Cisco divorce de HP par vidéo

le 22/02/2010, par Didier Barathon avec Jacques Cheminat et IDG News Service, Infrastructure, 448 mots

La rupture entre Cisco et HP a été officialisée par un responsable de Cisco. Les analystes estiment que ce divorce était prévisible et devrait finalement avoir des effets bénéfiques, notamment en matière tarifaire.

Cisco divorce de HP par vidéo

Après le rachat du constructeur de commutateurs et de routeurs 3Com par HP, la rupture entre ce dernier et Cisco ne faisait plus de doute. Le divorce a été annoncé dans une vidéo par Keith Goodwin, senior vice-président de Cisco. Le contrat de « system integrator » de HP ne sera pas renouvelé lors de son expiration le 30 avril prochain a-t-il précisé. Le partenariat durait depuis plus de vingt ans. HP était Cisco certified channel partner ce qui lui ouvrait l'accès aux informations produits et aux avantages commerciaux consentis par Cisco à ses intégrateurs. Le partenariat entre HP et Cisco durait depuis plus de vingt ans. Keith Goodwin a expliqué que la relation était passée du mode « partenariat » au mode « conflictuel » ces derniers mois. Seul restera en place un accord pour assurer le suivi des clients obtenus par les deux sociétés au cours de leur partenariat. Pour certains analystes, les raisons de cette discorde sont à rechercher dans l'évolution des métiers des deux sociétés et notamment dans les problématiques de centres informatiques. Avec l'avènement de la virtualisation, plusieurs entreprises se concurrencent sur ce marché en forte croissance, IBM, Dell, Oracle et HP. Car ce n'est pas simplement HP qui vend des routeurs et des commutateurs Ethernet, c'est aussi Cisco qui s'est lancé dans l'aventure à travers ses plateformes de serveurs lames UCS (Unified Computing System). « En commercialisant des serveurs, il était clair qu'HP n'allait plus référencer certains équipements réseaux de Cisco », pense Steve Schuchart de Current Analysis. La plupart des analystes pense que cette annonce ne représente pas de risque pour les clients, mais peut se révéler une chance. Ainsi, Nikos Theodosopoulos, analyste chez USB Warburg estime que « la concurrence entre les deux groupes va s'accentuer aux cours des prochaines années avec une guerre des prix pour remporter des marchés ». De son côté, Ovum estime que « HP a besoin de Cisco, plus que Cisco n'a besoin de HP, car les effets de l'acquisition de 3Com prendront du temps à se produire ». Steve Schuchart ajoute que « les clients ne devraient pas avoir à choisir entre l'un et l'autre ». Mais Gordon Haff d'Iluminata s'attend lui à ce que les deux sociétés encouragent leurs clients « à standardiser leur existant par des incitations financières attractives ». Ce dernier ajoute que « cette re-verticalisation du domaine IT est le dernier étage d'un cycle qui a vu la fin d'un monde propriétaire comme les mainframes vers la décentralisation à travers l'architecture ouverte des PC et les réseaux Ethernet ». Photo : Keith Goodwin, senior vice-président de Cisco.

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Sécurité et analytique complètent l'offre mainframe de Model9

Après la sauvegarde des données mainframe dans le cloud, Model9 ajoute à son catalogue les solutions Shield et Gravity pour la sécurité et l'analyse de ces données. « Pourquoi une jeune start-up en Israël...

le 11/04/2022, par Serge LEBLAL, 1167 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...