Entretien avec Francis Boyer, Directeur Nokia ES France

Francis Boyer
Directeur Nokia ES France

le 29/11/2006, par Olivier Coredo , RT Sécurité

Très médiatique grâce à sa division terminaux, Nokia est plus discrètement positionné sur le coeur des réseaux d'entreprises à travers ses trois piliers voix, mobilité et sécurité. Francis Boyer, Directeur Nokia ES France, nous explique comment le Finlandais adresse ce marché spécifique.

Francis Boyer

R&T : Comment est structuré Nokia pour adresser le marché des entreprises ?

Francis Boyer : Nokia est divisé en quatre unités d'affaires : l'activité terminaux grands publics, le multimédia avec les séries N, les solutions entreprises (E.S.) et la division « Réseaux » en cours de fusion avec Siemens Network.
L'activité « solutions d'entreprises » regroupe les offres de sécurité, de bureau mobile issues du rachat d'Intellisync et les terminaux spécifiques pour l'entreprise comme le E61.
Dans tous les cas, ces offres ne sont pas directement commercialisées par Nokia. Nous passons par un réseau de revendeurs et d'intégrateurs. En sécurité, nous travaillons essentiellement avec Noxs, ITWay, Computerlinks et Magirus. Les solutions logicielles sont déployées par des intégrateurs et des VAR. Nos terminaux quant à eux sont distribués par des grossistes et des distributeurs/retails ainsi que par les opérateurs mobiles.
Avec l'IP, ces différentes activités sont en train de fusionner dans des offres globales.

R&T : Pouvez-vous nous parler de votre programme partenaires ?

F.B. : Nous avons créé un programme d'accréditation pour les partenaires. Nokia For Business, c'est son nom, permet aux différents réseaux commerciaux de tirer parti d'une expertise commune et d'investir à leur propre rythme. Le programme se décline en deux niveaux : Authorized et Expert, tous deux comprenant trois modules : mobilité, sécurité et voix. Les partenaires peuvent ainsi prendre part à plusieurs modules technologiques afin de renforcer ou de développer leurs compétences. Nous consolidons ainsi notre écosystème.

R&T : Quelles compétences placez-vous en avant face aux autres équipementiers ?

F.B. Nous sommes les seuls à offrir une telle palette de compétences intégrant la sécurité du réseaux et des terminaux, les mobiles professionnels et les solutions de synchronisation de messageries ainsi que la gestion de ces devices. La demande est forte sur les applications de bureau mobile. Mais les entreprises ont toujours des craintes sur le niveau de sécurité de leurs solutions nomades. Nous leur fournissons des solutions très éprouvées. Les autres équipementiers ne possèdent pas cette compétence mobile. Nous sommes concurrents, mais aussi partenaires des grands équipementiers. Alcatel intègre Intellisync au sein de sa solution IPBX. Nous sommes aussi partenaires de Cisco et d'Avaya.

R&T : Quelle valeur ajoutée apportez vous à Alcatel ?

F.B. : Nous développons le module Intellisync au sein des IPBX. Couplée à nos terminaux, la solution permet de mettre en oeuvre une solution de messagerie mobile très sécurisée. Les terminaux peuvent être managés à distance, leurs données sont protégées et récupérables. Les échanges entre le S.I et les mobiles sont ainsi hautement sécurisés.

R&T : Difficile pourtant d'approcher des marchés verrouillés par Cisco ou Alcatel ?

F.B. : Nous pénétrons les grands comptes par nos compétences reconnues en sécurité. Nous affichons de belles réalisations dans l'industrie et la Banque-Assurance. Forts de ces compétences, nous étendons nos solutions aux solutions voix et à la messagerie mobile. La demande est très forte sur le PIM (Personal Information Manager), et nous sommes très bien positionnés.