Entretien avec Tristan Nitot, Président de Mozilla Europe

Tristan Nitot
Président de Mozilla Europe

le 09/11/2009, par Agence Relaxnews, RT Terminaux et Systèmes

"Il est primordial de se servir d'un navigateur sécurisé et respectueux de notre vie privée"

Tristan Nitot

Firefox a cinq ans. Le navigateur Internet libre basé sur le mode open source a été lancé le 9 novembre 2004. Il est devenu le premier navigateur alternatif à Internet Explorer de Microsoft, avec près de 30% des internautes utilisateurs en Europe. Tistan Nitot, Président de Mozilla Europe, revient sur les atouts de Firefox, ses objectifs et les nouveautés à venir.

Question : Firefox est aujourd'hui l'un des logiciels les plus utilisés sur Internet. A quoi cela tient-il ?
Tristan Nitot : Je pense qu'en 2004, lorsque nous avions lancé la version 1.0 de Firefox, un grand nombre d'internautes a exprimé une certaine frustration vis à vis de leur navigateur, que ce soit Internet Explorer ou Netscape. Nous sommes donc arrivés avec quelque chose de complètement nouveau, qui répondait justement aux besoins de ces internautes qui voulaient en finir avec les bugs multiples d'IE 6. Et Firefox, avec sa navigation par onglets et son système de blocage de pop-up, offrait une solution légère et efficace pour surfer sur le Web.

Question : Combien de personnes dans le monde naviguent aujourd'hui sur la Toile avec Firefox ?
Tristan Nitot : Au dernier pointage, nous sommes à environ 330 millions d'utilisateurs dans le monde. Les différentes versions ont été téléchargées 1,1 milliard de fois en cinq ans. Les différentes données fournies par des instituts spécialisés, comme AT Internet, indiquent que Firefox est le deuxième navigateur le plus utilisé derrière Internet Explorer. En Europe, environ un internaute sur trois utilise notre logiciel. La France se situe dans cette moyenne. Et dans certains pays d'Europe de l'Est, Firefox est même numéro 1, devant Internet Explorer.

Question : comment expliquer l'ampleur de la réussite de Firefox dans les pays de l'Est ?
Tristan Nitot : C'est une combinaison de plusieurs choses. Tout d'abord, il y a des pays d'Europe de l'Est où le logiciel libre est bien accepté. Firefox tombe en parfaite adéquation avec cet esprit là. Il y a aussi la relation à la vie privée qui est devenue fondamentale, du fait des pratiques policières qui existaient autrefois dans ces pays, notamment en Allemagne de l'Est. Dans ces régions, les citoyens ont une méfiance naturelle vis-à-vis des logiciels propriétaires et font donc le choix d'installer Firefox plutôt que d'utiliser Internet Explorer. Enfin, il faut rappeler que Firefox est arrivé en ligne en même temps que l'Internet haut débit s'est démocratisé dans ces pays.

Question : Firefox, c'est aussi une bonne publicité pour les logiciels libres ?
Tristan Nitot : Complètement. Firefox est la démonstration même que les logiciels libres ne sont pas une utopie. Les internautes pensent encore que les logiciels libres sont bizarres voire impossibles à utiliser. Mais ces personnes ignorent que Firefox, qu'ils utilisent en masse, est justement un logiciel libre. Ils doivent comprendre que ce navigateur n'est pas là pour faire du profit, mais pour améliorer le Web et leur expérience de navigation. Le navigateur est sans doute le logiciel le plus important sur un PC. On a accès à tout sur Internet : Wikipédia, Google, Facebook, ses messages, ses photos, ses vidéos, etc. En gros, Internet c'est notre vie numérique. Il est donc primordial de pouvoir se servir d'un navigateur sécurisé et respectueux de notre vie privée.

Question : Combien de personnes travaillent aux projets de Firefox ?
Tristan Nitot : Nous avons une base de 250 employés, tous bénévoles. Ensuite, il faut y ajouter un millier de développeurs, et plusieurs milliers d'internautes testeurs qui font part des bugs sur les dernières modifications effectuées. Pour la traduction en 75 langues, nous avons quatre personnes qui sont chargées de coordonner le travail de 75 équipes.

Question : Quel est votre best-of des fonctions de Firefox ?
Tristan Nitot : La navigation par onglets, introduites par Firefox 1.0, les mises à jour de sécurité, très importantes, apportées avec la version 2.0, et la barre d'adresse "intelligente" sur la 3.0, qui suggère à l'internaute les sites à consulter.

Question : quelles sont les nouveautés à venir pour Firefox ?
Tristan Nitot : Nous avons beaucoup de choses sur le feu, mais je ne peux pas vraiment m'étaler sur tous les projets. En résumé, la version 3.6 devrait bientôt arriver. Elle apportera de nombreuses améliorations, notamment en matière de vidéo sur le Web.