Des alertes containers mieux gérées avec Sysdig Secure

le 25/04/2022, par Shweta Sharma, CSO (adaptation Jean Elyan, Cloud / Virtualisation, 875 mots

L'outil Risk Spotlight de Sysdig promet de réduire de 95 % les alertes de vulnérabilité des conteneurs, et d'éviter ainsi aux développeurs d'être submergés par des flots d'alertes inutiles pour livrer plus rapidement leurs applications.

Des alertes containers mieux gérées avec Sysdig Secure

Basé sur l'intelligence d'exécution, l'outil de hiérarchisation des vulnérabilités Risk Spotlight lancé par le fournisseur de solutions de sécurité pour les conteneurs et le cloud Sysdig, doit permettre aux équipes de sécurité de hiérarchiser les mesures correctives, en particulier les vulnérabilités liées à la technologie des conteneurs, sans affecter le rythme du développement. En effet, quand ils travaillent avec des paquets open source, les développeurs introduisent souvent dans leur environnement logiciel des vulnérabilités associées qui ne méritent peut-être pas une attention immédiate si elles n'affectent pas les applications de production. Cependant, quand toutes ces vulnérabilités sont signalées par les systèmes de sécurité, la quantité des alertes augmente fortement et devient difficile à gérer.

Les alertes sur les vulnérabilités générées par Risk Spotlight sont liées aux paquets utilisés au moment de leur exécution dans les logiciels de production et ne concernent que celles qui présentent un risque réel d'exploitation. « Sans contexte, les développeurs se retrouvent à faire défiler des centaines, voire des milliers, de vulnérabilités dans des feuilles de calcul pour essayer de déterminer quels correctifs sont importants », a expliqué Knox Anderson, vice-président des produits chez l'éditeur californien. « Grâce à son intelligence d'exécution, Sysdig Secure est capable d'identifier et de mettre en évidence les paquets exposés et les vulnérabilités ayant un impact sur ces paquets pour que les développeurs puissent les corriger immédiatement », a ajouté M. Anderson.

Extension de la surface d'attaque

La technologie des conteneurs comme Docker - des paquets logiciels autonomes et légers - a apporté des améliorations majeures en termes de rapidité de déploiement et de mise à l'échelle des applications par les entreprises, mais elle a également augmenté le risque d'introduction de vulnérabilités dans leurs piles logicielles. Pour résoudre ce problème, un certain nombre d'outils de sécurité des conteneurs sont apparus sur le marché. Sauf que, les alertes générées par ces systèmes peuvent être écrasantes. « La trop grande fréquence des alertes sur les menaces de cybersécurité peuvent conduire à ce que l'on appelle la « fatigue des alertes », qui mobilise l'attention des équipes, entraînant des temps de réponse plus longs ou des alertes manquées. Cette fatigue peut engendrer un épuisement chez les analystes SOC », a expliqué Gary McAlum, analyste principal chez TAG Cyber. « Mais toutes les alertes ne sont pas équivalentes et beaucoup de faux positifs ou des problèmes de bas niveau peuvent masquer un événement potentiellement important qui nécessiterait une vraie enquête », a-t-il ajouté. Risk Spotlight sera accessible aux clients actuels de Sysdig Secure sans coût supplémentaire. Sysdig Secure fait partie du système d'analyse des conteneurs de l'éditeur proposé sous forme de plateforme unifiée offrant de la sécurité, de la surveillance et de l'analyse médico-légale dans une architecture adaptée aux conteneurs et aux microservices, intégrée à Docker et Kubernetes.

Atténuer les risques tout en réduisant les alertes

Selon Sysdig, Risk Spotlight est une solution d'atténuation complète qui offre de multiples fonctionnalités de remédiation des vulnérabilités complémentaires :

- Réduction du bruit des vulnérabilités : Risk Spotlight promet une réduction du bruit des alertes de 95 % grâce à ses capacités d'identification et d'élimination des vulnérabilités associées aux paquets non utilisés au moment de l'exécution.

- Gestion des risques à partir d'informations exploitables : Risk Spotlight fournit des détails sur les vulnérabilités, comme le vecteur CVSS (Common Vulnerability Scoring System) provenant de plusieurs sources, la version du correctif et tous les exploits disponibles, afin de gérer le risque de vulnérabilité à grande échelle.

- Gestion complète des vulnérabilités pour les conteneurs : Le logiciel offre une vue unique du risque de vulnérabilité tout au long du cycle de vie des conteneurs, de la construction à l'exécution. L'interface comprend également une vue des vulnérabilités axée sur les paquets, avec les corrections et les mises à niveau appropriées à mettre oeuvre par les développeurs.

Hiérarchiser les alertes

« L'intelligence de Sysdig fournit un filtre pour prioriser les vulnérabilités importantes que les développeurs doivent corriger immédiatement », a encore expliqué M. Knox. « Généralement, la solution arrive à faire chuter la liste des vulnérabilités de 60-95 % à une poignée de vulnérabilités facilement gérable, que les développeurs peuvent rapidement corriger sans ralentir le développement », a ajouté l'analyste de TAG Cyber. « La réduction des alertes inutiles sera sûrement bien accueillie pars les développeurs », selon M. McAlum. « Toute réduction significative des alertes de bas niveau ou faussement positives apporterait une aide considérable aux analystes de sécurité. Cependant, le volume restant de 5 % représente toujours un nombre important d'alertes qu'il faut encore trier, gérer ou résoudre dans certains cas. C'est là que Risk Spotlight peut apporter une aide considérable en hiérarchisant efficacement les alertes restantes en fonction du risque et en recommandant des mesures correctives », a encore déclaré Gary McAlum. « Cette fonctionnalité devrait aussi aider Sysdig à se différencier de ses concurrents », a-t-il estimé. « L'ajout de Risk Spotlight aux fonctionnalités déjà existantes va permettre à l'éditeur de fournir une vue unique du risque de vulnérabilité à travers le cycle de vie du développement, depuis la construction jusqu'à la mise en production, avec le support de capacités de remédiation améliorées », a encore déclaré l'analyste de TAG Cyber.

Les salariés de Google pestent contre un contrat avec le gouvernement...

L'engagement du géant de la recherche dans des projets de défense avec le gouvernement et l'armée israéliens fait l'objet de critiques internes, certains employés assimilant ce contrat à un soutien à...

le 07/09/2022, par Varun Aggarwal, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 924 mots

Avec Aria et Northstar, VMware entend simplifier la gestion multicloud

Le spécialiste de la VMware ajoute des fonctionnalités SaaS à son logiciel de mise en réseau NSX et annonce VMware Aria, un service de gestion natif du cloud. La série de produits présentés par VMware lors de...

le 31/08/2022, par Michael Conney, IDg NS (adapté par Jean Elyan), 1321 mots

Verge.io ajoute la virtualisation GPU à sa plateforme HCI

Désormais, le logiciel de virtualisation Verge-OS peut mettre en commun et répartir les ressources GPU pour créer des datacenters virtuels. Anciennement connu sous le nom de Yottabyte, Verge.io a ajouté la...

le 29/08/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 636 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...