« Le cloud et les environnements de travail hybrides, moteurs de la croissance des réseaux », selon le CEO d'Extreme Networks Ed Meyercord.

le 05/08/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 897 mots

Alors que le chiffre d'affaires d'Extreme Network dépasse le milliard de dollars, son CEO, Ed Meyercord, affirme que la solution de gestion ExtremeCloud IQ (XIQ) de l'entreprise offre des fonctionnalités que l'on ne trouve pas dans les produits de Cisco et d'autres concurrents.

« Le cloud et les environnements de travail hybrides, moteurs de la croissance des réseaux », selon le CEO d'Extreme Networks Ed Meyercord.

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le recours croissant aux applications cloud, à la technologie sans fil et au travail hybride a fait de la flexibilité du réseau une nécessité. Si bien que, selon Ed Meyercord, président et CEO d'Extreme Networks, « l'industrie des réseaux dans son ensemble devrait connaître la plus forte croissance depuis des années ». Le chiffre d'affaires annuel record de 1,009 milliard de dollars affiché par Extreme pour l'exercice 2021, qui s'est terminé le 30 juin, illustre bien en partie cette croissance. « La barre du milliard de dollars a été l'un de nos objectifs à long terme, et c'est une étape importante qui montre bien la croissance significative et le positionnement de l'entreprise », a déclaré M. Meyercord.

ExtremeCloud IQ (XIQ), principale offre d'Extreme en matière de gestion des réseaux câblés et sans fil basée sur le cloud, continue de stimuler l'activité. « Nous avons connu huit trimestres consécutifs de croissance et nous gérons actuellement 1,7 million de dispositifs », a encore déclaré M. Meyercord. Et les clients peuvent s'attendre à des mises à niveau continues et à l'ajout de nouvelles applications et de nouveaux services à la plate-forme. « Nous préparons des services de sécurité accessibles en mode SaaS pour notre cloud et d'autres services », a déclaré M. Meyercord.  Au mois de juin, Extreme a ajouté son outil de gestion CoPilot basé sur l'IA, qui fournit ce que l'entreprise appelle une IA explicable. CoPilot fonctionne en déterminant une base de référence pour les performances et le comportement du réseau, utilise de l'apprentissage machine et de l'IA pour repérer et résoudre les problèmes, et recommande des mesures correctives. « Beaucoup d'outils basés sur l'IA génèrent une grande quantité d'alarmes pénibles à gérer et l'objectif de CoPilot est de réduire ces alarmes », a déclaré M. Meyercord. « CoPilot explique en termes simples les schémas de trafic bizarres ou les menaces qu'il détecte, tout en offrant une analyse comportementale prédictive, de sorte que si un point d'accès ou un commutateur est défaillant, il le signalera avant qu'il ne tombe en panne ».

Déployer des services en périphérie

Extreme compte aussi sur XIQ pour se différencier de ses concurrents, essentiellement Cisco et HPE. « Nous pensons que notre architecture XIQ est mieux équipée pour fournir une plateforme de services edge plus cohérente que celle de Cisco, à coup sûr, et de tous les autres concurrents », a déclaré Ed Meyercord. « Nous permettons aux clients de déployer des services à la périphérie, à l'échelle et à la vitesse du cloud, avec un tas de fonctionnalités que l'on ne trouve pas chez nos concurrents soit parce qu'ils ne les incluent pas, soit parce qu'ils ne les possèdent pas », a encore déclaré le CEO d'Extreme. « Mieux que tout autre cloud de l'industrie, notre cloud permet de disposer d'une plate-forme centralisée, qui offre une visibilité complète sur tous les appareils gérés dans le réseau, qui permet aussi d'avoir toutes les informations sur les appareils de périphérie pris en charge », a encore déclaré M. Meyercord lors de la récente communication des résultats financiers de l'entreprise. « XIQ et d'autres produits Extreme permettront d'étendre les services et la gestion du réseau au nouvel environnement de travail flexible ou hybride », a aussi ajouté Ed Meyercord. « Les clients repensent leurs réseaux. La nouvelle périphérie du réseau se trouve là où se trouve le travailleur, quel que soit le dispositif utilisé », a-t-il déclaré. « Nous pouvons étendre l'accès et la sécurité à partir du cloud avec une expérience utilisateur constante, quel que soit l'endroit où se trouve le travailleur, et mettre ce service en place rapidement ».

D'autres technologies Extreme facilitent l'extension de l'entreprise. Cette semaine, le fournisseur a lancé un point d'accès WiFi 6E de qualité professionnelle appelé Extreme AP4000, qui supporte la bande de fréquences à 6 GHz. Celle-ci prend en charge des canaux plus larges et des débits de données plus élevés. De plus, cette zone du spectre est beaucoup moins encombrée que les bandes à 2,4 GHz et à 5 GHz, très utilisées, et également prises en charge par le WiFi 6E. « C'est un élément essentiel pour répondre aux besoins des réseaux denses, comme des stades, des sites en plein air, des environnements de santé ou des usines de fabrication », a déclaré M. Meyercord.

Des switchs 48 ports multi-Gigabit

Récemment, Extreme a également enrichi sa gamme d'un commutateur universel. La famille de commutateurs d'entreprise edge et d'agrégation 5420 comprend des modèles fixes de 24 et 48 ports avec prise en charge du Gigabit et du Multi-Gigabit Ethernet. Cette série vient compléter la famille de commutateurs universels 5520 de l'équipementier. Selon le CEO, l'introduction de ce commutateur a connu l'un des plus grands succès de l'entreprise. Il a eu encore plus de succès que le commutateur 5520 lancé plus tôt cette année, que le CEO a également qualifié de grand succès. « Nous avons mis à niveau environ 40% de notre portefeuille vers du matériel universel, lequel inclut la dernière génération de chipsets de Broadcom et des licences XIQ intégrées », a encore déclaré M. Meyercord lors de la conférence téléphonique consacrée aux résultats financiers. « Tout cela est en phase avec le plan que nous avons établi en début d'année ».

Fuze passe dans le giron de 8x8

Concentration dans le secteur des communications unifiées en mode cloud. L'entreprise 8x8 va acquérir son concurrent Fuze pour 250 millions de dollars. Discrètement, le marché des communications unifiées en...

le 03/12/2021, par Eleanor Dickinson, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 305 mots

Cisco, Fortinet, Aruba et VMware en tête du très actif marché SD-WAN

Dans le rapport d'IDC intitulé « MarketScape : Worldwide SD-WAN Infrastructure 2021 Vendor Assessment », son auteur, Brandon Butler, a examiné les capacités et évalué les principales caractéristiques de 12...

le 24/11/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1924 mots

5G privée chez ArcelorMittal France

En collaboration avec Orange Business Services et Ericsson, ArcelorMittal France a dévoilé son plan 5G Steel qui vise à déployer un réseau de 5G privée sur plusieurs de ses sites industriels. Les premières...

le 23/11/2021, par Jacques Cheminat, 624 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...