Entretien avec Exclusif, Michael Dell, CEO de Dell

Exclusif
Michael Dell, CEO de Dell

le 30/04/2014, par Jim Duffy, adaptation Didier Barathon, RT Cloud / Virtualisation

"Le SDN c'est aussi pour les ETI et les PME"

Exclusif

Dell est synonyme de PC, pour l'entreprise comme pour les particuliers, et de serveurs pour centres de données. Mais Dell a également de l'ambition dans le software-defined-networking, avec son Initiative pour un réseau ouvert (Open Networking Initiative), où il agit en partenariat avec des entreprises de logiciels SDN comme Cumulus Networks et Big Switch Networks, afin de regrouper les systèmes d'exploitation et les applications sur des commuta-teurs Dell. L'accord avec Big Switch a été annoncé la semaine dernière et le fondateur et PDG de Dell, Michael Dell, a accordé une interview au Rédacteur en chef de Network World, Jim Duffy, pour préciser  ce partenariat, la stratégie réseaux de Dell et l'Open Net-working Initiative.

. Pouvez-vous donner un aperçu de votre Open Networking Initiative après l'accord signé avec Big Switch ?

Nous nous déployons sur ce marché depuis un certain temps, avec l'acquisition de Force10 nous avons franchi un pas supplémentaire. Force10 nous a procuré une place très impor-tante dans les grands centres de données, avec le commutateur 9500 c'est un domaine où nous avons progressé. Un grand nombre d'importants fournisseurs de services conjuguent réseau ouvert, serveurs ouverts, stockage ouvert avec le software-defined. Et certainement qu'avec notre puissance dans les serveurs nous combinerons le tout dans une architecture innovante. Nous avons eu beaucoup de succès avec les architectures blade, celles qui placent le réseau dans des plate-formes convergées, en bâtissant des systèmes hyper convergés de nouvelle génération à 40G. Et bien sûr, le mouvement vers la virtualisation et le software-defined accélère tout ce qui est hyper convergé. Nous voyons de plus en plus de fonctions de réseau gravitant autour de la puissance de calcul. Donc, avoir une capacité en coeur de ré-seau... à chaque fois que nous achetons une nouvelle entreprise augmente considérablement notre R&D. C'est ce que nous avons réalisé avec notre équipe réseau.

. Votre portefeuille de produits réseau conduit-il à amplifier les ventes de serveurs, ou bien est-ce l'inverse ?

Actuellement c'est les deux, nous avons eu des succès dans les réseaux à partir de technolo-gies Dell. N'oublions pas non plus la partie sécurité des réseaux, où nous avons acquis So-nicWALL. C'est un atout important. Les clients croient au  réseau et parallèlement à la sécurité du réseau.

. Le réseau est-il un élément important pour l'avenir de Dell ?

Absolument. Quand vous ciblez le datacenter, vous devez d'abord penser : calcul, réseau,  stockage. Nous croyons que vous devez absolument avoir ces trois technologies de base pour gagner. Nous avons une position historique en calcul et en serveurs. Nous avons acquis des actifs importants dans le stockage et le réseau. Si vous regardez les défis et les opportunités que les clients expriment, je ne pense pas que la réponse consiste à se réfugier dans des silos. Je pense qu'elle consiste à extrapoler le problème à un niveau supérieur, celui de l'automatisation de la charge de travail. Que disent les clients piégés dans des silos ? Ils nous parlent de surconsommation, de perte de temps, de complexité. Donc tout le travail que nous réalisons consiste à mettre l'accent sur les utilisateurs, la qualité de service, les applications et le reste de cette opération s'effectue automatiquement. Nous pensons que c'est la bonne direction et la seule façon de faire si vous avez toutes les technologies de base.

. Pourquoi avez-vous choisi Force10 parmi plusieurs fournisseurs de commutateurs ?

Nous les avons tous examinés. Les autres sont plutôt bien. Je ne veux pas mettre en cause qui que ce soit, mais nous avons vraiment aimé l'approche 40G et au-delà de Force10. C'était exactement ce dont nous avions besoin. Pour les autres, nous n'étions tout simplement pas particulièrement intéressés ou concernés, ils ne présentaient pas forcément une forte valeur ajoutée.

.Qu'est-ce qui différencie Dell de ses concurrents en matière de réseau ?

Si vous regardez le marché des serveurs, tel qu'il a évolué depuis vingt ans, c'était une ap-pliance chargée de gérer OSS et BSS, très coûteux, propriétaire. X86 a entraîné le fait qu'être ouvert réduirait considérablement le coût. Je dirais que Dell a été parmi les principaux catalyseurs qui ont pris en compte ce côté ouverture. Maintenant, si vous regardez le réseau, il semble effectivement évoluer un peu comme le marché des serveurs, avec un couplage étroit de l'OSS et de BSS, c'est cher mais procure de fortes marges à beaucoup de fournisseurs. Nous sommes tous là pour faire la technologie la plus abordable, la plus acceptable pour des centaines de millions de clients dans le monde. Nous avons une grande opportunité pour changer la façon dont le centre de données est installé, c'est dans notre ADN. C'est pourquoi nous avons été les premiers à adopter Linux, les premiers à opter pour OpenStack, c'est pourquoi nous avons choisi un réseau de type ouvert très rapidement.

Chaque fois que quelque chose de nouveau arrive, c'est bon pour les clients, en fin de compte rester dans la voie commune ce n'est jamais une bonne idée. Je parlais avec un client important dans le secteur financier, ils sont assez séduits par l'idée de réseau ouvert. Nous travaillons beaucoup avec les clients, nous travaillons certainement avec les plus grandes entreprises de haute technologie, ou avec l'industrie pharmaceutique. Mais bien sûr, la vraie possibilité réside dans la grande masse du marché,  les petites et moyennes entreprises. C'est une  énorme opportunité pour Dell d'utiliser la base solide que nous avons chez l'utilisateur final et dans les serveurs. C'est une excellente position de force pour tra-vailler au fur et à mesure que le marché va vers plus de convergence, plus d'infrastructure de type softawre-defined.

. Est-ce que la séparation du matériel et du logiciel va marginaliser votre matériel ?

Je n'entre pas dans une bataille, pour ne pas la gagner. Et c'est le genre de guerre que nous savons gagner. Dans les PC et les serveurs x86, nous avons vécu cela, nous savons comment gérer notre chaîne d'approvisionnement et conduire une entreprise très rentable. Pendant la consolidation du marché, nous avons gagné des parts. Quand cela arrive, nous sommes certainement tout à fait disposés à être le fournisseur de choix. Dell a structuré une chaîne d'approvisionnement inégalée avec un coût adapté pour être en mesure de gagner dans le monde actuel.

. Quel est votre point de vue sur le projet OpenDaylight mené par Cisco et IBM pour le SDN ?

Nous restons impliqués et très actifs dans tous les groupes de normalisation, alors je peux vous le dire : tous n'ont pas le client à l'esprit. Pour notre part, nous restons toujours du côté de la clientèle et de son approche. Mais nous ne voyons pas comment se comportent les autres compétiteurs.

Quand vous passez par Microsoft, Google, Facebook, Salesforce.com, Alibaba, qui sont tous nos clients, vous ne trouvez pas de Cisco. C'est là où nous évoluons. C'est là où le monde change, nous allons certainement nous y implanter, nous avons la structure de coûts pour cela et c'est  notre ADN. Dell est une société qui investit un milliard et demi de dollars dans la R&D avec d'incroyables partenaires derrière elle. Cette année, nous déposons plus de brevets que nous ne l'avons jamais fait dans toute notre histoire. Nous avons 6 000 brevets déposés et appliqués nous sommes des gens sérieux et nous engageons des ressources importantes.

. Toutes ces initiatives ouvertes ne vont-elles pas saper votre entreprise dans sa partie maté-riels ? Le projet Open Compute, par exemple, va-t-il dévaluer le matériel Dell ? Additionner Cumulus à vos switchs peut-il dévaluer votre logiciel de système d'exploitation FTOS ?

La même question aurait pu être posée sur Unix ou sur toute autre grande initiative ouverte. De Windows aux serveurs, le changement a été énorme au milieu des années 1990. Il était même perturbant, il a causé toutes sortes de problèmes aux gens installés, mais l'effet net est un changement radical. Quand je regarde les ingrédients qui sous-tendent les évolutions,  il y a une grande opportunité actuellement pour changer le marché et apporter la technolo-gie à beaucoup, beaucoup plus de clients partout dans le monde.