Des switchs Catalyst Silicone One chez Cisco

le 04/02/2022, par Serge Leblal avec IDG NS, Réseaux, 1150 mots

À défaut de CiscoLive Europe, l'équipementier de San José a dévoilé lors d'un point presse en ligne des équipements Catalyst Ethernet et WiFi haut de gamme et annoncé un service privé 5G-as-a-service avec des partenaires.

Des switchs Catalyst Silicone One chez Cisco

Malgré l'annulation de sa convention CiscoLive 2022 Europe, prévue à Amsterdam du 7 au 11 février, Cisco renouvelle sa gamme de commutateurs Catalyst destinés à améliorer les réseaux Ethernet et WiFi des entreprises afin de mieux répondre à la demande croissante de connectivité à distance. L'entreprise a ajouté des commutateurs plus performants au sommet de sa famille Catalyst - les plus haut de gamme étant équipés des processeurs Silicon One du fournisseur - ainsi que des boîtiers sans fil Catalyst et Meraki revus pour étendre le support WiFi 6E. La société a également annoncé la mise en place d'un service privé 5G.

L'idée maîtresse de ces mises à niveau est d'accroître les performances, la capacité et la fiabilité du réseau à mesure que les applications sont distribuées dans les entrepôts de données et les clouds, selon Todd Nightingale, chef de l'activité Enterprise Networking & Cloud de Cisco. « Nous ne pouvons plus prétendre qu'un réseau agile et rapide est un élément agréable à posséder. Il est essentiel pour obtenir un avantage stratégique et concurrentiel », a ainsi déclaré le dirigeant lors du point presse du fournisseur le 3 février dernier. « Depuis mars 2020, nous avons constaté que le trafic est en hausse sur tous les sites. Mais l'adoption de la vidéo est en tête, notamment dans les petits sites comme les bureaux et les commerces qui génèrent désormais 30 % de trafic en plus qu'avant le début de la pandémie. »

Commutateurs Catalyst haut de gamme

Dans cette optique, Cisco a lancé les commutateurs Catalyst 9500 et 9600X, qui sont animés par la puce maison Silicon One Q200 (12,8 Tbps). Destinés aux réseaux d'entreprise qui ont besoin d'une bande passante et d'un débit plus importants pour prendre en charge les charges de travail des applications modernes, ces boîtiers Catalyst offrent une commutation d'accès à 400 Gbps. « Ces switchs réunissent les avantages du routage et de la commutation dans une architecture unifiée qui permet d'atteindre des performances d'entreprise sans précédent », a déclaré Chris Stori, vice-président senior et directeur général de Cisco Networking Experiences, lors de la présentation annonçant les matériels. « Avec une consommation d'énergie quatre fois plus faible et une programmabilité à  toute épreuve, chaque port 400 Gig fournit une bande passante suffisante pour exécuter 80 000 flux vidéo haute définition simultanés - ce qui est incroyablement impressionnant, si l'on considère que c'est cinq fois le nombre de titres que l'on peut trouver dans toute la bibliothèque Netflix. »

Jusqu'à présent, les puces Silicon One de Cisco étaient réservées aux routeurs hyperscalers de la série 8000 de la société, de classe opérateur. Le silicium de routage optique Silicon One prend en charge les grands routeurs distribués non bloquants, la mise en mémoire tampon profonde avec une QoS riche et le transfert programmable. Tous les boîtiers Silicon One sont programmables, car ils peuvent être personnalisés pour une gamme d'applications à partir d'un seul chipset, ce qui élimine la nécessité de déployer plusieurs siliciums spécifiques pour les processeurs autonomes, les puces de carte de ligne et les éléments de tissu. Selon Cisco, cela est possible grâce à un code d'acheminement programmable P4 et à un kit de développement logiciel communs et unifiés.



Les Catalyst 9500 accueillent la puce Silicone One de Cisco pour gagner en performances. (Crédit Cisco)

Plus d'équipements WiFi 6E

La gamme filaire Catalyst de Cisco n'est pas la seule à avoir été rafraîchie. L'équipementier a ajouté deux points d'accès sans fil haut de gamme - le Catalyst 9136 et le Meraki MR57 - qui prennent en charge les réseaux WiFi 6E. Cette interface, qui en est encore à ses balbutiements, promet d'exploiter davantage le spectre sans fil 6 GHz sans licence nouvellement disponible, et les produits qui le prennent en charge supporteront plus de bande passante et des débits de données plus élevés. Comme une autoroute passant de quatre à huit voies, pour reprendre la métaphore de Greg Dorai, vice-président en charge du secure access group chez Cisco. Les deux points d'accès WiFi 6E utilisent une radio tri-bande flexible qui peut fonctionner en mode 2,4 GHz et double 5 GHz ou 2,45 GHz et 6 GHz, ce qui permet aux entreprises d'adapter et d'optimiser leur réseau sans fil au fur et à mesure que les terminaux WiFi 6E se répandent, selon Greg Dorai.

Les deux boîtiers WiFi 6E se caractérisent par une expansion considérable de la capacité et peuvent se connecter à des appareils IoT via USB, Thread et BLE. Selon M. Dorai, ils sont bien adaptés à la prise en charge d'applications gourmandes en bande passante et à faible latence, telles que la réalité augmentée, la réalité virtuelle, le streaming vidéo et le WebEx holographique (une sorte de AR amélioré en fait avec des lunettes et des gants, rien à voir avec une véritable projection holographique). Le Catalyst 9136 est doté d'un algorithme capable d'optimiser l'utilisation du spectre en acheminant automatiquement les terminaux WiFi 6E vers la bande 6 GHz pour éviter les encombrements ou les interférences, selon M. Dorai. 



Avec le Catalyst 9136 (en photo) et le Meraki MR57, Cisco passe ses points d'accès haut de gamme au WiFi 6E. (Crédit Cisco)

Le renforcement des composants du réseau mobile par Cisco était une bonne nouvelle pour Banita Hyman, directrice des services d'entreprise, technologies de l'information, de la Norfolk Southern Railway, qui s'est exprimée en visioconférence lors de l'annonce de Cisco. Norfolk Southern a construit la simulation numérique d'un chemin de fer avec une stratégie axée sur le mobile, a déclaré Mme Hyman. « La sécurité est un aspect clé de notre modèle de retour au travail, et notre soutien à la façon dont l'application mobile que nous avons construite nous a permis d'éliminer beaucoup de points de contact dans le bâtiment. »

Des services 5G privé

Outre ces annonces matériels, Cisco a également annoncé un service 5G privé et géré que le fournisseur proposera et qui comprendra une intégration avec des opérateurs et des partenaires tiers. « Avec Cisco Private 5G fourni sous forme de service, les partenaires peuvent proposer en marque blanche une puissante offre IoT 5G tout en évitant les coûts de démarrage coûteux et fastidieux du développement de la solution », a indiqué Chris Stori. La solution basée sur le cloud comprendra des fonctionnalités telles que l'intégration sécurisée e dernier envisage ce service comme une offre complémentaire au WiFi. « Il y a suffisamment de cas d'utilisation, suffisamment de besoins en spectre, pour que les deux coexistent. Pour un grand nombre de cas d'utilisation en intérieur, le WiFi fait généralement l'affaire. Pour les cas où vous avez besoin d'une fiabilité de 9999999, un spectre dédié avec une 5G privée est mieux et en extérieur avec une grande couverture comme dans un entrepôt, la 5G privée est mieux », a souligné Todd Nightingale. D'autres détails sur le service seront révélés à la fin du mois au MWC 2022 de Barcelone , a conclu M. Stori.

Un centre de recherche sur les réseaux quantiques inauguré chez AWS

Lancé par AWS, le centre de recherche sur les réseaux quantiques AWS Center for Quantum Networking (CQN) se concentrera sur le matériel, les logiciels et les applications de communication. Amazon Web Services ...

le 23/06/2022, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 607 mots

Une plateforme Tacacs+ en mode cloud chez Portnox

La solution Tacacs+ as a Service de Portnox vise à rendre la technologie d'authentification, d'autorisation et de comptabilité réseau plus attractive pour les entreprises de taille moyenne. La plupart des...

le 22/06/2022, par John P. Mello Jr, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 590 mots

Les projets Calisti et Panoptica au coeur du programme innovation de...

A travers son programme dédié aux technologies émergentes, Cisco mise sur plusieurs programmes. Le premier est Calisti, un gestionnaire de service mesh basé sur Istio. Le second est Panoptica, une solution...

le 17/06/2022, par Jacques Cheminat, 609 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...