Une nouvelle race d'OS, les micro OS, pour le cloud et les conteneurs - Nano de Windows Server - RT Cloud / Virtualisation

Nano de Windows Server

Dossier par Nigel Poulton, InfoWorld, 210 mots

Last but not least ... Ne voulant pas laisser Linux s'emparer du cloud, l'écosystème, Microsoft a récemment dévoilé son propre système d'exploitation appelé Windows Nano Server. Son lancement est prévu pour 2016.

Nano de Windows Server

Réalisant que Windows Server Core est un pas dans la bonne direction, mais seulement un petit pas, Microsoft s'empare du sujet du minimalisme avec Nano Server. Il est présenté comme une version allégée de Windows Server, Microsoft promettant qu'il est " 93 % plus petit en taille que VHD, 92% d'alertes critiques en moins  et 80 %  de redémarrages nécessaires en moins."

Un facteur dans la réalisation de cette réduction de taille est le fait que Nano Server ne dispose pas d'interface graphique. En fait, il n'a même pas de CLI locale ou de PowerShell, toute la gestion doit être faite à distance via des outils de gestion WMI ou PowerShell Remote ou des outils disponibles sur le Web. Le package installe et met à jour à travers  DISM, l'outil de gestion de l'image de Microsoft.

Nous devrions également nous attendre à ce que Nano Server soit optimisé pour les conteneurs - une technologie que Microsoft a annoncée, mais qui n'est pas encore disponible. Il faut attendre que la réalité prenne corps, mais Microsoft semble  jeter toutes ses forces possibles  sur le cloud et les containers.

Sommaire du dossier