Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ? - Cumulus Linux combat les config Bloat, mais jusqu'à un certain point - RT Réseaux

Cumulus Linux combat les config Bloat, mais jusqu'à un certain point

Dossier par David Newman, Network World, 216 mots

Cumulus explique être pleinement conscient que les ingénieurs réseau sont habitués à voir la configuration et la gestion de l'information en un seul endroit.

Cumulus Linux combat les config Bloat, mais jusqu'à un certain point Dans ce but, il ajoute quelques commandes qui agrègent des informations issues de plusieurs endroits. Il reste encore beaucoup à faire, mais les commandes actuelles commencent à aborder la question de la configuration bloat (boursouflées).

Un bon exemple est celui de  netshow, que Cumulus utilise pour recueillir des données d'interface et de dépannage à partir de plusieurs endroits. La commande netshow possède  également des options pour obtenir le statut de statistiques de trafic, y compris les erreurs, ainsi que des informations de voisinage en utilisant Logical-Link Discovery Protocol (LLDP). Pour l'automatisation, la sortie de nombreuses commandes netshow peut être formatée en JavaScript Object Notation (JSON).

Un autre outil utile pour le dépannage est la commande cl-ressources -query de Cumulus. Il affiche les limites du système, telles que les niveaux actuels et maximals de la couche 2 et de la couche 3 suivant les tables, le tout sur un seul écran. Cela est très pratique lorsque se pose le problème de l'épuisement des ressources. En revanche, la découverte des limites du système dans d'autres commutateurs ou routeurs peut nécessiter plusieurs commandes, si elles sont encore disponibles, ou en consultant les fiches de données de produits.

Sommaire du dossier