Clap de fin pour les modems 5G chez Intel

le 17/04/2019, par Fergus Halliday, PCWorld (adapté par Jean Elyan), GSM/3G/4G, 376 mots

Après avoir considérablement investi avec le rachat des activités modem d'Infineon, Intel estime que les perspectives de rentabilité sont insuffisantes dans ce secteur, mais l'entreprise continuera à investir dans son infrastructure réseau 5G.

Clap de fin pour les modems 5G chez Intel

Après l'accord conclu cette semaine entre Apple et Qualcomm, Intel a confirmé son intention de quitter le marché des modems 5G pour smartphones dont les premiers circuits avaient été présentés en novembre dernier. « Nous nous réjouissons de toutes les opportunités offertes par la 5G et la « cloudification » du réseau, mais, pour ce qui est des modems 5G pour smartphones, il apparaît évident que ce marché n'offre pas de perspectives claires de rentabilité et de retombées positives », a déclaré Bob Swan, le CEO d'Intel. Rappelons pour mémoire que la firme avait racheté les activités modem d'Infineon en novembre 2010 pour un montant de 1,4 milliard de dollars.

M. Swan a précisé cependant que « la 5G était toujours une priorité stratégique pour Intel ». Ajoutant : « notre équipe a développé un intéressant portefeuille de produits sans fil et de propriété intellectuelle et nous étudions les possibilités de tirer de la valeur de ce que nous avons créé, y compris les opportunités offertes par divers plateformes et dispositifs centrés sur les données dans le contexte de la 5G ». Le fondeur a également précisé qu'il allait continuer à respecter ses engagements auprès de ses clients concernant sa ligne de modems 4G pour smartphones, mais qu'il ne devrait plus lancer de produits pour modems 5G destinés aux smartphones.

Une stratégie tortueuse

En février dernier, lors du Mobile World Congress, Jonathan Woods d'Intel avait déclaré que l'entreprise voulait profiter de sa capacité à faire évoluer et à intégrer ses différentes offres de composants pour devenir un différentiateur dans le domaine du modem 5G. À l'époque, ce dernier avait insisté sur l'importance des PC « Toujours connectés » pour l'avenir d'Intel dans le marché des modems 5G. L'entreprise déclare aujourd'hui qu'elle va continuer à investir dans son activité d'infrastructure réseau 5G et qu'elle achèvera bientôt « l'évaluation des opportunités » pour les modems 4G et 5G dans le PC, les périphériques IoT et « autres dispositifs centrés sur les données ». L'entreprise a déclaré qu'elle livrerait plus de détails à ce sujet lors de la publication, le 25 avril, des résultats du premier trimestre 2019.

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...