
Régime d'intéressement annuel : 385 941 $.
Autres : 45 687$

Les dirigeants de Cisco sont donc bien rémunérés d'autant que l'équipementier a accompli une transition de plusieurs années pour vendre plus de logiciels et d'abonnements. Pour accompagner cette évolution, Cisco a embauché en mars dernier Maria Martinez, auparavant chez Salesforce et Gerri Elliott, ancien cadre chez IBM, Microsoft et Juniper. Il se dit que ces deux nouveaux dirigeants ont apporté une grande richesse d'expérience en matière de logiciels et d'abonnement.

Cisco a déclaré que son consultant indépendant en rémunération a aidé à formuler les forfaits pour Maria Martinez et Gerri Elliott. Pour Mme Martinez, plus de la moitié de ses primes d'embauche ont été conçues pour la dédommager des capitaux propres non acquis qu'elle a perdus en quittant Salesforce. Quant au niveau de rémunération d'Elliott, il a été recommandé « pour l'inciter à prendre sa retraite et à rejoindre Cisco », selon son plus récent dépôt auprès de la SEC.

(Légende illustration) Focus sur les salaires des dirigeants de Cisco, dont près de 21,28 M$ pour le seul Chuck Robbins, CEO de l'équipementier. (Crédit D.R.)


Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »