Vinton Cerf : manifeste pour un cloud normalisé - Actualités RT Cloud / Virtualisation

Vinton Cerf : manifeste pour un cloud normalisé

le 13/05/2011, par Jean Elyan avec IDG News Service, Cloud / Virtualisation, 703 mots

Co-fondateur d'Internet, Vinton Cerf compare la maturité du cloud à celle de le messagerie électronique aux premiers jours du réseau des réseaux.

Vinton Cerf : manifeste pour un cloud normalisé

Ceux qui ont des critiques à faire envers le cloud ne sont pas à cours d'arguments pour pointer son manque d'interopérabilité, le risque de verrouillage de la part des vendeurs, ou les dangers liés à la sécurité. Parmi eux, Vinton Cerf, l'un des pères fondateurs de l'Internet et chef évangéliste de l'Internet chez Google, compare l'état du cloud computing actuel aux premiers jours du courrier électronique.

« Aujourd'hui, le cloud computing, ressemble à l'email des années 1980. A l'époque, les choses n'étaient pas reliées entre elles, et il n'était pas possible d'échanger des éléments entre les systèmes de messagerie. Aujourd'hui, il n'est pas possible d'échanger des choses entre les clouds. C'est cela qui doit changer », a déclaré Vint Cerf, lors de la conférence Interop qui s'est tenue cette semaine. « La nécessité d'avoir des clouds capables d'interagir entre eux est de même nature, » a-t-il ajouté.

Mark Deibert, responsable de l'architecture globale au sein d'un groupe pharmaceutique - il a demandé à ce qu'il ne soit pas nommé - se dit d'accord avec l'évangéliste. « Soit le cloud va évoluer, soit il va disparaître, » a-t-il déclaré. Celui-ci penche toutefois vers l'hypothèse la plus positive. « Je crois, d'une part, que la promesse liée aux coûts va devenir un facteur de plus en plus convaincant, et d'autre part que le marché va pousser le cloud à évoluer, » a-t-il commenté. La preuve : son entreprise s'est lancée dans la création d'un cloud privé, un choix, pour, en quelque sorte, valider le concept. « C'est une opportunité pour l'entreprise de s'y mettre de manière progressive, » a-t-il poursuivi.

Une alliance avec des poids lourds

Mais comment le marché pourra-t-il forcer les vendeurs de solutions cloud à interagir entre eux ? L'Open Data Center Alliance, qui compte parmi ses membres BMW, Deutsche Bank, JPMorgan Chase, Lockheed, Marriott, Shell, Terremark, UBS, Baidu, eBay et Kraft Foods, en est un des éléments. « Depuis sa mise en place l'an dernier, l'Alliance a vu le nombre de ses membres doubler, et compte aujourd'hui plus de 150 entreprises qui représentent environ 85 milliards de dollars de dépenses annuelles en IT, » a déclaré Kirk Skaugen, vice-président d'Intel et directeur général de son groupe de datacenters.

C'est Intel qui a contribué à créer l'Alliance, mais le fabricant de puces y joue un rôle consultatif, sans droit de vote, comme l'explique le vice-président. « Les feuilles de route et les recommandations qui émaneront de l'Open Data Center Alliance seront agonistiques en terme de logiciels et de matériels, » a t-il déclaré. « Le groupe n'a pas vocation à établir des standards. Par contre, il va travailler avec des organismes existants chargés de la normalisation, comme le Distributed Management Task Force, et aider au développement des standards, » a indiqué Kirk Skaugen. « Certains membres de l'Alliance contribuent à construire la feuille de route, » a ajouté le vice-président d'Intel.

Pousser les normes pour faciliter les échanges

Intel gagne, semble t-il, à travailler étroitement avec l'Alliance, afin de mieux comprendre les besoins des utilisateurs. « Nous souhaitons être à la pointe en matière de normes, et nous voulons aussi pouvoir orienter l'industrie à mesure que celles-ci évoluent, » a déclaré le responsable d'Intel. « Notre objectif est de devancer les exigences et d'être à la pointe des propositions. » Le fondeur a créé, pour les vendeurs qui travaillent avec lui, un programme nommé Cloud Builders, qui leur permet de s'assurer que leurs produits répondent aux nouvelles exigences technologiques. Les vendeurs « essaient de réaliser en parallèle » ce qui émane de l'Alliance, a indiqué Kirk Skaugen.

La technologie processeur va traduire certains objectifs dans des réalisations comme la Trusted Execution Technology mise au point par Intel, une fonctionnalité de sécurité basée sur le matériel, qui vise à assurer que le code s'exécute dans un environnement protégé. Un autre objectif de l'Alliance sera de veiller à l'interopérabilité des clouds entre eux. « Nous voulons faire en sorte que les données puissent être protégées aussi bien au repos que pendant leur utilisation - que l'on déplace un cloud privé vers un cloud public, ou entre clouds publics», a ajouté le responsable d'Intel. Cela, tout en restant « indépendant de l'infrastructure sous-jacente du vendeur au sein de ces clouds, » a t-il encore précisé.

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

euNetworks relie 240 datacenters en Europe et se développe en France

Les opérateurs d'infrastructure indépendants luttent pour leur indépendance face à la concurrence des grands opérateurs et aux tentatives de rachat dont ils sont l'objet. euNetworks est un opérateur de réseau...

le 08/02/2016, par Didier Barathon, 378 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »