Google : le maître du web - Google se place sur la publicité sur les mobiles - RT Infrastructure

Google se place sur la publicité sur les mobiles

Dossier par IDG News Service, 394 mots

Google veut acquérir AdMob, spécialiste de la publicité sur les mobiles. L'acquisition ne devrait pas être remise en question par la législation anti-trust. En revanche, la confidentialité des données des particuliers soulève des questions. Notre mobile sait beaucoup de choses sur nous.

Google veut acquérir AdMob, un spécialiste de la publicité sur les mobiles pour 750 millions de dollars en actions.

AdMob délivre déjà des publicités pour certaines applications fonctionnant sur le système d'exploitation Android de Google. "AdMob a réalisé des progrès exceptionnels" dans le marché publicitaire sur les mobiles, selon Google. Le marché n'en est toutefois qu'à ses débuts. Il ne représente d'ailleurs qu'une faible part du chiffre d'affaires de Google. "Mais les perspectives dans ce domaines sont excellentes" indique Google.

L'acquisition viendra combler un manque dans l'offre de Google qui jusqu'alors s'est surtout focalisé sur la publicité associée à la recherche depuis un mobile. AdMob, pour sa part, s'est spécialisé dans l'affichage publicitaire et sa monétisation. AdMob annonce ainsi avoir servi 125 milliards d'impressions (annonces publicitaires vues par les particuliers).

Ce mouvement vers l'affichage publicitaire sur les mobiles devrait mener à une consolidation sur ce marché, selon Greg Sterling du cabinet de conseil Sterling Market Intelligence. Et cela devrait faire pencher la balance publicitaire vers Google, étant donné qu'aucun leader n'est apparu sur ce marché pour le moment.

De fait, "C'est le bon moment pour Google d'acheter AdMob, étant donné que le marché de la publicité sur mobile est relativement faible, cela pourrait aider Google à éviter des soucis en ce qui concerne la législation anti-trust" relève Tole Hart analyste chez Gartner.

Google tente d'ailleurs de démontrer dans son argumentaire pour cette acquisition qu'il n'existe pas de risque en la matière et que cet achat sera positif pour le consommateur. Il indique notamment que les internautes mobiles disposeront de plus d'applications sur leurs smartphones car les développeurs pourront faire de la publicité pour leur travail. Il indique également que Google a comme concurrents Yahoo!, AOL et Microsoft qui ont tous récemment réalisé des acquisitions dans le domaine de la publicité mobile.

Google souligne, afin de désamorcer toute critique, qu'il va étendre ses protections sur la confidentialité des données à la publicité sur les mobiles. En début d'année, AdMob était pointé du doigt aux Etats Unis comme faisant partie des sociétés qui collectent des informations sur les particuliers sans les en avertir de façon correcte.

Sommaire du dossier