DB as a Service  chez FlashGrid

le 31/03/2022, par Serge LEBLAL, Cloud / Virtualisation, 454 mots

Toujours spécialisée dans l'accélération des bases de données Oracle, la start-up FlashGrid déploie sa solution en mode cloud pour accompagner les entreprises développant des applications distribuées.  

DB as a Service  chez FlashGrid

La pandémie Covid-19 semble avoir amené certaines start-ups à revoir leur modèle. FlashGrid, que nous avions rencontré lors de sa création en 2015, proposait de fournir une plateforme hyperconvergée reposant sur Oracle Database, capable de rivaliser - à un moindre coût - avec la solution Exadata de l'éditeur de Redwood Shores. "En 2015, il était question de fournir une base de données Oracle DB sur des serveurs assurant une haute disponibilité et des performances élevées", nous a confié Art Danielov, le CEO de la start-up lors d'un point presse au sein du célèbre incubateur Plug & Play à Sunnyvale. Aujourd'hui, le dirigeant se concentre sur une offre Database as a Service- toujours sur base Oracle - pour accompagner le développement des applications cloud natives. Le travail a été colossal pour porter la plateforme d'optimisation et d'accélération de FlashGrid sur différents clouds  pour exécuter Oracle DB.

Sans surprises, les trois principaux fournisseurs - AWS, Azure et GCP - ont été retenus par la start-up. "Nous générons les templates techniques pour les clients sur la plateforme cloud de leur choix : 3 types d'instances FlashGrid sont ainsi disponibles sur AWS. Nous exploitons les options performances sur AWS avec, par exemple, la bande passante de 22,5 Go/s pour le stockage." D'autres configurations ont été mises en avant par FlashGrid avec des instances DB RAC (une option de DB) sur Azure avec plusieurs noeuds de stockage (plus de 100 To). Le support d'Outpost chez AWS est également de la partie pour travailler en mode cloud hybride.



FlashGrid propose des instances avec Oracle DB et DB RAC sur les clouds d'AWS, Azure et GCP. (Crédit S.L.)

"Nous ne recherchons pas des clients désirant réduire leurs coûts, mais des entreprises à la recherche de performances pour leurs bases de données Oracle", souligne Art Danielov. FlashGrid affirme de plus assurer un support 24/7 pour l'infrastructure chez ses partenaires. L'offre de la start-up vient directement concurrencer le cloud d'Oracle, puisque Exadata est désormais également disponible sur le cloud de l'éditeur. Avec sa première proposition hyperconvergée, FlashGrid entendait soumettre une alternative économique et ouverte à Exadata, en passant en mode cloud, elle doit compter avec les tarifs de ses trois fournisseurs qui viennent gonfler le prix final de sa solution. Les calculs doivent être serrés en prenant bien en compte la fin des remises pour établir le tarif complet de la solution DB de FlashGrid.  

((Légende illustration))
CEO de FlashGrid, Art Danielov a repositionné sa plateforme dédiée à Oracle DB sur les clouds d'AWS, Azure et GCP. (Crédit S.L.)


Les salariés de Google pestent contre un contrat avec le gouvernement...

L'engagement du géant de la recherche dans des projets de défense avec le gouvernement et l'armée israéliens fait l'objet de critiques internes, certains employés assimilant ce contrat à un soutien à...

le 07/09/2022, par Varun Aggarwal, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 924 mots

Avec Aria et Northstar, VMware entend simplifier la gestion multicloud

Le spécialiste de la VMware ajoute des fonctionnalités SaaS à son logiciel de mise en réseau NSX et annonce VMware Aria, un service de gestion natif du cloud. La série de produits présentés par VMware lors de...

le 31/08/2022, par Michael Conney, IDg NS (adapté par Jean Elyan), 1321 mots

Verge.io ajoute la virtualisation GPU à sa plateforme HCI

Désormais, le logiciel de virtualisation Verge-OS peut mettre en commun et répartir les ressources GPU pour créer des datacenters virtuels. Anciennement connu sous le nom de Yottabyte, Verge.io a ajouté la...

le 29/08/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 636 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...