BMC s'offre le spécialiste français de la gestion d'annuaires, Calendra

le 11/01/2005, par Christophe Bardy, , 396 mots

BMC poursuit ses emplettes sur le territoire français et annonce le rachat pour 33 M$, en numéraire, de Calendra. Cette jeune société basée à Aubagne, près de Marseille, figure parmi les grands spécialistes mondiaux des annuaires et de la technologie LDAP. Fondée par Brice Michel en 1997, elle s'est fait connaître pour son produit Calendra Directory Manager, un outil de gestion d'annuaire avancé. Capable de fédérer des sources de données multiples et distribuées, permet de démocratiser l'accès à l'annuaire en permettant son exploitation et sa mise à jour par des non techniciens, le tout avec une gestion très granulaire de la sécurité. Il embarque également un moteur de workflow, très utile notamment pour définir des processus de validation d'informations dans l'annuaire. L'un des atouts mis en avant par Calendra est l'aptitude de son moteur a en quelque sorte virtualiser l'annuaire de l'entreprise pour le faire apparaître sous des jours différents aux différents utilisateurs ou applications. A ces fonctions de base à Calendra a greffé des outils métiers comme un outil de gestion d'organisations (à base d'organigrammes hiérarchiques), un outil de gestion d'annuaire d'entreprise (fiche d'identité de salariés, contacts...), un outil de "cartographie"... La petite société a rapidement connu le succès auprès des grands comptes. Elle compte aujourd'hui près de 200 clients (en environ 5 millions d'utilisateurs) parmi lesquels les plus grands comptes français comme PSA ou France Télécom, mais aussi des géants internationaux comme British American Tobacco, Orange ou BMW. BMC et Calendra étaient déjà partenaires depuis l'ouverture par la petite société de son bureau commercial aux Etats-Unis. L'actuel Directeur des ventes de Calendra est aussi un ex de BMC et il était précédemment directeur des ventes indirectes de Perform, un autre éditeur français racheté par BMC en avril 2001 pour 23 M$. BMC Software devrait intégrer l'offre de Calendra a son offre actuelle de gestion d'identité, Control SA. Il est à noter que le rachat devrait permettre aux principaux investisseurs dont 3i, Spef, Elaia, i-Source et Ventech ,de faire une jolie culbute (la société avait levé environ 16M€ jusqu'alors). Le fondateur historique, remplacé fin 2003, suite à un désaccord sur la stratégie de développement - les investisseurs préféraient privilégier l'option d'un rachat, tandis que le fondateur militait pour l'autonomie -, devrait, quant à lui, refaire parler de lui mi-février. Lors de LinuxWorld Boston, il devrait officialiser le lancement de Gunterra une offre applicative hébergée assemblée à base de composants open source...

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...