Entretien avec Erwan le Duff, Directeur de la division télécoms et média Europe et coordonateur monde du secteur télécoms de Capgemini

Erwan le Duff
Directeur de la division télécoms et média Europe et coordonateur monde du secteur télécoms de Capgemini

le 25/03/2014, par Didier Barathon, RT Opérateurs/FAI

« Capgemini commercialise une version de Joyn conçue avec Orange »

Erwan le Duff

R&T : Pour commencer, comment situer l'activité télécoms de Capgemini en quelques chiffres et quelques idées ?

Erwan le Duff
: Cette activité représente environ 10% du chiffre d'affaires global de Capgemini, avec une présence en Europe, aux Etats-Unis dans les régions APAC et EMEA. Elle travaille pour la plupart des grands opérateurs mondiaux et européens. Cette division exerce plusieurs métiers, du conseil stratégique et marketing, par exemple sur le bon prix d'achat d'une licence 4G, de l' intégration et de la transformation de l'IT, jusqu'à la gestion du patrimoine applicatif d'un opérateur.

Un spectre large, mais nous nous intéressons à toutes les fonctionnalités dans le domaine de l'IT. Nous sommes de plus en plus présents sur l'expérience client et ses transformations, le passage par le web, les boutiques, le téléphone, la business intelligence et le big data, des sujets aujourd'hui très vifs. Nous sommes là au coeur des prochains réseaux, des plateformes de services, de la virtualisation avec le SDN et le NFV, au coeur de l'accélération des choix nécessaires pour les opérateurs.

En France, notre activité est encore plus spécifique. Nous sommes leaders en  intégration de systèmes avec 1 200 personnes. Une centaine de projets tournent chez nos clients, parmi lesquels tous les grands opérateurs, des MVNOs, des opérateurs spécialisés comme HubOne.

R&T : Comment en êtes-vous venus à ce sujet très spécifique : le RCS (*) ?

Erwan le Duff : Historiquement, nous sommes avec nos clients sur les sujets de la voix, des mails, du SMS. Nous travaillons ainsi avec les labs d'Orange, en interactions. Ils nous ont approché pour leur stratégie Joyn (**) et nous sommes venus en soutien afin de développer une approche particulière. Nous avons développé pour Orange, d'abord en Espagne, avec Telefonica et Vodafone, une offre Joyn. Aujourd'hui, Capgemini la commercialise pour tous les opérateurs.

On s'attend à ce que beaucoup d'entre eux se lancent. L'ensemble des terminaux mobiles sortis par les constructeurs, à l'exception de ceux d'Apple, seront compatibles RCS, tout simplement avec une icône Joyn.

R&T : SMS et MMS vont-ils disparaître ?


Erwan le Duff : Effectivement, SMS MMS vont disparaître, tout comme le réseau commuté voix s'est effacé progressivement, la voix sur LTE remplaçant la voix classique. On ne peut pas donner de date de basculement, mais citer un exemple celui de la Hollande. Quand WhatsApp est arrivé ce fut un séisme. Les opérateurs ne proposant pas comme en France de formules avec SMS et MMS illimités, WhatsApp a « fait un carton », le trafic SMS payant s'est effondré en quelques mois devant une alternative gratuite.

R&T : Quels choix s'offrent aux opérateurs avec cette nouvelle concurrence des OTT ?

Erwan le Duff : Ils ont plusieurs possibilités : choisir une offre RCS en Joyn, créer leur propre service OTT, négocier avec des acteurs comme WhatsApp. Ils vont également ouvrir des API pour créer de la valeur. Pour sa part, Capgemini leur propose le serveur de messagerie Joyn (« application server RCS »), développé avec Orange, en marque blanche, ce qui leur permet de développer leur propre service de messagerie, une plateforme de service entre le réseau et le SI. Le projet s'intègre entre trois et six mois, donc rapidement. La facturation se fait ensuite au nombre d'utilisateurs. Capgemini a l'exclusivité de la vente.

Les opérateurs sont confrontés à la nouvelle concurrence des OTT (***). Parfois, ils tentent de les laisser passer, en négociant un droit de péage pour la bande passante utilisée. Ils agissent en tant que fournisseurs de tuyaux intelligents, ne  voulant pas perdre la relation avec le client final.  C'est leur préoccupation principale. D'autres veulent leurs propres services de type RCS.  Les opérateurs se positionnent aujourd'hui pour répondre à l'une ou l'autre de ces deux stratégies.

(*) RCS : Rich communication services, ou RCS, norme définie par la GSMA, l'Association mondiale des opérateurs mobiles, afin de traiter voix, messagerie instantanée, chat, partage de fichiers ou de vidéo. RCS compte différentes versions suivant les continents, elles sont interopérables.

(**) Joyn : nom commercial du RCS adopté par cinq opérateurs européens : Orange, Vodafone, Telefonica, Deutsche Telekom, Telecom Italia qui ont créé une initiative pour le développer.

(***) OTT : Over-the-Top, désigne tous les nouveaux concurrents des opérateurs télécoms , Google, Netflix, WhatsApp, Viber,Skype par exemple qui viennent les concurrencer sur leurs services, en proposant la gratuité et en utilisant leur bande passante.