8 millions de prises en fibre optique en France en 2012

le 07/05/2009, par Olivier RAFAL, Infrastructure, 563 mots

Très attendues, les premières mesures liées au numérique du plan de relance de l'économie française ont été annoncées mercredi 4 mai en conseil des ministres. Très haut débit, serious gaming et collaboratif sont au menu.

8 millions de prises en fibre optique en France en 2012

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique, et Patrick Devedjian, ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance de l'économie française, ont présenté trois leviers qui devraient "inscrire résolument notre pays dans la sortie de crise par l'innovation et les secteurs d'avenir". Le volet le plus important concerne l'accélération du déploiement du très haut débit. La Caisse des dépôts et consignations devra consacrer 250 millions d'euros par an sur trois ans et prendre l'initiative de mobiliser des acteurs sur le terrain afin de doubler l'objectif, de 4 à 8 millions, du nombre de prises en fibre optique d'ici à 2012. Les deux autres mesures regardent "le domaine de l'innovation et les usages", et prennent la forme d'appels à projets, dotés de 50 millions d'euros au total. Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite ainsi "développer une politique volontariste en faveur du 'serious gaming', utilisation de techniques issues du jeu vidéo pour réaliser des outils professionnels. [...] 30 millions d'euros seront consacrés à la réalisation de projets de 'serious gaming' dans le domaine de l'éducation, de la formation et de la défense, portés par des studios de jeu vidéo et leurs clients". Le 'serious gaming' est en plein développement aux Etats-Unis, sous l'impulsion notamment du Pentagone. Dans son essai sur le 'storytelling', ou "l'art de fabriquer des histoires et formater les esprits", Christian Salmon décrit très bien comment le ministère américain de la Défense s'en est emparé pour préparer ses officiers à la situation en Irak. Le Web 2.0 a eu également droit de cité au conseil des ministres, le volet numérique prévoyant 20 millions d'euros pour des projets "permettant la mise en place de solutions collaboratives dans le domaine des services mobiles et de l'accès aux données publiques". Certainement inspirés par le site mis en place par l'équipe Obama, les ministres expliquent que ces projets représenteront "un complément intéressant d'un effort de modernisation de la communication institutionnelle de nombreux secteurs, dont l'administration". Au total, le volet numérique représente donc 800 millions d'euros sur un plan de relance de 26 milliards, soit 3% des dépenses. Christine Balagué, présidente de l'association Renaissance numérique, qui critiquait l'absence d'un volet numérique dans le plan de relance, salue ce premier effort... tout en attendant la suite. "Sur le haut débit, cela n'a rien à voir avec un vrai plan de relance, indique-t-elle. Et sur les usages, nous qui nous battons pour réduire la fracture numérique, nous sommes très déçus." Christine Balagué aurait ainsi aimé voir des mesures en faveur des seniors : "Plus ils sont équipés, moins ils occasionnent des dépenses de santé, et plus ils font appel aux services de proximité." De même, "une filière de reconditionnement, qui coûterait 1 million d'euros, permettrait d'équiper les foyers défavorisés et serait créateur d'emplois non qualifiés, pour des gens en réinsertion sociale". Si elle juge les mesures prises sur le 'serious gaming' et le Web 2.0 intéressantes, Christine Balagué attend donc des mesures visant davantage à réduire la fracture numérique en permettant à davantage de Français de s'équiper et de se connecter à Internet. "Le numérique est un outil anti-crise, souligne-t-elle. Pour essayer de trouver un emploi, pour optimiser ses achats, ou encore pour maintenir un lien social." Photo : Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique (D.R.)

Nvidia s'associe avec Deloitte et Booz Allen Hamilton pour fournir du...

Les deux cabinets de consultants apportent une expérience que les entreprises n'ont pas forcément pour développer leur stratégie et leurs produits d'IA. L'intelligence artificielle (IA) fait peut-être fureur,...

le 27/09/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 473 mots

Aveva bientôt intégralement racheté par Schneider

Pour expliquer l'acquisition intégrale d''Aveva, Schneider Electric met en avant la synergie et les plates-formes de données de référence, mais insiste sur le fait que l'éditeur britannique continuera à...

le 26/09/2022, par Jon Gold, IDG NS ( adapté par Jean Elyan), 541 mots

Un groupe de travail réunit AWS et Harvard sur les réseaux quantiques

Pour faire progresser la technologie quantique et développer des compétences dans ce domaine, l'AWS Center for Quantum Networking et le groupe Harvard Quantum Initiative se lancent dans un ambitieux programme...

le 13/09/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 908 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...