Arista dote sa gamme campus de fonctions IoT et de gestion du télétravail

le 02/10/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1073 mots

L'équipementier Arista a enrichi sa plate-forme CloudVision de fonctions de surveillance et de gestion de l'IoT qui peuvent être partagées avec les produits réseaux de partenaires comme VMware, Microsoft et Red Hat d'IBM.

Arista dote sa gamme campus de fonctions IoT et de gestion du télétravail

Arista Networks a complété son portefeuille de réseaux de campus par des extensions qui doivent permettre aux clients de gérer les périphériques IoT, d'améliorer la connectivité sans fil et de répondre aux exigences de la mise en réseau à distance imposées par la crise de Covid-19. « Pour bien gérer le campus et la périphérie, il est important que le service IT comprenne quels appareils sont présents sur le réseau, ce qu'ils font et de s'assurer qu'ils sont correctement segmentés », a déclaré Ed Chapman, vice-président du développement commercial d'Arista. Afin de profiter d'une meilleure visibilité sur l'environnement global et de gagner en intelligence et en analyse, les clients doivent gérer les systèmes câblés et sans fil comme une seule entité. Dans le cas d'Arista, la gestion des systèmes câblés et sans fil est assurée par son logiciel phare CloudVision, lequel fournit des services câblés et sans fil de visibilité, d'orchestration, d'approvisionnement, de télémétrie et d'analyse à travers le datacenter et le campus. Les informations de réseau fournies par CloudVision peuvent être utilisées par des partenaires d'Arista comme VMware, Microsoft et Red Hat d'IBM.

Grâce à l'extension IoTvision, CloudVision supporte désormais les périphériques IoT. IoTvision se présente sous forme de tableau de bord qui inventorie les points d'extrémité IoT et collecte des données sur le type de périphérique, l'état de la connexion, les modèles de trafic et la qualité de l'expérience sur les périphériques connectés sur les réseaux câblés ou sans fil. « Il est difficile pour l'équipe opérationnelle de savoir quels types d'appareils IoT se connectent au réseau et quels types de vulnérabilités ils peuvent charrier », a déclaré Jeff Raymond, vice-président EOS Product Management and Services d'Arista. « IoTvision est capable de voir ce qui est relié au réseau et d'examiner les flux de trafic des appareils, y compris ceux des systèmes de santé, des réseaux domestiques et des succursales distantes », a encore déclaré M. Raymond.

Acquisition de Awake Security

C'est en partie pour améliorer la sécurité de l'IoT qu'Arista a annoncé cette semaine son intention d'acquérir, pour un montant non divulgué, la plateforme Awake Security spécialisée dans la détection des menaces réseau. « Ava, le système expert de sécurité virtuelle d'Awake, est basé sur l'IA pour faire de la détection proactive des menaces », a écrit le CEO d'Arista, Jayshree Ullal, dans un blog à propos de l'acquisition. « Le traitement cognitif démarre quand un paquet est introduit dans le capteur d'Awake. Le capteur récolte des caractéristiques intéressantes sur les paquets et les flux et développe une image holistique des activités du réseau et du contexte. La capacité à traiter les informations des paquets pour les transformer en modèles de communication comportant des informations exploitables le différencie des solutions de sécurité traditionnelles. L'empreinte digitale avancée des modèles d'activité de Awake ne sert pas seulement à la communication des appareils, mais elle est également utilisée pour rechercher des indicateurs de menace, de compromission ou d'attaque », a encore déclaré le CEO d'Arista. « En matière de sécurité, les entreprises traversent une période difficile et déroutante. Les charges de travail se déplacent vers le cloud. Les menaces brouillent le périmètre et les frontières de confiance s'étendent désormais du client au campus et au cloud », a aussi déclaré M. Ullal. « La capacité à distinguer les modèles de données est primordiale pour construire des espaces de travail cognitifs et cela ne peut se faire qu'en instaurant une sécurité proactive et non une sécurité a postériori ».

Mises à jour de CloudVision

En plus de ces développements vers l'IoT, Arista a apporté plusieurs améliorations à CloudVision pour répondre notamment aux clients ayant des besoins de mise en réseau à distance du fait de la pandémie de Covid-19. Par exemple, le système inclut désormais la détection d'anomalies avec émission d'une alerte prédictive pour signaler des événements comme l'accessibilité des applications, l'utilisation des ressources et la surveillance de l'état de tous les appareils connectés, que ce soit depuis le domicile ou depuis le bureau. Un nouveau tableau de bord de conformité permet aussi d'effectuer une évaluation des risques de l'infrastructure câblée et sans fil et d'identifier automatiquement les vulnérabilités de sécurité et les défauts logiciels connus et leur impact potentiel sur le réseau. La société a également lancé une fonctionnalité appelée Arista P-Tracer qui permet aux clients de localiser un utilisateur via son téléphone portable, ce qui peut s'avérer utile pour la recherche de contacts Covid ou pour alerter les services IT, si le nombre de personnes dans un bureau devient trop important.

Partenariats HP, Okta et Palo Alto

Arista a aussi annoncé qu'il s'associait à d'autres fournisseurs comme HP/Aruba, Okta, Palo Alto Networks, CheckPoint Forescout et Fortinet pour faciliter la gestion des travailleurs distants entre plateformes. Par exemple, l'intégration d'Arista au programme d'authentification unique d'Okta permet aux clients de s'authentifier de manière sécurisée pour accéder au réseau et aux applications, simplifiant ainsi l'administration de la sécurité et la gestion des accès des utilisateurs finaux. L'intégration avec l'offre ClearPass d'Aruba permet un contrôle d'accès basé sur les rôles sur les réseaux câblés et sans fil d'Arista. De plus, l'intégration d'Arista et de Forescout eyeSight permet la découverte et la classification automatisées des postes de travail, des machines portables, des imprimantes, des appareils photo et autres dispositifs IoT. « Les nouvelles fonctionnalités répondent aux attentes des clients qui affirment que 70 à 100 % de leurs employés travaillent à domicile et qu'ils doivent gérer ces utilisateurs comme s'ils étaient au bureau », a déclaré M. Raymond. « Par exemple, si un utilisateur distant a des difficultés avec un appel Zoom ou si les équipes ont un problème, nos points d'accès à distance nous permettent désormais de les résoudre ».

Support du WiFi 6

Arista a également enrichi son portefeuille de produits sans fil avec deux points d'accès WiFi 6 (AP) destinés à des déploiements WiFi à haute densité dans les environnements intérieurs et extérieurs. Ces appareils sont équipés d'une antenne externe de qualité professionnelle, supportent six flux d'accès WiFi 6 sous deux fréquences radios simultanées de 5 et 2,4 GHz (modèle C-230/E). Une version durcie (modèle O-235/E) est également proposée. La nouvelle suite de fonctionnalités de CloudVision sera généralement disponible au quatrième trimestre 2020 pour les clients déjà abonnés au logiciel CloudVision. Les nouveaux produits sans fil sont disponibles dès maintenant.

Des initiatives chez Intel et Nvidia en puces réseau

Si Intel s'engage à fond dans les réseaux d'accès radio 5G, Nvidia pousse son entreprise Mellanox acquise l'an dernier. Ces dernier

le 16/10/2020, par Serge Leblal avec IDG NS, 824 mots

SONiC, une distribution Linux taillée pour le réseau

Le système d'exploitation de réseau à open source SONiC a le potentiel pour devenir "le Linux du réseau", selon les experts. Le NOS SONiC (Software for Open Networking in the Cloud) est une distribution Linux...

le 12/10/2020, par Michael Cooney, IDG NS, et Serge Leblal, 919 mots

Pluribus augmente les capacités de support des réseaux de datacenter...

Désormais, Adaptive Cloud Fabric (ACF) de Pluribus peut prendre en charge jusqu'à 1024 commutateurs dans une fabric unifiée. Pluribus a fait évoluer son logiciel de matrice de commutation de façon à prendre en...

le 09/10/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 640 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...