8 points clefs pour adopter une solution HCI

le 03/03/2020, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), GSM/3G/4G, 1642 mots

À mesure que les entreprises transfèrent leurs charges de travail vers le cloud, la demande d'équipements pour datacenters sur site diminue. Mais la prospérité des infrastructures hyperconvergées (HCI) prouve que ces datacenters ne sont pas près de disparaître.

8 points clefs pour adopter une solution HCI

Une infrastructure hyperconvergée (HCI) est une forme d'infrastructure logicielle intégrée à grande échelle avec une approche modulaire des capacités de calcul, de réseau et de stockage. Au lieu d'utiliser des silos de hardwares spécialisés, l'infrastructure hyperconvergée repose sur des blocs horizontaux distribués de hardware standard avec un tableau de bord à volet unique pour la gestion et la fourniture de rapports. Le choix des facteurs de forme est variable : les entreprises peuvent déployer un logiciel d'hyperconvergence indépendant du matériel, de fournisseurs comme Nutanix et VMware, ou une appliance HCI intégrée, de fournisseurs comme HP Enterprise, Dell, Cisco et Lenovo. Et ce marché est en pleine croissance. D'ici 2023, Gartner prévoit que 70 % des entreprises utiliseront une forme ou une autre d'infrastructure hyperconvergée, contre moins de 30 % en 2019. Et alors que l'infrastructure hyperconvergée gagne en popularité, les fournisseurs de cloud comme Amazon, Google et Microsoft proposent des connexions à des produits HCI sur site pour un déploiement et une gestion hybrides.

8 raisons principales expliquent cette popularité

1) Design simplifié

Un datacenter classique est constitué de silos de stockage distincts avec des tiers de serveurs individuels et un réseau spécialisé couvrant les silos de calcul et de stockage. Si ces configurations étaient de mise avant l'avènement du cloud, elles sont devenues trop rigides pour l'ère du cloud. « Les équipes IT ne peuvent plus consacrer des semaines ou des mois à provisionner une nouvelle infrastructure qui permettra à l'équipe de développement de produire de nouvelles applications et de les mettre rapidement sur le marché », a déclaré Greg Smith, vice-président du marketing produit chez Nutanix. « HCI simplifie radicalement les architectures et les opérations des datacenters, en réduisant le temps et les coûts de gestion des données et de livraison des applications », a-t-il ajouté.

2) Intégration cloud

Les logiciels HCI, comme ceux de Nutanix ou de VMware, sont déployés de la même manière dans les datacenters que dans les instances cloud d'un client. Ils fonctionnent sur des instances bare metal dans le cloud exactement de la même manière que dans un datacenter. L'infrastructure hyperconvergée « est la meilleure base possible pour les entreprises qui veulent construire un cloud hybride. Elles peuvent déployer des applications dans leur datacenter et le fusionner avec un cloud public », a encore expliqué M. Smith. « Parce que c'est la même chose des deux côtés, il est possible de confier à la même équipe la gestion de bout en bout d'un cloud hybride, avec la certitude que toutes les applications qui tourneront dans le cloud privé tourneront également dans cet environnement de cloud public », a-t-il ajouté.

3) Possibilité de commencer petit, et de grandir

« Une infrastructure hyperconvergée HCI permet de regrouper le calcul, le réseau et le stockage dans une seule boîte, et de faire évoluer cette solution rapidement et facilement sans beaucoup de temps d'arrêt », a expliqué pour sa part Tom Lockhart, responsable des systèmes informatiques chez Hastings Prince Edward Public Health à Bellville, Ontario, Canada. Dans une approche traditionnelle, les différents éléments matériels - serveur, commutateur Fiber Channel, adaptateurs basés sur l'hôte et hyperviseur - doivent être installés et configurés séparément. Avec l'hyperconvergence, tout est défini par logiciel. L'infrastructure HCI utilise le stockage fourni par le serveur, et le logiciel se configure quasi automatiquement : il détecte le matériel, et établit les connexions entre calcul, stockage et réseau. « Quand nous mettons en place une charge de travail, les clients sont en général assez satisfaits de leur expérience. Quelques mois plus tard, ils essaient une autre charge de travail, puis une autre, et ils commencent à l'étendre à partir de leur datacenter vers des sites distants », a déclaré Chad Dunn, vice-président de la gestion des produits HCI chez Dell. « Ils peuvent commencer petit et grandir progressivement, mais ils ont aussi une expérience cohérente du mode d'exploitation, qu'ils aient 1000 noeuds ou trois noeuds par site à travers 1 000 sites, qu'ils aient 40 téraoctets ou 40 pétaoctets de données. Ils disposent de mises à jour logicielles cohérentes et ils n'ont pas besoin de reformer leur personnel, car l'ensemble d'outils ne change pas », a ajouté M. Dunn.

4) Empreinte réduite

En commençant petit, les clients découvrent qu'ils peuvent réduire leur pile de hardware en fonction de leurs besoins, sans avoir à sur-approvisionner en prévision des pics d'activité. L'abandon progressif de l'approche en silo permet également aux utilisateurs de supprimer certains matériels. Josh Goodall, ingénieur en automatisation chez le fabricant d'acier USS-POSCO Industries, a expliqué que c'était essentiellement pour répartir ses clusters que son entreprise avait déployé une infrastructure hyperconvergée HCI. Son hardware de cluster se trouve dans deux localisations physiques, mais ils sont reliés entre eux. Le second cluster sert principalement de solution de secours : si l'un des deux sites tombe en panne, l'autre peut prendre le relais. Mais ce n'est pas tout. L'opération a permis à USS-POSCO de se débarrasser d'une bonne quantité de matériel et de logiciels coûteux. « Nous avons pu supprimer plusieurs licences CPU (logiciel), nous avons supprimé le SAN de l'autre site, nous n'avions plus besoin de logiciel SRM [gestion de la restauration du site], et nous n'avions plus besoin de licence Commvault. Nous avons économisé entre 25 000 et 30 000 dollars sur le renouvellement annuel des licences », a expliqué M. Goodall.

5) Pas de compétences particulières nécessaires

Pour gérer un environnement classique à trois niveaux, les entreprises ont besoin de spécialistes en IT, en stockage et en réseau. Avec l'infrastructure hyperconvergée HCI, une entreprise peut gérer son environnement avec des consultants et des généralistes et se passer d'experts plus onéreux. « HCI a donné du pouvoir au généraliste du stockage », a expliqué Greg Smith, le vice-président du marketing produit de Nutanix. « Il n'est plus nécessaire d'engager un expert en stockage, un expert en réseau. Tout le monde a besoin d'une infrastructure, mais HCI facilite grandement la maintenance réelle de l'infrastructure par rapport à un scénario type, où il faut un très bon niveau d'expertise pour gérer ces trois compétences ». Selon Tom Lockhart, le responsable des systèmes informatiques de Hastings Prince Edward Public Health, l'ajout de nouveaux systèmes de calcul, de stockage et de réseau est également beaucoup plus rapide que dans le cas d'infrastructures traditionnelles. « La mise à niveau de notre cluster de serveurs a pris 20 minutes sans aucun temps d'arrêt, alors qu'avec la méthode traditionnelle, il aurait fallu plusieurs heures et une interruption de service », a-t-il ajouté. « Au lieu de perdre du temps avec l'infrastructure, on peut consacrer du temps et des ressources aux charges de travail, ce qui ajoute de la valeur à l'entreprise. Quand on n'a pas à se préoccuper de l'infrastructure, on peut consacrer plus de temps à des tâches qui apportent une valeur ajoutée à ses clients », a encore déclaré M. Lockhart.

6) Reprise après sinistre plus rapide

Les produits d'hyperconvergence ont plusieurs avantages importants. Ils offrent des capacités de sauvegarde, de récupération, de protection et de déduplication des données, ainsi que des capacités analyses qui permettent de tout examiner. Les composants de reprise après sinistre sont gérés à partir d'un tableau de bord unique, et l'infrastructure hyperconvergée surveille non seulement le stockage sur site, mais aussi les ressources de stockage dans le cloud. Grâce à la déduplication, les taux de compression peuvent atteindre 55:1 et les sauvegardes peuvent être effectuées en quelques minutes. USS-POSCO Industries est une boutique HP Enterprise et elle utilise le logiciel SimpliVity HCI de HPE, lequel inclut la déduplication, la sauvegarde et la récupération. Josh Goodall affirme qu'il obtient une compression de 12 à 15:1 sur des charges de travail mixtes, si bien qu'il peut se passer d'un logiciel de sauvegarde de tierce partie. Plus important encore, les délais de récupération ont diminué. « Comme meilleur exemple récent, je peux vous citer la mise à jour de Windows qui a perturbé une chaîne de fabrication. Il avait fallu plusieurs semaines avant de comprendre d'où venait l'erreur. En infrastructure hyperconvergée, j'ai effectué quatre semaines de sauvegardes, mis à jour le système, redémarré et testé un système de 350 Go en 30 minutes environ. Dans une configuration classique, la restauration d'une seule sauvegarde aurait pris plusieurs heures », a expliqué M. Goodall.

7) Analyse de l'hyperconvergence

Les produits HCI sont accompagnés d'un nombre considérable de logiciels d'analyse qui permettent de surveiller les charges de travail et de déceler les contraintes de ressources. Le logiciel de surveillance est consolidé dans un tableau de bord unique qui donne une vue des performances du système, y compris les performances ayant un impact négatif. Récemment, Hastings Prince Edward Public Health a rencontré un problème lors d'une migration vers Windows 7, mais le modèle HCI a permis d'obtenir facilement des informations sur les performances. « Nous avons pu voir que, selon l'heure de la journée, les charges de travail manquaient de mémoire, et qu'il y avait un excès de files d'attente et de pagination au niveau du CPU », a expliqué M. Lockhart. « Nous avons pu déterminer facilement où se trouvaient les problèmes et nous les avons résolus en une heure. Sans ce tableau de bord unique, cela nous aurait certainement pris beaucoup plus de temps ».

8) Moins de temps pour gérer le réseau et les ressources de stockage

Josh Goodall a déclaré qu'auparavant, jusqu'à 50% de son temps était consacré à résoudre des problèmes de stockage et des matrices de sauvegarde, contre 20 % aujourd'hui. Désormais, il peut consacrer la plupart de son temps aux systèmes existants. Et ses applications sont plus performantes sous HCI. « Nous n'avons eu aucun problème avec nos bases de données SQL. Nous avons même constaté un gain de performance énorme grâce au passage à des solutions 100% SSD, en remplacement des disques durs, et également des gains dans la déduplication des données, réduisant les tâches de lectures et d'écritures dans l'environnement ».

8 points clefs pour adopter une solution HCI

À mesure que les entreprises transfèrent leurs charges de travail vers le cloud, la demande d'équipements pour datacenters sur site diminue. Mais la prospérité des infrastructures hyperconvergées (HCI) prouve...

le 03/03/2020, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1642 mots

Orange fait plancher les étudiants sur la 5G à travers son concours...

Sous la thématique « Inventez le futur avec la 5G », le concours Jeunes Talents d'Orange auparavant réservé aux écoles du design s'ouvre aux contributions des profils techniques. A cette occasion, 200...

le 18/09/2019, par Véronique Arène, 239 mots

4,2 Md$ seront dépensés dans la 5G en 2020

Les investissements dans les technologies 5G vont augmenter de manière exponentielle au cours des trois prochaines années. Les déploiements ont déjà commencé mais ce n'est que le début et les couvertures...

le 23/08/2019, par Nicolas Certes, 623 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...