Avec Rivet Networks, Intel entend repenser le sans fil des PC

le 26/05/2020, par mark Hachman, IDG NS (adapté par Serge Leblal), Réseaux, 613 mots

Avec le rachat de Rivet Networks, Intel a mis la main sur la technologie Killer qui va lui permettre de mieux exploiter la technologie WiFi avec un zeste de Bluetooth.

Avec Rivet Networks, Intel entend repenser le sans fil des PC

Les ambitions d'Intel dans le monde du réseau local vont au-delà de l'achat de Rivet Networks et de l'intégration de sa gamme Killer Networking, qui devrait renforcer son portefeuille WiFi. Intel prévoit également d'optimiser Bluetooth et de connecter tous les PC (fixes et portables) avec des technologies. Eric McLaughlin, vice-président du Intel Client Computing Group et directeur général de son Wireless Solutions Group, a expliqué à PCWorld quels étaient les plans de l'entreprise pour la nouvelle technologie Killer. Mais, a-t-il ajouté, Intel travaillait également à résoudre une paire de problèmes qui n'avaient pas encore été résolus de manière satisfaisante par l'industrie du PC.

L'une des raisons pour lesquelles Intel a acheté Rivet Networks était le Killer Intelligence Engine, un logiciel qui effectue deux tâches importantes. De tous les signaux WiFi qui entourent un PC, Intelligence Engine identifie celui qui fournira le plus de débit. (L'autre est que si l'agent ne peut pas identifier un signal WiFi satisfaisant, il recommandera une mise à niveau.)

Relancer le Bluetooth sur les PC

Intel souhaite apparemment apporter cette interactivité à Bluetooth. La différence, cependant, est qu'un PC se verrouille sur un seul signal radio WiFi. Avec Bluetooth, un PC peut être connecté à plusieurs équipements Bluetooth, toutes en lice pour attirer l'attention, et doit maintenir des connexions solides tout au long. M. McLaughlin a caractérisé Bluetooth comme quelque peu négligé sur la plate-forme PC. "Une radio Bluetooth est ignorée de nombreuses façons", a-t-il souligné. « Les connexions sont optimisées dans le téléphone, mais elles n'ont jamais été optimisées sur le PC. » Intel est prêt à changer cela, a poursuivi le dirigeant. "Nous cherchons des moyens d'améliorer les capacités Bluetooth de votre système, et nous arrivons à un point où vous avez plusieurs solutions Bluetooth connectées à votre plate-forme, et elles fonctionnent toutes de manière transparente: audio, clavier, souris, tous ces autres périphériques.

Il est globalement juste de dire qu'Intel a toujours été obsédé par l'utilisation d'une bande passante importante dans ses processeurs, dans ses connexions optiques Light Peak, avec les premières tentatives sans fil longue distance comme WiMAX , les interfaces d'E / S externes comme Thunderbolt , et plus encore. Il est donc facile de concevoir qu'Intel envisage de relancer tout ce qui concerne le PC sans fil sur le bureau (fixe et nomade) en combinant réseau local (WiFi) et réseau personnel (Bluetoooh). Selon M. McLaughlin l'acquisition de Rivet ouvre la voie à une nouvelle réflexion sur l'utilisation des terminaux WiFi ou des technologies sans fil 60Hz+ comme épine dorsale sans fil. "Il y a de nouvelles capacités que le WiFi va commencer à permettre, des choses qui étaient difficiles avec le seul WiFi dans l'espace standard ", a déclaré le dirigeant. «  Des choses comme l'arrimage de périphériques à votre moniteur, clavier, souris, le tout simultanément et sans câble ".

Moins de câbles avec la radio

L'industrie a déjà emprunté cette voie comme avec le dock Dell Wireless D5000, qui parvenait à créer une connexion sans fil entre un PC et une station d'accueil sans fil pour tous vos périphériques (y compris le moniteur). Il semble que les objectifs d'Intel cette fois soient plus ambitieux. Si c'est le cas, c'est probablement une bonne idée qu'Intel ait acheté Rivet et sa capacité à gérer plusieurs appareils sans fil tout en maintenant des connexions solides entre eux. Les recherches d'Intel montrent qu'un foyer typique comprend en moyenne 11 terminaux WiFi. Il semble que l'avenir d'Intel prévoit que de nombreuses autres connexions sans fil seront ajoutées à ce pot commun entre réseau local (WiFi) et réseau personnel (Bluetooth) .

L'option open switch fait son chemin dans les entreprises

L'intégration de commutateurs et de routeurs en marque blanche dans les réseaux d'entreprise n'est pas sans difficultés, mais des déploiements bien dimensionnés et contrôlés peuvent permettre de réaliser des...

le 15/07/2021, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1348 mots

Vilo perturbe le marché des routeurs avec un réseau maillé à 30€...

Comment profiter de l'impressionnante couverture d'un réseau maillé sans avoir à payer de surcoût pour la dernière technologie WiFi ? Vilo Living a, semble-t-il, la solution. Vilo Living n'est peut-être pas...

le 13/07/2021, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 567 mots

Cisco fait face à une concurrence relevée

Malgré tous ses efforts pour s'imposer comme la référence en matière de réseaux d'entreprise, Cisco doit rivaliser avec un groupe de concurrents dont les atouts sont difficiles à surmonter. Voici la liste de...

le 05/07/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 1388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »