Des boitiers edge dopés aux GPU Nvidia chez Lenovo

le 18/01/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 431 mots

Le boitier ThinkEdge SE450 intègre des GPU Nvidia afin de fournir des capacités d'IA d'entreprise et industrielle à la périphérie.

Des boitiers edge dopés aux GPU Nvidia chez Lenovo

Dernier-né de la gamme edge de Lenovo, le ThinkEdge SE450 intègre des GPU Nvidia et des capacités d'IA dans un facteur de forme de type rack 2U. Ce boitier, de 300 mm (12 pouces), comprend un processeur Xeon Platinum de 3e génération et peut accueillir jusqu'à quatre GPU simple largeur ou deux GPU double largeur, ainsi que six SSD NVMe et 1 To de mémoire DDR4. C'est aussi l'un des premiers systèmes Edge certifiés Nvidia. Le serveur est également proposé dans une taille légèrement plus grande de 360 mm (14,2 pouces). Le SE450 est spécialement conçu pour résister à des variations de températures de fonctionnement plus élevées, à la poussière, aux chocs et aux vibrations dans les environnements verticaux difficiles. Par ailleurs, le ThinkEdge SE450 est fortement sécurisé : une lunette de verrouillage empêche les accès non autorisés et un chiffrement SSD protège les données.

Le fournisseur chinois mène une stratégie active en faveur de l'IA à la périphérie. Le constructeur est encouragé par les estimations de Gartner selon lesquelles 75 % des données générées par les entreprises seront traitées en périphérie d'ici 2025, et 80 % des projets IoT des entreprises intégreront l'IA d'ici à 2022. Lenovo a conçu son serveur ThinkEdge SE450 comme une plateforme d'IA fonctionnant directement à la périphérie. « Avec le serveur ThinkEdge SE450 et en collaboration avec notre vaste écosystème de partenaires, Lenovo tient la promesse de l'IA à la périphérie, que ce soit pour fournir une plus grande connectivité aux villes intelligentes afin de détecter et de répondre aux accidents de la circulation ou de répondre aux besoins de maintenance prédictive sur la chaîne de fabrication », a déclaré dans un communiqué Charles Ferland, vice-président et directeur général de l'activité edge chez Lenovo ISG.

Disponible en mode souscription

Parce que les sites edge sont souvent éloignés et difficilement accessibles, le ThinkEdge SE450 est automatiquement installé et géré avec Lenovo Open Cloud Automation (LOC-A) et configurable avec le logiciel XClarity Orchestrator. Comme pour la plupart des offres de hardware du fournisseur, le ThinkEdge SE450 est disponible en achat ferme ou selon le modèle de consommation TruScale as-a-Service de Lenovo. Le matériel de Lenovo a été développé en collaboration avec ses partenaires et ses clients. Plusieurs prototypes ont été conçus pour différents secteurs. Des tests ont été réalisés en situation réelle avec des charges de travail réelles dans des environnements de télécommunication, de vente au détail et de ville intelligente. La plate-forme fonctionne avec les systèmes d'exploitation Windows, Red Hat, CentOS, Ubuntu et l'hyperviseur de VMware.

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Sécurité et analytique complètent l'offre mainframe de Model9

Après la sauvegarde des données mainframe dans le cloud, Model9 ajoute à son catalogue les solutions Shield et Gravity pour la sécurité et l'analyse de ces données. « Pourquoi une jeune start-up en Israël...

le 11/04/2022, par Serge LEBLAL, 1167 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...