Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME - Actualités RT Cloud / Virtualisation

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), Cloud / Virtualisation, 450 mots

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en termes d'hébergement.

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Vodafone est connu pour ses activités mobiles et son expansion pan-européenne. L'opérateur  vise aussi l'hébergement et les PME, avec une offre dédiée annoncée au salon Cebit. Il lance Total Nuage Flex, une offre d'hébergement cloud destinée aux PME, elle sera disponible en Europe avant l'été et ensuite aux États-Unis et en Asie. Destinée aux PME  ayant des ambitions mondiales, elle leur permettra d'abord d'accéder à l'infrastructure de Vodafone qui possède plusieurs  centres de données. En Allemagne, il est situé près de Francfort.

L'opérateur va fonctionner avec au moins deux centres de données dans chacun des pays où il offrira le service. Cela permet  la redondance et la reprise après sinistre et signifie également que les données restent dans le pays d'où elles sont originaires explique l'opérateur. «Les entreprises veulent avoir la certitude que la solution de cloud qu'ils adoptent est fiable et protège leurs données en conformité avec les normes de sécurité des données et de conformité nationales. »

HPE fournira la technologie sous-jacente

La solution proprement dite, Total Nuage Flex est un service de cloud privé virtuel qui peut être géré via un portail en libre-service et directement intégré à l'infrastructure sur site via VPN ou MPLS. Hewlett Packard Enterprise fournira la technologie sous-jacente. Il sera lancé fin juin en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni et en Irlande. D'autres pays suivront, une demi-douzaine d'entre eux au cours du troisième trimestre : les États-Unis, Hong Kong ou Singapour, a précisé Nadja Risse, patronne des ventes pour le cloud et l'hébergement en Europe centrale et méridionale chez Vodafone.

Les clients allemands et italiens, seront en mesure d'accéder au portail en libre-service dans leur propre langue. «Les entreprises mondiales font souvent tout en anglais explique Nadja Risse, «Dans les grands pays, nous prévoyons des portails localisés."

Le prix par serveur variera en fonction de la capacité et des services requis. A titre d'exemple, une PME voulant exécuter Active Directory, MySQL, Microsoft Dynamics et Skype for business pourrait commencer avec cinq machines virtuelles Windows avec une garantie de disponibilité de 99,9%. Avec une connection entièrement redondante  à 100 Mbps, un pare-feu et l'atténuation des attaques DDoS (déni de service distribué), Vodafone va facturé à partir de 2500 euros (2785 US $) par mois, ce qui revient à environ 0,28 euros par VM et par heure.

En photo (crédit Peter Sayer) : Jorg Keller (à gauche), senior product manager pour Vodafone Total Cloud Flex en Allemagne, et  Nadja Risse (à droite), Vodafone's head of sales for cloud and hosting in central and southern Europe, au Cebit, le 13 mars dernier.

Pression sur les datacenters, après un trimestre de forte croissance...

La croissance continue d'Amazon Web Services, de Microsoft Azure et de Google Cloud Platform indique que de plus en plus d'entreprises se tournent vers le cloud.   Ça pourrait devenir lassant, mais comment...

le 15/05/2019, par Fredric Paul, Network World (adaptation Jean Elyan), 853 mots

Cisco booste son SD WAN au multicloud

Avec le SD-WAN Cloud OnRamp for CoLocation de Cisco, il est possible de relier les succursales d'une entreprise à des datacenters privés de sièges sociaux régionaux via des installations de colocation. Avec à...

le 07/05/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 952 mots

Le cloud, usine à fabrique d'erreurs IA

La croissance exponentielle des données servant à alimenter des systèmes d'intelligence artificielle entraîne des erreurs. Se servir de l'impressionnante capacité de stockage cloud pour les héberger ne risque...

le 12/04/2019, par David Linthicum, Infoworld (adapté par Jean Elyan), 469 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...