Unify prévoit de lancer Ansible au mois d'octobre prochain - Actualités RT Convergence

Unify prévoit de lancer Ansible au mois d'octobre prochain

le 19/03/2014, par Peter Sayer, adaptation Didier Barathon, Convergence, 687 mots

Unify, l'ex Siemens enterprise communications a changé de CEO,  Hamid Akhavan  cédant son poste en début d'année à Dean Douglas, un ancien de Westcon, IBM et Motorola.  Ce dernier a levé les doutes sur Ansible, le projet phare de l'ancienne direction dont il fait, lui aussi, un axe majeur.

Unify prévoit de lancer Ansible au mois d'octobre prochain

Unify livre un peu plus de détail sur Ansible, son service de communication unifié annoncé au mois de juin dernier. Les tests en bêta, en interne ou avec des clients,  sont prévus pour le mois de mai prochain. Le lancement commercial intervenant au mois d'octobre, dans un premier temps sous forme de service hébergé. Le projet Ansible est le nom donné par Unify à un produit global qui va combiner des canaux de communication comme l'audio, la vidéo, la messagerie ou le partage d'écrans avec des archives, des appels audio et vidéo, les relevés de notes, les e-mails, les chats, les réseaux sociaux, le tout sur un seul écran.

Lundi dernier, Unify a précisé qu'il avait déjà effectué des essais du logiciel avec un panel d'utilisateurs. La semaine passée lors du Cebit, le constructeur a invité les visiteurs à des démonstrations d'Ansible, ce sera à nouveau le cas cette semaine, lors d'Enterprsie connect à Orlando en Floride (du 17 au 20 mars). La démonstration, parfaitement scénarisée, permet à un employé d'Unify d'identifier si un collègue est en ligne en utilisant les indicateurs de présence du service, en recevant un appel vidéo à partir d'un iPhone, en transférant l'appel à un iPad avec un intervalle de une à deux secondes seulement. Sur l'Ipad, l'écran plus grand autorise la visualisation simultanée des documents relatifs à la discussion, tout en les transférant ultérieurement vers un PC ce qui permet de poursuivre la conversation tout en partageant l'écran.

Le plus grand choix possible

Les communications sont regroupées dans des échanges autour des projets eux-mêmes, déterminés par les personnes concernées. Ces conversations sont un croisement entre un salon de discussion non-stop et une archive dans lequel il est possible de passer des conférences audio ou vidéo ou échanger des documents et des courriels. Tous sont consultables parce que le système analyse des enregistrements de conférence pour générer des transcriptions et des extraits de mots-clés. Les employés qui entrent dans le service peuvent choisir de souscrire à un nombre quelconque de conversations, de favoriser les plus importantes pour leur travail, de recevoir toutes les mises à jour et temporairement mettre en " sourdine " les moins utiles ou les plus frivoles de leurs échanges s'ils ne veulent pas être dérangés.

Lors du Cebit, la démo passait très bien, même s'il y a un certain nombre de « coquilles » qui subsistent comme la convivialité, la capacité de récupérer des documents ou même les fautes d'orthographe que les développeurs auront à résoudre. Inversement, certaines informations peuvent devenir trop faciles à trouver, si les participants de la conférence téléphonique font des remarques personnelles sur un collègue absent, oubliant que la transcription de la conférence téléphonique sera archivée et accessible à tous les membres du projet !

Le déploiement est programmé

Lors du Cebit, Unify a également démontré sa plateforme de messagerie et de conferencing OpenScape Voice, montrant comment la dernière version du logiciel intégrait des éléments de conception du projet Ansible tels que l'interface à guichet unique et certaines de ses icônes. Fin 2014, Ansible en service hébergé et OpenScape Voice systèmes sur site seront en mesure d'échanger des données et des appels grâce à une série de connecteurs intelligents, ce qui rendra la collaboration ou la migration simple. À la mi-2015, Unify prévoit de déployer des connecteurs similaires pour les utilisateurs de ses OpenScape version « business » et OpenScape 4000.

La société a déclaré qu'Ansible sera en mesure de faire des appels à partir d'une page Web dans Google Chrome et d'autres navigateurs WebRTC. Les applications seront disponibles pour les appareils Apple de la version initiale en octobre et pour Android peu après. Il sera possible de planifier des conférences ou de les créer à la volée, de les rechercher à travers des conversations, des personnes et des fichiers. Tous les fichiers, les conversations et les outils de collaboration seront disponibles à partir de tous les terminaux. 

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »