4G, le puzzle se met en place - France Télécom cible 300 millions de clients d'ici 2015 - RT Wifi/Wimax/Wibro

France Télécom cible 300 millions de clients d'ici 2015

Dossier par Benjamin Vauchel, 584 mots

Un objectif de 300 millions de clients, un investissement de 2 milliards d'euros dans la fibre optique, un contrat social financé à hauteur de 900 millions, telles sont quelques unes des annonces de Stéphane Richard, directeur général de France Télécom. Il a défini les orientations stratégiques de l'opérateur historique à l'horizon 2015, ce 5 juillet.

France Télécom cible 300 millions de clients d'ici 2015 « Nous allons remettre l'humain au coeur de nos responsabilités ». Avec cette phrase durant la conférence de presse Orange du 5 juillet à Paris sur les orientations stratégiques du groupe, Stéphane Richard, son directeur général, a évoqué le passé de l'entreprise fortement troublée par les suicides en série. Le directeur a présenté le projet du groupe dénommé Conquêtes 2015. On note en particulier qu'il se prépare à jeter l'éponge en matière de contenu et de programmes TV car il estime que cette offre ne ramène pas assez d'abonnés.

Le projet Conquêtes 2015 se divise en 4 pôles principaux : salariés, réseaux, clients et international. Le premier pôle concerne la reconquête des hommes et des femmes de l'opérateur historique. Ces derniers fortement ébranlés par la vague de suicide se sont massivement détournés de leur entreprise. Stéphane Richard confirme ce besoin de reconquête : « Il faut que nous reconstruisions un contrat social » et prévoit une enveloppe de 900 millions d'euros pour nourrir le dit contrat.

Le directeur d'Orange a également énoncé le besoin de recrutement de l'entreprise. Le groupe n'a pas eu de volonté de recrutement ces 15 dernières années. L'effectif a actuellement une moyenne d'âge d'environ 47 ans. Ce qui pourrait poser  des problèmes à l'horizon 2020 avec le départ en retraite de la moitié des effectifs du groupe (180 000 personnes en tout, dans le monde). Pour répondre à ces départs l'entreprise prévoit d'embaucher 10 000 personnes entre 2010 et 2012. On ne peut que relever que cela signifie tout de même que le groupe devrait perdre un nombre important de salariés dans le cadre des départs à la retraite car 10 000 embauches ne devraient pas les compenser.

Par ailleurs, la dimension réseaux est prépondérante dans le projet Conquêtes 2015 avec une enveloppe de 2 milliards d'euros consacrée au déploiement du FTTx (fibre optique) afin de garantir une couverture de près de 40% de la population en 2015.

Stéphane Richard a également eu un petit mot pour la 4ème génération mobile selon ...

Crédit photo : Stéphane Richard, Directeur général de France Télécom. D.R



... le standard  LTE (Long Term Evolution) en garantissant que la technique était au point : « Nous sommes techniquement prêts ». A noter que France Télécom possède une dizaine de sites tests au sud de Paris où elle développe le LTE en collaboration avec Alcatel-Lucent.

Stéphane Richard a également évoqué le futur de son offre TV avec Orange Sport et Orange Cinéma Séries. Il a précisé qu'il ne persisterait pas à investir seul étant donné le peu de gain de clientèle qu'elle générait et qu'il cherchait actuellement un partenaire.

Le directeur général a également réaffirmé que les offres illimitées de téléphonie mobile n'étaient plus tenables du fait de la saturation grandissante des réseaux 3G en France : « La notion d'illimité en téléphonie mobile appliquée au trafic mobile n'est plus tenable ». Il a d'ailleurs précisé qu'une réflexion était engagée en interne sur les potentielles solutions de remplacement de ces offres.

Enfin, a l'international, Orange projette d'élever son nombre de clients à près de 300 millions d'ici 2015, contre 190 millions aujourd'hui, et ce particulièrement dans les pays émergents ou il espère également faire évoluer les offres.

En effet ces dernières sont majoritairement prépayées et le groupe espère passer à un modèle d'offres post-payées qui est le modèle archi dominant en France et qui fait les beaux jours des opérateurs mobiles.

Sommaire du dossier