Xerox virtualise ses applications d'éditique critiques

le 08/04/2011, par reseaux-telecoms.net, Cloud / Virtualisation, 447 mots

Xerox virtualise ses applications d'éditique sur deux serveurs principaux. Ces applications critiques servent à délivrer les services de gestion documentaire de Xerox à destination de ses clients entreprises en France.

Xerox virtualise ses applications d'éditique critiques

Xerox est un spécialiste de la gestion documentaire. Ses prestations concernent l'édition de documents sortants (factures, contrats, courriers clients...) ou la dématérialisation de documents entrants (commandes, formulaires, courriers de réclamation...). Il s'agit donc d'applications très spécialisées d'éditique, de numérisation ou de reconnaissance de caractères qui traitent des volumes importants de documents.

En France, Xerox possède une quinzaine de sites de production, dans lesquels sont implantés ses systèmes d'impression et de numérisation. Et la firme dispose de deux Data Centers, où sont regroupés les moyens informatiques nécessaires à ces prestations, soit près de 450 serveurs logiques. La DSI de Xerox en charge des offres d'externalisation documentaire souhaitait mutualiser les ressources physiques de l'ensemble de ses environnements, y compris Windows. « Nous avons commencé par étudier les solutions de virtualisation disponibles, et nous avons retenu VSphere de VMWare », raconte Bastien Vigneron, DSI de Xerox.

Côté machines physiques, Xerox a retenu cinq serveurs, deux pour son Data Center principal, deux en miroir sur son Data Center secondaire, et un pour ses propres besoins informatiques. Actuellement, les deux serveurs du site principal accueillent 49 serveurs logiques de production, soit en remplacement d'anciennes machines, soit pour de nouveaux projets. « Le premier bénéfice net est de permettre de monter un serveur en quelques minutes contre plusieurs heures auparavant », souligne Bastien Vigneron.

Ces serveurs accueillent les applications du coeur de métier des offres de service de Xerox : des progiciels de lecture de document pour la dématérialisation, très consommateurs de CPU et de mémoire, des serveurs de bases de données et des serveurs d'éditique traitant des fichiers très volumineux et donc très gourmands en I/O, des fermes de serveurs virtualisant les postes de travail, des serveurs d'infrastructure... « On constate une bonne gestion de la charge, qui progresse de façon linéaire sur toutes les dimensions, sans engorgement » se félicite Bastien Vigneron. 

Globalement, l'infrastructure offre une disponibilité de 99,997 % en 24×7×365 grâce au montage en cluster des nouveaux serveurs avec un accès redondant au SAN mis en place au même moment, et aux mécanismes intégrés à VSphere. Pour les clients de Xerox bénéficiant des niveaux de service SLA les plus élevés, un processus de basculement vers le site secondaire, sur lequel les configurations sont répliquées dans le cadre du PCA (plan de continuité d'activité).

Par ailleurs, il est attendu dans le cadre de cette nouvelle configuration de serveurs une réduction significative de la consommation énergétique, de l'ordre de 30 %. Ce sont cinq serveurs novascale bullion de Bull, à base de processeurs Xeon d'Intel, qui ont été mis en place.

Photo D.R.

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

euNetworks relie 240 datacenters en Europe et se développe en France

Les opérateurs d'infrastructure indépendants luttent pour leur indépendance face à la concurrence des grands opérateurs et aux tentatives de rachat dont ils sont l'objet. euNetworks est un opérateur de réseau...

le 08/02/2016, par Didier Barathon, 378 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »