Winternals croqué par Microsoft : téléchargeons vite !

le 20/07/2006, par Marc Olanié, Fournisseurs, 402 mots

Mark Russinovich deviendra-t-il le prochain « Official Microsoft Kernel Keynote Speaker » ? Tout semble le confirmer. Car depuis ce début de semaine, une toute petite « base line » accompagne le logo de Winternals : « a Microsoft Subsidiary ». Rodrigue, qui l'eût cru ? Chimène, qui l'eût dit ? Mark Russinovich is very pleased, lit-on dans son édito ouvrant le blog de Sysinternals. On ne le saurait à moins, le chèque d'acquisition devant comporter un nombre confortable de zéros à gauche de la virgule. Ceux qui seront nettement moins « pleased » risquent d'être les administrateurs NT et les usagers. Systinternals et Winternals sont des usines à utilitaires excessivement indiscrets, des machines à hack qui ont souvent fait l'objet de remarques désagréables de la part des équipes stratégiques de « Corp ». Sysinternals, c'est la voix libre de Winternals, celle qui déclencha ouvertement ce que les éditeurs d'antivirus tentaient péniblement de cacher, à savoir l'affaire du Rootkit Sony. Sysinternals, c'est aussi la voix de Russinovich qui, entre deux « démo de plantage » dans des machines virtuelles VMWare, explique comment transformer un noyau NT Station en NT Server, ou comment contourner telle ou telle protection soi-disant inviolable du noyau Microsoft ou de ce NTFS aussi robuste que les murs de Fort Knox. « I've had my eye on Mark for some time," said Jim Allchin, co-president of the Platforms & Services Division at Microsoft » peut-on lire au fil du communiqué annonçant l'achat de Winternals. Doux euphémisme. Pour avoir interviewé Allchin bien avant l'époque où celui-ci proférait des discours nettement moins xyloglotte*, nous pouvons assurer que son intérêt pour les écrits de Russinovich ne datent pas seulement de « some time ». Cela remonte même à l'époque où le Pape de la Base de Registre commentée sévissait dans des papiers du MSJ traitant de la gestion mémoire de Windows 95. Il est également quasiment certain que la liberté de parole dont bénéficiait Russinovich jusqu'à présent risque de se heurter aux « limites du discours Corporate », l'un des produits les plus stables et des mieux développés au sein de « Corp ». Liberté de parole et de publication, également. Par mesure de prudence, il est donc vivement conseillé de récupérer les quelques trésors téléchargeables gratuitement sur le site, voir même certaines extensions payantes.

*du grec, xylos, bois, et glotte, logos, la langue, le verbe : langue de bois, à ne pas confondre avec xylocéphalie, de xylos, bois, et cephalos, la tête, à savoir la gueule de bois. Pour tout renseignement complémentaire, se reporter à l'indispensable lexique xyloglotte.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »