Sécurité : comparaison entre iOS, Android, BlackBerry et Windows Phone - Knox se renouvelle, BlackBerry toujours présent - RT Mobiles

Knox se renouvelle, BlackBerry toujours présent

Dossier par Galen Gruman, InfoWorld, 443 mots

Annoncé il y a deux ans, Knox de Samsung a eu des débuts difficiles et maintenant Android for Work de Google entre en concurrence avec lui. Toutefois, la société ne s'est pas laissée distraire elle a « collé au produit », dévoilant tranquillement la nouvelle version Knox, 2.4, au mois de mars.

Knox se renouvelle, BlackBerry toujours présent

Knox ne fonctionne qu'avec des smartphones et des tablettes de Samsung sélectionnés, car il s'intègre directement avec le matériel d'une manière similaire à ce qu'a fait BlackBerry pour ses propres smartphones et son serveur de gestion BES. Ainsi, Knox n'est une option réaliste que pour les entreprises qui procurent à leurs employés des terminaux compatibles avec Samsung.

Pour ces sociétés, Knox 2.4 (qui ne fonctionne que sur les terminaux Android Lollipop) fournit un mot de passe pour l'intégration d'Active Directory dans son espace de travail sécurisé, les inscriptions d'autres terminaux et la possibilité de suivre l'activité des utilisateurs et l'utilisation de leurs données personnelles.

De son côté, Android for Work de Google talonne Microsoft qui veut améliorer la sécurité de Windows Phone, qui historiquement a toujours eu une sécurité et une gestion faibles. Windows Phone 8.1, sorti à l'automne dernier, a finalement apporté à la plateforme de Microsoft un niveau raisonnable dans les capacités de base, bien que loin derrière ce que les autres platesformes mobiles sont en mesure de fournir.

BlackBerry toujours à la pointe

Les terminaux BlackBerry ont longtemps offert, à travers leur gestion des appareils mobiles (MDM), un contrôle dans l'OS et dans  les applications clés des autorisations données aux utilisateurs. iOS a ajouté ce type de capacités en 2010. Android a suivi quelques années plus tard, et finalement, à l'automne 2014 Windows 8.1 était le dernier grand OS mobile à fournir un solide ensemble d'APIs de gestion du terminal. Les terminaux BlackBerry fournissent également un réseau sécurisé et un niveau de sécurité dans leurs puces que les concurrents n'ont pas, ce sont les principales raisons pour lesquelles les environnements de haute sécurité s'appuient encore sur BlackBerry.

Avec un marché pour ses terminaux qui se rétrécit rapidement, BlackBerry a mis l'accent sur la refonte de son ancien outil BES, uniquement destiné aux environnements BlackBerry,  en un outil de MDM unifié,  BlackBerry Enterprise Service (BES) 12, pour gérer des terminaux iOS, Android et Windows Phone 8, tous largement supportés par d'autres outils de MDM, en plus de son BlackBerry 10 et des parcs installés BlackBerry 5 et 7.

Ainsi, iOS, Android, Windows Phone 8, et BlackBerry 10 soutiennent tous Microsoft Exchange ActiveSync (EAS), qui assure une gestion multiplateformes basique mais commune pour des environnements de sécurité moins rigoureux, que l'informatique peut administrer à partir d'un serveur Exchange, Office 365, Google for Work, Lotus Notes ou Microsoft System Center, aussi bien que de n'importe quel serveur MDM.

Sommaire du dossier