31 blocs de fréquences de 10 MHz pour la 5G aux enchères

le 31/12/2019, par Dominique Filippone, Réseaux, 320 mots

L'Arcep a donné le coup d'envoi à l'appel à candidature pour l'attribution de la bande 3,4-3,8 Ghz de la 5G disposant du meilleur compromis entre portée et débit. La date limite de dépose des dossiers est fixé au 25 février 2020.

31 blocs de fréquences de 10 MHz pour la 5G  aux enchères

Après plusieurs de mois de retard, l'Arcep avait fini par dévoiler fin novembre 2019 le cahier des charges pour l'attribution des fréquences 5G pour la France. Un pas de plus vient d'être franchi avec le lancement de la procédure officielle de sélection des opérateurs pour l'attribution des fréquences de la bande 3,4-3,8 Ghz en métropole ce 31 décembre. Qualifiée de « coeur 5G », cette bande de fréquence se caractérise par un bon ratio entre la portée et le débit tout en bénéficiant d'une capacité de pénétration à l'intérieur des bâtiments.

« 31 blocs de fréquences de 10 MHz sont en jeu et seront attribués en deux étapes. Tout d'abord, une première phase d'attribution permettra à quatre candidats maximum d'obtenir un bloc de fréquences de 50 MHz, contre des engagements optionnels. Le prix de réserve déterminé par le gouvernement est de 350 millions d'euros par bloc de 50 MHz. Puis une enchère multi-tours sera organisée pour attribuer les fréquences encore disponibles. Les candidats qualifiés auront ainsi la possibilité d'acquérir des fréquences additionnelles, par blocs de 10 MHz. Le prix de réserve déterminé par le gouvernement est de 70 millions d'euros par bloc de 10 MHz », a détaillé l'Arcep dans un communiqué.

Une annonce attendue

La décision du 21 novembre 2019 de l'ART sur les conditions d'attribution d'autorisation d'utilisation de fréquences dans la bande 3,4-3,8 Ghz en France métropolitaine pour établir et exploiter un réseau radioélectrique mobile ouvert au public vient d'être publiée au JO ce 31 décembre 2019. Tout comme l'arrêté du 30 décembre 2019 relatif aux modalités et aux conditions d'attribution d'autorisations d'utilisation de fréquences dans la bande 3,5 GHz en France métropolitaine pour établir et exploiter un système mobile terrestre. Les candidats intéressés peuvent déposer leur dossier de candidature à l'Arcep avant le 5 février 2020 à 12h00. 

Le rossignol de Cisco : orchestration et automatisation neutres pour...

Todd Nightingale, le vice-président senior et directeur général de l'activité Enterprise Networking & Cloud de Cisco, a détaillé les orientations cloud et WAN de l'équipementier pour l'année 2021....

le 01/12/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 1136 mots

Edge en mode local ou externalisation, comment faire le bon choix

Les entreprises peuvent choisir de mettre en place une informatique edge sur site ou faire appel à des services edge cloud public. Mais le bon choix dépend de facteurs comme le budget, l'expertise interne et...

le 26/11/2020, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 1414 mots

La start-up Flowmill vient renforcer les solutions de Splunk

Avec Flowmill, Splunk s'offre une technologie de surveillance de la performance réseau qui s'appuie sur les technologies eBPF, source de données importante pour l'observabilité des environnements cloud natifs....

le 25/11/2020, par Maryse GROS, 466 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...