Après CA et Symantec, VMware est dans le viseur de Broadcom

le 23/05/2022, par Jacques Cheminat, Cloud / Virtualisation, 459 mots

Selon la presse financière américaine, Broadcom serait en discussion pour racheter VMware. Cette annonce intervient quelque mois après sa séparation officielle avec Dell. Le spécialiste de la virtualisation est valorisé 40 milliards de dollars et Michael Dell détient 41% des actions.

Après CA et Symantec, VMware est dans le viseur de Broadcom

C'est la surprise du début de semaine. Selon le Wall Street Journal et Bloomberg, Broadcom serait en discussion pour acquérir VMware. Les articles qui citent des sources anonymes ayant une bonne connaissance du dossier, montrent que des négociations sont en cours. Ces discussions se seraient même « accélérées ces derniers jours ». Aucun montant n'a été mis en avant, mais la capitalisation boursière du spécialiste de la virtualisation est de 40 milliards de dollars. Celle de Broadcom est évaluée à 222 milliards de dollars.

Avec cette acquisition, le concepteur de semi-conducteurs souhaite étoffer son portefeuille logiciel. Pour rappel, en 2018, il a acquis CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars et en 2019 il a jeté son dévolu sur l'activité entreprise de Symantec pour 10,7 milliards de dollars. En juillet dernier, Broadcom était pressenti pour s'emparer du spécialiste de l'analyse de données SAS Institute pour un montant compris entre 15 et 20 milliards de dollars. L'opération n'a finalement pas abouti, SAS ayant opté pour une IPO en 2024.

Michael Dell en arbitre et des synergies à trouver

Les discussions avec VMware interviennent quelque temps après sa séparation officielle de Dell en novembre 2021. La société texane avait céder sa participation de 81% dans VMware cotée en bourse. Michael Dell reste néanmoins l'actionnaire majoritaire en gardant 41% et le fonds Silver Lake est le second actionnaire avec 11% de participation. Toutes négociations d'acquisition passeront donc par l'accord de Michael Dell qui pourrait y trouver son compte pour accélérer le désendettement de son entreprise. Il faudra aussi regarder la position d'autres acteurs comme Cisco par exemple qui pourrait enchérir. On se souvient qu'EMC avait acquis VMware en 2004 pour 635 millions de dollars. Les autorités américaines auront certainement leur mot à dire autour des projets sensibles et l'origine singapourienne de Broadcom (qui a migré son siège social aux Etats-Unis).

Reste à connaitre les synergies entre les deux sociétés. D'un côté, Broadcom est un concepteur de semi-conducteurs, notamment des circuits pour réseau. De l'autre VMware propose des solutions et des services de virtualisation et de cloud (aussi bien pour les datacenters que les postes de travail). Des analystes interrogés par nos confrères de SiliconAngle soulignent que Broadcom pourrait associer VMware, CA Technologies et Symantec au sein d'une offre commune de « chip to click ». Il pourrait ainsi créer de la valeur en ajoutant une pile comprenant la sécurité et la virtualisation. Une réponse à une demande des entreprises qui souhaitent avoir des solutions de plus en plus intégrées pour gérer des opérations de plus en plus complexes.

VMware apporte la connectivité cloud sur site à vSphere et vSAN

Avec ses offres vSphere+ et vSAN+ par abonnement, VMware renforce la connexion de ses systèmes sur site au cloud. Afin d'améliorer la gestion et la fusion des applications sur site avec les ressources du...

le 30/06/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 676 mots

Après Marseille, le cloud d'Oracle prend ses quartiers à la Courneuve

Après Marseille, Oracle ouvre sa deuxième installation dédiée au cloud en région parisienne. Hébergées chez Interxion, les infrastructures accueilleront plusieurs services du fournisseur dont OCI ou du PRA en...

le 20/06/2022, par Jacques Cheminat, 575 mots

Le projet Network Service Mesh de la CNCF met en réseau les tâches...

La technologie développée par la Cloud Native Computing Foundation (CNCF) permet de relier les tâches d'entreprise multicloud au niveau de la couche réseau, quel que soit l'endroit où elles sont exécutées. La...

le 06/06/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 827 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...