Des serveurs bare-metal pour Pure Storage chez Equinix

le 09/03/2021, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 578 mots

Pure Storage et Equinix s'associent pour proposer du bare metal as-a-service aux entreprises et leur permettre d'avoir plus de contrôle, de flexibilité et de rapidité sur le provisionnement de leurs serveurs.

Des serveurs bare-metal pour Pure Storage chez Equinix

L'offre conjointe Pure Storage on Equinix Metal proposée par le fournisseur de baies flash et l'hébergeur permet, selon les deux acteurs, de délivrer une infrastructure physique à la vitesse du logiciel. A travers la plateforme, les entreprises peuvent accéder à du stockage intégré et à des services de réseau et de calcul à la demande, typiques du cloud. La solution, proposée par les deux fournisseurs dans le cadre d'un contrat unique, prend en charge toute une série de cas d'usage du stockage. Le marché de l'hébergement en mode « bare-metal » est plus restreint que celui, plus populaire, de l'IaaS (Infrastructure-as-a-service) dans le cloud, car, comme son nom l'indique, l'offre se limite uniquement à la fourniture de hardware : coeurs CPU, mémoire, stockage et réseau, à charge pour le client de fournir l'environnement opérationnel. Cette solution est très répandue dans les scénarios « lift and shift » qui consistent pour une entreprise à déplacer la totalité de son environnement sur site - OS, applications, données - vers la plateforme cloud bare-metal et l'exploiter tel quel. C'est un excellent moyen de migrer des applications hors du datacenter sans les modifier et de profiter de la nature élastique du cloud.

C'est exactement l'objectif de Pure Storage on Equinix Metal. La plateforme fournit des serveurs dédiés à un seul locataire, et peut mettre à la disposition des clients un stockage haute performance avec une facilité et une rapidité comparables à celles du cloud. La plateforme évite aux clients d'investir dans du matériel et les affranchit des coûts et des risques opérationnels permanents que cela suppose. « Les entreprises veulent avoir un contrôle total sur leur environnement, mais elles ne veulent pas exploiter leurs propres datacenters ou être obligées de s'adapter aux modèles de cloud traditionnels. Elles veulent un modèle adapté à leur activité. En nous associant à Equinix, nous assumons la complexité de la gestion et offrons aux entreprises la flexibilité et les contrôles qui leurs permettent de prendre en charge ce que leurs plateformes technologiques peuvent faire pour elles », a déclaré Jack Hogan, vice-président de la stratégie technologique de Pure Storage dans un communiqué.

3 offres avec Equinix

Même s'il s'agit d'un service « bare-metal », Pure Storage on Equinix Metal comporte plusieurs offres de stockage, dont :

- Une offre de cloud hybride et de récupération de données en tant que service pour les environnements virtuels : Les clients peuvent étendre, protéger ou migrer sur site des environnements de machines virtuelles (VM) autogérées vers un environnement hébergé alimenté par FlashArray, avec une flexibilité et des options pour un environnement multi-cloud basé sur des VM ou un cloud complet basé sur des VM.

- Une offre de stockage near-edge haute performance dans le cloud : En combinant la plate-forme rapide unifiée de fichiers et d'objets FlashBlade avec Equinix Metal, il est possible de consolider diverses charges de travail de données non structurées sur une plate-forme hautement évolutive aux performances multidimensionnelles.

- Une offre de stockage hybride et natif du cloud en périphérie : Avec sa plate-forme de stockage Kubernetes Portworx Storage Platform, les clients de Pure Storage peuvent étendre leur stratégie hybride et multi-cloud en déployant un environnement Kubernetes complet capable d'exécuter des applications critiques sur du bare metal.

Pure Storage on Equinix Metal est disponible dans 18 régions Equinix Metal dans le monde.

Le Frontier chasse le Fugaku de la 1e place du Top500

Changement à la tête du TOP500 des supercalculateurs où le Frontier de l'Oak Ridge National Laboratory (ORNL) a supplanté le Fugaku au Japon. Le système américain est le premier à passer le cap de l'exaflop....

le 30/05/2022, par Jacques Cheminat, 445 mots

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...