Cisco étoffe son catalogue Silicon One

le 15/03/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 602 mots

La famille webscaler de Cisco, reposant sur le silicium de routage optique Silicon One, compte désormais 10 équipements.

Cisco étoffe son catalogue Silicon One

Cisco continue d'augmenter le débit de ses dispositifs Silicon One de classe webscale. En effet, la semaine dernière, l'équipementier a enrichi sa gamme de trois dispositifs, dont un silicium de commutateur de 25,6 Tb/s qui, selon Cisco, offre une bande passante 1,7 fois plus élevée et des paquets par seconde trois fois plus élevés que les autres siliciums du marché. C'est en 2019, dans le cadre de sa stratégie « Internet pour le futur », que Cisco a dévoilé la famille de commutateurs et de routeurs unifiés reposant sur un circuit Silicon One. La famille Silicon One est importante, car Cisco veut se positionner comme un fournisseur de premier plan des vastes réseaux webscale et des fournisseurs de services. Ces dispositifs peuvent également permettre à Cisco de concurrencer efficacement d'autres entreprises comme Intel, Broadcom, Juniper et Arista.

La famille Silicon One, qui compte désormais 10 équipements, est dotée de la technologie de puce Silicon One personnalisée de Cisco et comprend les routeurs de classe opérateur de la série Cisco 8000 construits sur ce silicium. Tous ces routeurs fonctionnent avec le système d'exploitation IOS XR7 qui gère les boîtiers et la sécurité. Le silicium de routage optique Silicon One prend en charge les grands routeurs distribués non bloquants, la mise en mémoire tampon profonde avec une qualité de service (QoS) riche et le transfert programmable. Étant donné que les dispositifs sont programmables, ils peuvent être personnalisés pour diverses applications à partir d'un seul jeu de puces, ce qui évite le déploiement de plusieurs jeux de puces spécifiques pour les processeurs autonomes, les processeurs Line Card et les éléments de fabric. « Cette personnalisation peut se faire grâce à un code d'acheminement programmable P4 et un SDK communs et unifiés », a déclaré l'entreprise.



Avec trois équipements supplémentaires, Cisco porte à 10 son catalogue Silicon One. (Crédit Cisco)

Un circuit proposé aux autres fournisseurs

Parmi les nouveaux membres de la famille Silicon One on trouve un dispositif programmable G100 de 25,6 Tb/s, le Q211, un ASIC de routage de 8 Tb/s, et le Q211L, un ASIC de commutation de 8 Tb/s. « Le G100 possède des interfaces individuelles de 1,6 Tb/s et, grâce aux moteurs de traitement de paquets du G100, chacune d'entre elles peut traiter un flux unique à la vitesse maximale de l'interface », a écrit Rakesh Chopra, Cisco Fellow du Common Hardware Group de Cisco, dans un blog consacré à ces équipements. « En combinant de nombreuses fonctions programmables comme l'analyse, le traitement, l'horodatage, les compteurs, les débitmètres, les histogrammes, les filigranes et les analyses de flux, nous avons créé une vue temporelle entièrement programmable des modèles de trafic », a déclaré M. Chopra. « Grâce à sa granularité de l'ordre de la nano-seconde, cette infrastructure programmable permet aux clients de rejouer les événements passés afin de comprendre véritablement la dynamique de leurs réseaux pour dépanner les équipements, optimiser l'infrastructure et identifier les attaques malveillantes », a-t-il ajouté.

Les dispositifs Silicon One peuvent également aider les vendeurs de boîtes blanches ou les hyperscalers à développer leurs propres systèmes de mise en réseau. C'est l'une des rares fois où Cisco se positionne en tant que vendeur de silicium. Selon les observateurs du secteur, on ne sait pas encore dans quelle mesure cette capacité a été exploitée par d'autres fournisseurs. Cisco a déclaré que le Silicon One G100 était testé actuellement par des équipementiers. En octobre dernier, Cisco a présenté six autres dispositifs Silicon One, dont le commutateur webscale Q201L 64x100GE de 6,4 Tb/s et le commutateur webscale Q202L 32x100GE de 3,2 Tb/s.

Cisco se prépare au travail hybride

Les employés de Cisco passent au télétravail certains jours de la semaine et utiliseront le matériel réseau de l'équipementier pour se connecter à distance. Les travailleurs distants ne seront plus traités...

le 02/08/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1086 mots

L'option open switch fait son chemin dans les entreprises

L'intégration de commutateurs et de routeurs en marque blanche dans les réseaux d'entreprise n'est pas sans difficultés, mais des déploiements bien dimensionnés et contrôlés peuvent permettre de réaliser des...

le 15/07/2021, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1348 mots

Vilo perturbe le marché des routeurs avec un réseau maillé à 30€...

Comment profiter de l'impressionnante couverture d'un réseau maillé sans avoir à payer de surcoût pour la dernière technologie WiFi ? Vilo Living a, semble-t-il, la solution. Vilo Living n'est peut-être pas...

le 13/07/2021, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 567 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »