5G pilotée par l'IA avec le Snapdragon x70 de Qualcomm

le 11/05/2022, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 619 mots

Grâce à l'IA, les modems pourront améliorer les performances de la 4G et de la 5G, mais c'est sur les ondes millimétriques mmWave que l'amplification sera la plus intéressante.

5G pilotée par l'IA avec le Snapdragon x70 de Qualcomm

Si, sur les smartphones, l'IA sert souvent à améliorer l'aspect et la qualité des photos, elle pourra bientôt booster les performances cellulaires et la couverture des mobiles 5G. C'est du moins le pari de Qualcomm qui affirme que les algorithmes IA intégrés à ses modems pourra amplifier la couverture du signal et étendre ainsi la portée de tous les dispositifs radios connectées à l'appareil, y compris les équipements 4G et 5G. Le recours à l'IA sera incluse dans le modem Snapdragon X70 qui devrait être livré cette année pour se retrouver dans les smartphones en 2023.

Ces annonces ont été faites lors du 5G Summit de Qualcomm organisé du 9 au 11 mai à San Diego, Californie. Les améliorations concernent surtout la technologie à ondes millimétriques (mmWave) à courte portée et à haut débit. La 5G combine deux technologies fonctionnant en parallèle : les signaux sans fil Sub-6GHz, qui peuvent couvrir des dizaines de kilomètres avec un débit de quelques centaines de mégabits par seconde, et la puissante, mais limitée technologie mmWave, qui ne couvre que quelques dizaines de mètres à des vitesses de plus d'un gigabit par seconde de débit. L'opérateur T-Mobile utilise également une bande intermédiaire qui comble l'écart. Mais ce qui intéresse la plupart desutilisateurs, ce sont les grosses capacités du mmWave, et ses nombreuses applications dans le monde réel, par exemple des milliers de personnes prenant des photos et des vidéos d'un concert en plein air, pour ensuite les  partager sur les réseaux sociaux. Cependant, en raison de sa portée limitée, Qualcomm et les opérateurs veulent améliorer les performances du mmWave. Et l'IA peut apporter une réponse.

Améliorer les connexions smartphone/antenne relais

Ignacio Contreras, directeur du marketing produit de Qualcomm, a déclaré aux journalistes que l'inférence basée sur l'IA peut étendre la portée du mmWave d'environ 20 %, même si cette technique peut servir aussi à améliorer d'autres technologies cellulaires. En résumé, Qualcomm apprend au modem ce qu'il doit faire avant qu'il ne soit confronté au scénario dans le monde réel. Les mobiles communiquent toujours avec une antenne relais à laquelle ils envoient des informations sur le contexte pour qu'elle optimise la transmission des données. Le modem épaulé par l'IA peut donc être paramétré finement avant sa mise en action. Dans le monde réel, le modem du smartphone communiquera sur les conditions actuelles, mais aussi ses prévisions sur l'état du réseau, de façon à améliorer les performances de tous les appareils du système. Avec le mmWave, le smartphone  pourrait indiquer au mobile qu'il serait préférable de basculer sur un nouveau faisceau s'il est disponible.



La technologie Smart Transmit 3.0 adapte automatiquement la puissance quand un smartphone télécharge des données sur le réseau. (Crédit Qualcomm)

« Grâce au traitement de l'intelligence artificielle intégrée dans le modèle du système, le dispositif ne sera pas seulement capable d'informer sur les conditions actuelles, mais il pourra aussi prédire les conditions à l'instant suivant », a ajouté M. Contreras. Lors de cette même conférence qui s'achève aujourd'hui, Qualcomm fera également une démonstration de la technologie mmWave autonome. Aujourd'hui, chaque déploiement mmWave nécessite un ancrage du spectre Sub-6GHz pour assurer les fonctions de contrôle. En libérant les ondes millimétriques de ce contrôle, la 5G devrait pouvoir être utilisée dans un plus grand nombre d'applications, notamment le haut débit fixe sans fil, comme le propose T-Mobile. Enfin, Qualcomm a annoncé qu'il lancerait une technologie appelée Smart Transmit 3.0, capable de gérer intelligemment la puissance quand un smartphone télécharge des données sur le réseau. Les algorithmes de gestion de l'énergie de Smart Transmit 3.0 incluront désormais les informations envoyées par WiFi et Bluetooth.

1e adoptions de la 5G privée par des entreprises

Deux stades et un centre de fabrication américains et australiens ont déployé des réseaux 5G privés pour tirer parti des avantages de la technologie, en particulier sa faible latence, sa grande fiabilité et sa...

le 11/08/2022, par Maria Korolov, Network World (adapatation Jean Elyan), 1313 mots

Plus de capacités IA chez Aruba pour fournir un support edge aux...

La plateforme de services de périphérie Edge Services Platform d'Aruba intègre des fonctions AIOps pour rationaliser le dépannage du réseau, le réglage des performances et les contrôles de sécurité. Aruba a...

le 27/07/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 837 mots

L'automatisation des réseaux, le SASE et la 5G, classés comme...

Selon World Wide Technology (WWT), les utilisateurs, les applications et les charges de travail distribués poussent les entreprises à repenser leur architecture réseau. Qu'il s'agisse d'intégrer des services...

le 25/07/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1408 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...