Entretien avec Bertrand Mabille, Directeur Général de SFR Entreprises

Bertrand Mabille
Directeur Général de SFR Entreprises

le 02/03/2006, par E.D., RT Opérateurs/FAI

Bertrand Mabille, directeur général de SFR Entreprises, revient sur les points marquants de l'année 2005. Il dévoile par la même occasion les positions que l'opérateur compte prendre face aux nouveaux modes de communication, au sein de l'entreprise.

Bertrand Mabille

R&T : Quel bilan faites vous de 2005 ?

Bertrand Mabille : Au cours de l'année passée, le marché est resté particulièrement dynamique. La mobilité en entreprise continue de connaître un réel essor et il reste encore du potentiel à exploiter. En effet, en France environ 20% des actifs sont équipés en mobilité alors que ce taux atteint 30% dans les pays du nord. En ce qui nous concerne, nous avons stabilisé notre réseau de distribution de partenaires Espace SFR Entreprises. Aujourd'hui il couvre l'ensemble du territoire et nous pensons avoir atteint nos objectifs en la matière. En termes de services, 2005 aura vu l'envol des offres de transmission de données en mobilité : elles représentent une part significative de notre activité. Là aussi, la France enregistre un certain retard quand on la compare à ses voisins car il reste notamment des craintes concernant la sécurité, et ce, même si les solutions sont maintenant fortement « sécurisées » et qu'elles permettent incontestablement de réaliser des gains de productivité.

R&T : Vous pouvez citer quelques développements concrets intervenus en 2005 ?

B.M. : Nous avons élargi nos offres de service data, notamment celles du type push email, en élargissant notre gamme de terminaux. Nous avons également formalisé nos offres de type Machine-to-Machine, en particulier dans les domaines de la monétique, de la télésurveillance ou de la télémaintenance. Dans le même esprit, nous travaillons sur le déploiement d'applications « métier », destinées à adapter les offres de mobilité aux besoins des entreprises. Par ailleurs,, il y a eu une réorganisation de la gestion des grands comptes internationaux : ils disposent désormais d'une gestion globale s'appuyant sur les filiales de Vodafone dans le monde. Nous sommes ainsi en mesure de proposer des services à l'échelle internationale, ainsi que des prix plus compétitifs, notamment sur le roaming. Enfin, nous avons lancé une offre d'outsourcing de la gestion des flottes de mobile.

R&T : Que nous réserve donc SFR Entreprises cette année ?

B.M. : Notre vision est que nos clients n'attendent plus seulement un téléphone et une ligne. Ils désirent une prestation globale comme c'est déjà le cas dans les domaines de la bureautique et de l'informatique.
Nous allons continuer d'enrichir nos offres dans la data tout en continuant d'adapter nos tarifs aux besoins de nos clients. Nous voulons en effet « démocratiser » dans les entreprises les solutions d'accès distant au système d'information : dans une économie plus mobile, c'est un enjeu de compétitivité pour tous.
Ensuite, nous continuerons d'enrichir nos offres de services de gestion de flotte en les étendant à la data. Ainsi, c'est une véritable « infogérance » de la mobilité qui se met en place.
Troisième priorité en 2006 : mettre le mobile au centre des besoins de communication des entreprises. On entend à nouveau beaucoup parler de la convergence, en particulier entre le fixe et le mobile : nous, nous pensons que c'est autour du mobile que les besoins de communications vont converger. Il est frappant de constater que les premiers terminaux, dits convergents, soient des terminaux mobiles. Les solutions « Absolu » que nous venons de lancer sont une première concrétisation de cette évolution. Nous sommes partis du constat que l'essentiel des appels en entreprise provenant d'un mobile sont : soit, dirigés vers d'autres mobiles de l'entreprise, soit vers des numéros. SFR Intégral Absolu permet de passer des appels de façon illimitée vers tous les fixes et mobiles SFR. D'autres évolutions allant dans ce sens interviendront en 2006.

R&T : Justement où en êtes vous de la convergence fixe - mobile ?

B.M. : Nous suivons les technologies de type UMA de très près et disposons de pilotes techniques. Néanmoins, beaucoup reste à faire, en particulier au niveau des terminaux, et nous pensons que les besoins de nos clients sont aujourd'hui mieux servis par des solutions purement mobile.

R&T : Quelles seront les innovations technologiques en 2006 ?

B.M. :. Les derniers mois ont vu la généralisation du WiFi dans les PC portables, nous estimons que d'ici 12 à 18 mois, ils seront dotés de solutions de communication UMTS : le PC devenant un instrument de communication universel. Nous travaillons sur des solutions embarquées, en plus de la VMCC. Ce phénomène va prendre de l'ampleur avec l'arrivée du HSDPA, qui aura lieu cette année, et donnera à la 3G l'accès au très haut débit. Cette technologie constitue un axe de développement majeur concernant la data. Des pilotes HSDPA sont en cours à Saint Nazaire, Nantes et Dijon.