Comment bien démarrer un déploiement WiFi 6

le 26/01/2021, par Eric Geier, Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 1242 mots

Le WiFi 6 apporte de nombreuses fonctionnalités très utiles, notamment une vitesse et une densité plus élevée, mais la norme est différente des précédentes, c'est pourquoi il est préférable de vérifier que votre réseau câblé et votre entreprise sont prêts à l'accueillir avant de la déployer.

Comment bien démarrer un déploiement WiFi 6

Le WiFi 6 (802.11ax) est très attractif car il améliore grandement la norme réseau sans fil. Déjà, sa vitesse est plus élevée et permet des connexions sans fil réelles de plusieurs gigabits. Mais ce n'est pas tout : le WiFi 6 prend en charge les réseaux à haute densité comme ceux que l'on peut trouver dans des stades par exemple. Cependant, mieux vaut bien réfléchir et planifier avec soin son déploiement avant le grand saut.

1 - Vitesse du WiFi 6 : en avez-vous vraiment besoin ?

Pour profiter des vitesses sans fil de plusieurs gigabits, la plupart des points d'accès (AP) WiFi 6 disposent d'une connexion LAN de 2,5 Gb/s ou 5 Gb/s, alors que pratiquement tous les points d'accès WiFi 5 sont limités à une interface de 1 Gb/s. Il est toujours possible de connecter un point d'accès WiFi 6 à un réseau gigabit classique, mais la vitesse de connexion sera limitée et les clients ne pourront pas dépasser des vitesses de plus de 1 Gb/s sur le réseau local interne ou pour accéder à lnternet. Cependant, tout le monde n'a pas forcément besoin de vitesses d'accès WiFi aussi rapides. Pour l'usage occasionnel du WiFi à partir de smartphones et d'ordinateurs portables dans un bureau, vous n'en avez probablement pas besoin. Par contre, un accès WiFi rapide peut s'avérer utile sur les réseaux où la densité d'utilisateurs est forte ou sur les réseaux qui servent à des applications sensibles ou à haut débit comme la diffusion de vidéos 4K en continu, surtout si le contenu provient du réseau local plutôt que d'Internet.

2 - Votre réseau câblé est-il prêt pour le WiFi 6 ?

Une évaluation de votre réseau actuel vous permettra de savoir ce qu'il faudra modifier sur le réseau câblé pour profiter de la capacité multi-gigabit du WiFi 6. Voici ce qu'il faut passer en revue :

- Les commutateurs : Vérifiez le débit maximal pris en charge par les commutateurs situés entre les points d'accès et le routeur. Si les clients WiFi doivent accéder à des partages de réseau sur le réseau local, suivez le chemin qu'empruntera le trafic et évaluez également ces commutateurs.

- Power-over-Ethernet : Si vous utilisez le PoE via un commutateur ou via des injecteurs externes pour alimenter les points d'accès, vérifiez la norme PoE et les débits de données pris en charge. Souvenez-vous que la plupart des points d'accès WiFi 6 devront au minimum respecter la norme PoE+ (802.3at). Même si certains points d'accès prennent en charge l'ancienne norme PoE (802.3af), celle-ci réduit généralement les performances du point d'accès et ne prend probablement en charge qu'un débit de données maximal de 1 Gb/s. Pour assurer la pérennité de votre PoE, envisagez de passer à la nouvelle norme PoE++ (802.3bt) si elle est disponible sur un commutateur ou un injecteur.

- Câblage : Pour obtenir un débit supérieur à 1 Gb/s du côté des câbles, vous devez disposer au moins d'un câblage Cat6 vers les points d'accès et pour toute connexion entre ces points d'accès et le routeur. Pour l'avenir, envisagez un câblage Cat6a, Cat7, Cat7a ou, s'il est disponible et pertinent, optez pour un câblage Cat8. Si vous disposez de l'ancien câblage Cat5e ou d'un câblage plus ancien, n'oubliez pas que vous n'aurez peut-être pas à re-câbler toutes les prises Ethernet. Demandez-vous à quel type de données les clients WiFi accéderont sur le réseau local et au chemin qu'empruntera leur trafic.

- Routeur : Pour les petits réseaux utilisant les ports de commutation du routeur, vous pouvez envisager une mise à niveau s'ils ne prennent en charge que le 1 Gb/s.

Au moment où vous évaluerez le support multi-gigabit des commutateurs, du PoE et des routeurs, des options vous permettront de choisir le maximum de données prises en charge : 2,5 Gb/s, 5 Gb/s et 10 Gb/s. Pour le WiFi 6, vous n'aurez probablement besoin que de 2,5 Gb/s ou 5 Gb/s. Mais pour vous assurer une pérennité aussi bien en filaire qu'en sans-fil, le mieux est d'opter pour le 10 Gb/s. Pour le câblage, les catégories 6a, 7 et 7a prennent toutes en charge le même débit maximal de 10 Gb/s, mais chacune a une bande passante plus élevée que la précédente.

3 - Où installer les points d'accès WiFi 6 ?

Pour tout déploiement WiFi, vous devez toujours faire une étude de site avant de déployer les points d'accès. Nous avons déjà évoqué la plupart des éléments qu'il faudra rechercher au moment de l'analyse du réseau local. Une analyse des réseaux sans fil ou de radio fréquence (RF) peut vous permettre de localiser les meilleurs endroits pour installer des points d'accès et obtenir la meilleure couverture, la meilleure itinérance et les meilleures performances. La portée et la couverture du WiFi 6 peuvent être similaires à celles fournies par les anciennes normes, mais il existe des différences en termes de densité qui peuvent affecter le placement et les paramètres de configuration. Si vous n'êtes pas très expérimenté sur la norme, adressez-vous à une personne plus aguerrie. Placer les AP au petit bonheur la chance, surtout pour les grands réseaux, peut vous coûter cher. On trouve sur le marché des méthodes et des outils qui permettent d'améliorer le design des réseaux WiFi, par exemple des analyseurs et des logiciels de cartographie thermique. Confier ce genre d'enquête à un professionnel peut vous permettre d'économiser du temps, de l'argent et vous éviter des maux de tête inutiles.

4 - Les clients WiFi 6 dont vous avez besoin sont-ils disponibles ?

Même si les points d'accès WiFi 6 sont rétrocompatibles avec les anciennes normes de clients WiFi (802.11a/b/g/n/ac), vous ne pourrez pas profiter des améliorations de vitesse apportées par le WiFi 6 si vous n'utilisez pas de client WiFi 6. Aujourd'hui, l'offre de clients supportant le WiFi 6 n'est pas très importante. Des mobiles comme le Samsung Galaxy S10 et l'Apple iPhone 11 supportent la norme, plus quelques ordinateurs portables et de bureau plus récents. Dans le cas de la plupart des réseaux, il est plus logique d'attendre jusqu'à ce que les appareils clients soient mis à niveau vers le WiFi 6. Mais si vous disposez d'un réseau spécial ou si vous avez des appareils qui nécessitent un débit extrêmement élevé, vous pouvez envisager une mise à niveau anticipée. Pour les ordinateurs de bureau, on trouve des cartes d'adaptation PCIe. Par contre, nous n'avons pas encore trouvé d'adaptateurs USB sur le marché. Pour les ordinateurs portables, vous devrez probablement acheter un adaptateur M.2/NGFF WiFi 6, si l'ordinateur portable dispose d'un emplacement compatible pour les cartes WiFi. L'outil Product Finder de la WiFi Alliance permet d'avoir une idée des appareils supportant le WiFi 6.

5 - Les fonctionnalités dont vous avez besoin sont-elles déjà disponibles ?

Comme c'était le cas avec la norme 802.11ac, le 802.11ax sortira par étapes. Dans un premier temps, les appareils n'enverront et ne recevront que quatre flux simultanés, puis huit plus tard. Pour l'instant, la liaison descendante AP-client n'offre que le MIMO multi-utilisateurs (MU-MIMO). Il faudra attendre un peu avant l'arrivée du support de la liaison montante AP-client. Cependant, la fonction d'accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence (OFDMA), une technique de multiplexage et de codage des données, fonctionnera d'emblée dans les deux sens, ce qui permettra à plusieurs clients ayant des besoins de bande passante différents, de se connecter au même point d'accès en même temps.

Cisco lance une alerte au sujet de trois failles critiques dans ACI...

Des correctifs pour ses logiciels haut de gamme ACI, Application Services Engine (ASE) et son système d'exploitation NX-OS ont été émis par Cisco.. Cisco a émis trois avis de sécurité qualifiés de...

le 26/02/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 829 mots

Juniper intègre le SD-WAN de 128 Technology à sa plate-forme IA Mist

Poursuivant l'intégration des briques issues de ses derniers rachats, Juniper intègre le logiciel Session Smart de 128 Technology à sa famille de gestion du cloud basée sur Mist AI. Juniper Networks continue...

le 25/02/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 706 mots

Starlink dans les starting-block en France

L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse a octroyé au service Internet par réseau satellitaire Starlink l'usage des bandes de fréquences...

le 22/02/2021, par Dominique Filippone, 402 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...