5 points essentiels pour maitriser ses ressources cloud

le 02/07/2021, par Isaac Sacolick, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Cloud / Virtualisation, 1539 mots

Les environnements hybrides et multiclouds peuvent être coûteux et complexes. Mais certains outils peuvent faciliter le provisionnement, l'automatisation et la résilience.

5 points essentiels pour maitriser ses ressources cloud

La simplicité est toujours recommandé quand il s'agit d'infrastructures informatiques. Il est plus facile pour les start-ups et les petites entreprises de gérer leurs activités en s'appuyant sur un mélange de logiciels en tant que service (SaaS) avec des applications et des données hébergées sur un seul cloud public. Mais de nombreuses entreprises fonctionnent sur des clouds hybrides avec des applications et des données réparties entre des clouds privés, une infrastructure de datacenter héritée et un cloud public dédié. Mais beaucoup de moyennes et grandes entreprises choisissent de fonctionner sur plusieurs clouds publics ou se retrouvent dans ce genre de configuration pour soutenir l'innovation, se conformer aux réglementations, pour des raisons de niveaux de service, de tarifs négociés ou à la suite d'acquisitions. Les stratégies cloud impliquent des choix et des compromis. Si vous travaillez dans l'IT, il est important de connaître les options d'architecture et de mieux comprendre le modèle de gouvernance de l'informatique cloud de votre entreprise. Pour aider les entreprises à se préparer au multicloud, nous avons rédigé un check-list avec des conseils sur la stratégie, la préparation au cloud et les pratiques devops. Mais quelles sont les technologies les plus adaptées aux architectures hybrides et multiclouds ? En voici une sélection de 5 parmi les plus importantes.

L'infrastructure hyperconvergée simplifie la mise à l'échelle des clouds privés

Autrefois, les datacenters étaient remplis d'équipements réseau, de serveurs et de stockage de différents fabricants et étaient gérés avec des outils différents. Il fallait des spécialistes pour prendre en charge cette infrastructure, et la mise à l'échelle des capacités informatiques n'était pas simple. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises déploient une infrastructure hyperconvergée combinant réseau, calcul et stockage dans une appliance modulaire. En outre, des outils de gestion permettent aux administrateurs de virtualiser les clusters de calcul et d'affecter les ressources en fonction des besoins IT d'une application. Tiwan Nicholson, directeur des opérations des services IT à l'United Network for Organ Sharing (UNOS), un organisme scientifique et éducatif à but non lucratif qui gère l'unique réseau de prélèvement et de transplantation d'organes aux États-Unis, utilise Nutanix. Il en explique les avantages. « Nous constatons une amélioration de 30% sur les charges de travail pénibles par rapport à l'infrastructure précédente, où certains de nos travaux big data et d'analyse approfondie prenaient des jours. Désormais, nos ingénieurs d'infrastructure généralistes peuvent gérer la couche matérielle et la couche de virtualisation sans avoir besoin des compétences d'un spécialiste en base de données big data dédiée ou en serveur blade et dans toutes ces différentes couches de la pile que nous devions gérer auparavant ». D'autres entreprises que Nutanix, comme Cisco, Dell, HPE, VMware, proposent aussi des produits d'infrastructure hyperconvergés.

Les outils de gestion multicloud permettent de gérer le provisionnement en libre-service

L'un des principaux avantages des clouds publics et privés réside dans les capacités de provisionnement en libre-service pour les développeurs, les scientifiques des données et les analystes d'affaires. Au lieu d'attendre des semaines la mise en place d'une infrastructure adaptée, l'IT implémente des options de calcul, d'automatisation, de gouvernance et de tarification de la facturation, tandis que les outils de gestion du cloud fournissent des portails et des rapports. Les entreprises qui optimisent le provisionnement en libre-service sur un seul cloud peuvent utiliser les outils en libre-service du fournisseur, mais celles qui recherchent des capacités multiclouds ont besoin de plates-formes de gestion qui fonctionnent sur AWS, Azure, Google Cloud Platform, VMware et d'autres clouds. Par exemple, BMC, IBM, Micro Focus et d'autres proposent des plates-formes de gestion multicloud comprenant plusieurs fonctionnalités importantes, des outils en libre-service, des contrôles de sécurité, des intégrations d'outils devops, des modèles et des automatisations.

Améliorer la résilience grâce à la gestion des données dans le cloud

La sécurité multicloud présente plusieurs défis, et les meilleures pratiques exigent d'architecturer la gestion des identités et des accès (IAM) multicloud, les architectures réseau et les normes de chiffrement. Ces considérations de sécurité sont importantes dans les clouds uniques et hybrides, mais elles peuvent s'avérer plus difficiles à mettre en oeuvre dans les architectures multiclouds. La protection des données dans le cloud est devenue essentielle pour toutes les entreprises. Les ransomwares ciblent les écoles, les hôpitaux et d'autres institutions vitales et représentent un problème énorme. La protection des données sur tous les clouds est une préoccupation majeure des responsables de la sécurité et de l'IT. Les plateformes de gestion des données dans le cloud offrent des solutions pour chiffrer, répliquer, archiver et restaurer les données tout en surveillant les systèmes de stockage pour détecter les attaques de type ransomware. Amir Kioumars, superviseur des systèmes de données au Novato Unified School District (NUSD), utilise Rubrik pour protéger les données critiques. Comme l'a déclaré M. Kioumars, « dans le district où je travaillais auparavant, nous avons été touchés deux fois par un ransomware et avons été immobilisés pendant 10 jours. J'avais peur que la même chose puisse arriver à Novato à tout moment ». Parmi les autres plateformes de gestion des données dans le cloud, on peut citer Veeam, Dell, Cohesity Commvault, et la liste n'est pas exhaustive.

Éviter les silos du cloud avec une intégration low-code

Les entreprises qui ont résolu la question de la gestion et de la sécurité multicloud peuvent accélérer leurs initiatives stratégiques en développant des microservices, en améliorant leurs applications de la relation client, en mettant à l'échelle des initiatives d'apprentissage machine et en procédant à une réingénierie des flux de travail de l'entreprise. Le défi est d'éviter que des silos empêchent les applications hébergées sur un cloud de s'intégrer facilement avec des microservices sur un deuxième cloud, avec des modèles d'apprentissage machine sur un troisième, ou d'autres plateformes SaaS. Les entreprises qui envisagent d'adopter des stratégies multicloud doivent considérer l'intégration et l'intégration de plateforme en tant que service (IpaaS) pour permettre la connexion des données, des microservices et des API entre les clouds, les SaaS et les systèmes d'entreprise. Les plateformes d'intégration low-code simplifient la connexion aux sources communes, l'automatisation des transformations, le nettoyage des données et la fourniture de fonctions de gestion via des API. Tara Gambill, directrice senior des systèmes d'entreprise chez MOD Pizza, utilise Boomi pour connecter les SaaS, les données et les applications. « Dans le cadre de notre activité 100 % SaaS, disposer d'une plateforme d'intégration native du cloud était un enjeu majeur. Et l'idée n'était pas seulement d'arriver à une intégration rapide et transparente des employés. Nous gagnons aussi en précision et en fiabilité des données, ce qui permet à notre personnel de consacrer plus de temps à des tâches plus importantes », a-t-elle déclaré. Parmi les autres plateformes IPaaS, on peut citer Informatica, Workato et SAP. Toutes rivalisent en termes de facilité de développement, d'intégrations prêtes à l'emploi, de capacités de gestion des données et de fonctions opérationnelles.

Automatiser et surveiller les clouds multiples avec l'AIops

Les services IT qui gèrent des multiclouds ont besoin d'outils d'automatisation, de surveillance et de gestion des incidents qui traitent de gros volumes de données en temps réel et offrent des capacités d'automatisation polyvalentes. La capacité émergente AIops, c'est-à-dire l'application de l'apprentissage machine et de l'automatisation aux opérations IT, devrait s'imposer pour la prise en charge des multiclouds. Les capacités des plateformes AIops varient, mais la plupart commencent par agréger les alertes, les données de surveillance, les données d'observabilité et la configuration des systèmes, et mettent en corrélation ces informations pour prendre en charge la gestion des incidents. Les meilleures plateformes comprennent également des outils d'automatisation, des capacités de découverte et de cartographie des dépendances, ainsi que des analyses permettant aux ingénieurs responsables de la fiabilité des sites de gérer les objectifs de niveau de service. Scott Johnson d'Equifax utilise BigPanda et connaît bien la réalité de l'exploitation de plusieurs clouds. Celui-ci reconnaît que « le maintien d'un paradigme natif du cloud toujours actif et le fonctionnement sur site rend la gestion de l'environnement extrêmement difficile. En termes de dépannage, comme en termes de corrélation des événements. On se demande toujours si une modification apportée à un élément du côté on-prem a fait bouger quelque chose dans le cloud ? Cet état hybride est difficile à gérer », a-t-il ajouté. Parmi les autres plateformes AIops, on peut citer Moogsoft, OpsRamp et Resolve Systems. Toutes rivalisent sur l'automatisation axée sur l'IA, la surveillance, les alertes, le mappage des dépendances et d'autres capacités multicloud.

Le multicloud est-il l'avenir du cloud ?

Les entreprises seront-elles plus nombreuses à adopter des stratégies multicloud ou les coûts et la complexité de l'exploitation de plusieurs clouds de manière efficace, sécurisée et fiable vont-ils l'emporter sur les avantages ? Les fournisseurs de clouds publics seront-ils plus rapides que les autres en matière d'innovation, ou les plates-formes technologiques concurrentes offriront-elles des plates-formes à guichet unique permettant aux services IT de gérer efficacement les clouds multiples ? Ces questions méritent d'être posées, mais peut être que les meilleures questions auxquels il faut répondre est de savoir comment votre entreprise investit dans la configuration, la gestion, la sécurisation, l'intégration et la surveillance des clouds publics ou privés, et jusqu'à quel point les plateformes sélectionnées permettent des options d'hébergement multicloud.

AWS travaille à la simplification de la conformité ATO avec Splunk,...

Avec leur initiative FASTTR, ces trois entreprises spécialisées dans le cloud et la sécurité veulent aider les entrepreneurs de la défense et les fournisseurs de logiciels réglementés à se mettre en conformité...

le 05/10/2021, par Shweta Sharma, CSO (adaptation Jean Elyan, 878 mots

Améliorer les accès au cloud avec de l'automatisation réseau

Selon Manoj Leelanivas, directeur des produits de Juniper, l'IA et l'automatisation sont à l'origine d'un changement majeur dans l'architecture des réseaux. Aujourd'hui, les réseaux d'entreprise se tournent...

le 16/08/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 902 mots

5 points essentiels pour maitriser ses ressources cloud

Les environnements hybrides et multiclouds peuvent être coûteux et complexes. Mais certains outils peuvent faciliter le provisionnement, l'automatisation et la résilience. La simplicité est toujours recommandé...

le 02/07/2021, par Isaac Sacolick, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1539 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...