Entretien avec Jeanine Langlois Glandier, Présidente du Forum de la télévision Mobile

Jeanine Langlois Glandier
Présidente du Forum de la télévision Mobile

le 13/10/2009, par EuroTMT, RT Terminaux et Systèmes

« Avec la TMP , nous avons perdu beaucoup trop de temps »

Jeanine Langlois Glandier

(Source EuroTMT ) Après plusieurs mois d'hésitation, les 13 chaînes retenues par le CSA pour diffuser la TMP ont finalement signé les conventions d'émettre. Jeanine Langlois-Glandier, la Présidente du Forum de la télévision Mobile, estime que l'on a perdu beaucoup de temps et que l'avenir reste flou.

EuroTMT : Le fait que les 13 chaînes (*) aient renvoyé leur convention signée au CSA est plutôt encourageant ?
Jeanine Langlois-Glandier : Oui et non car nous ne savons pas très bien comment cela va pas se passer. Etant donné le contexte, il était à peu près certain que toutes les chaînes signeraient la convention (NDLR : rappel à l'ordre du CSA, menace de réaffectation des fréquences de la part de la Secrétaire d'Etat à l'économie numérique). Le CSA a désormais un mois pour donner les autorisations d'émettre. Puis, à partir de là, les chaînes auront deux mois pour créer un multiplex. A treize, ce n'est pas gagné. D'autant que leurs intérêts divergent et que le modèle économique n'est pas clairement défini. Elles veulent bien y aller mais elles ne veulent pas payer ou alors elles veulent faire payer les autres.

EuroTMT : Quelle tendance se dégage ?
Jeanine Langlois-Glandier : L'idée est que ce soit TDF qui prenne en charge le multiplex afin de lancer rapidement la TMP. Mais le modèle de TDF repose sur le DVB-H qui est une technologie que beaucoup de spécialistes estiment déjà obsolète. Parallèlement, il y a Canal + qui est très moteur. Cette chaîne peut capitaliser avec son modèle de télévision terrestre qui fonctionne très bien : ils ont plus de 8 millions de clients payants avec Canal Sat et ils connaissent bien leurs abonnés.

*TF1, Eurosport TV, M6, Canal+, i>TELE, W9, Europe Corp TV, BFM TV, Direct 8 mobile, NRJ 12, NT1, Virgin 17 et Orange Sports



EuroTMT : Qelle est la stratégie des opérateurs télécoms ?
Jeanine Langlois-Glandier : Bouygues Télécom a clairement dit qu'il ne voulait pas y aller. SFR et Orange sont très prudents car ils ne veulent pas être les seuls à payer le réseau. Et puis, pour le moment, ils ont d'autres priorités. Surtout Orange qui non seulement doit faire face à ses problèmes internes, mais aussi gérer le déploiement de la fibre optique. Avec tout ce qu'il a à faire, Stéphane Richard (NDLR : nouveau directeur général de France Télécom), ne va pas se précipiter sur la TMP. Quant à SFR, il campe sur son réseau 3G. Par ailleurs, SFR a des relations difficiles avec Canal + (NDLR : qui appartient aussi au groupe Vivendi) et ça ne facilite pas les discussions. En fait, les opérateurs vont attendre de voir si le multiplex va pouvoir être monté. Sinon, ils auront peut être une nouvelle carte à jouer.

EuroTMT : Quel bilan tirez-vous de ces derniers mois ?
Jeanine Langlois-Glandier : Nous avons perdu beaucoup trop de temps. Dans certains cas, on peut même parler de gâchis. En effet, la télévision mobile personnelle est susceptible de créer tout un écosystème très dynamique qui peut créer de l'emploi et rapporter de l'argent. En France, nous avons beaucoup de jeunes qui créent des contenus, mais aussi des techniciens qui ont plein d'idées et qui attendent que la télévision mobile soit vraiment opérationnelle. Je rencontre régulièrement des start-up qui ont de projets dans les cartons et qui représentent un vrai vivier pour cette industrie. Mais le découragement monte car rien ne vient. Sans parler d'industriels comme Motorola qui a fermé son laboratoire à Saclay parce qu'il n'avait aucune visibilité. Cela est d'autant plus décourageant que les autres volets de la télévision du futur (TV HD, TNT...) n'ont rien rapporté en termes d'emploi. Ils ont simplement permis à des industriels asiatiques de vendre plus de téléviseurs.