Extreme Networks simplifie l'automatisation des datacenters

le 22/11/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 577 mots

L'offre Extreme Fabric Automation d'Extreme Networks, qui combine deux commutateurs SLX dédiés avec une version améliorée d'Extreme Data Center Fabric, permet une mise en place plus rapide de nouveaux segments de réseaux dans les datacenters.

Extreme Networks simplifie l'automatisation des datacenters

Cette semaine, Extreme networks a dévoilé un logiciel d'automatisation et des commutateurs destiné à faciliter la mise en place et la gestion de nouveaux segments de réseaux de datacenters. L'offre s'appuie sur une version améliorée d'Extreme Data Center Fabric, disponible depuis plus d'un an, qui, grâce à la mise à jour, permet aux clients de déployer un fabric en quelques minutes. Une fois le câblage, la mise en réseau et la mise sous tension des appareils effectués, il suffit d'exécuter l'application Extreme Fabric Automation à partir de n'importe quel commutateur Extreme SLX pour confirmer les configurations, valider et tester le réseau afin de vérifier qu'il est bien configuré et fonctionne correctement.

Même si n'importe quel commutateur Extreme SLX peut prendre en charge le logiciel, le fournisseur a déployé deux commutateurs, le leaf SLX 9150 et le spine SLX 9250, spécialement adaptés au logiciel. « Extreme Fabric Automation est hébergé en tant qu'application sur une machine virtuelle pour piloter les deux nouveaux commutateurs, ce qui offre des options de déploiement sur site et dans un cloud privé », a déclaré Dan DeBacker, directeur de la gestion des produits chez Extreme. « L'objectif est d'éviter à l'IT des configurations manuelles commutateur par commutateur », a-t-il ajouté.

Des options supplémentaires à venir

Par ailleurs, le logiciel permet aux équipes IT d'adapter le réseau à l'évolution de la demande et de réduire ses coûts d'exploitation. « Ceux qui utilisent la machine virtuelle invitée n'ont pas besoin de serveur externe », a encore déclaré M. DeBacker. La solution Extreme Fabric Automation s'intègre désormais aux logiciels d'orchestration, notamment à OpenStack, VMware vCenter et Microsoft System Center Virtual Machine Manager (SCVMM), chaque intégration fonctionnant comme un microservice distinct. « Des intégrations supplémentaires seront disponibles dans les prochaines versions du logiciel », a aussi précisé Extreme. « Le logiciel d'orchestration permet d'aller plus loin dans l'automatisation de la configuration du réseau, la coordination et la gestion des ressources », a encore expliqué Dan DeBacker.

Le commutateur leaf SLX 9150 est un commutateur à facteur de forme fixe haute densité 1/10/25/40/100GbE qui comporte une mémoire tampon de paquets de 32 Mo et une capacité de commutation pouvant aller jusqu'à 4Tb/s. Le boîtier affiche 48 ports 1/10/2GbE SFP28 ou 48 ports 1/10GbE 10GBaseT. Les commutateurs SLX 9250 sont disponibles en format fixe 10/25/40/100GbE avec un tampon de paquets de 32 Mo et une performance en base linéaire pouvant atteindre 6,4Tb/s. « Il offre 32 ports QSFP+/QSFP28 40GbE/100GbE », selon Extreme. Les deux commutateurs SLX sont construits sur les switchs ASIC Trident 3 de Broadcom. Le mois dernier, les deux entreprises ont signé un accord stipulant que les nouveaux produits hardware d'Extreme, depuis la périphérie jusqu'au datacenter, seraient basés sur des puces Broadcom.

Déployer des segments de réseaux en quelques minutes

Finalement, l'idée n'est pas nouvelle : dans un environnement complexe, on gagne toujours à simplifier les choses. « Les microservices sont apparus comme un facteur clé de l'agilité des réseaux automatisés et de la rationalisation simplifiée, tant au niveau de l'approvisionnement que tout au long du cycle de vie du réseau », a déclaré dans un communiqué Brad Casemore, vice-président de la recherche, Datacenter Networks, d'IDC. « Avec Extreme Fabric Automation, Extreme Networks contribue à simplifier la gestion complexe des fabrics, en permettant aux clients de faire fonctionner, seuls, sans l'aide de consultants externes, leur réseau de datacenters en quelques minutes au lieu de plusieurs jours ».

L'option open switch fait son chemin dans les entreprises

L'intégration de commutateurs et de routeurs en marque blanche dans les réseaux d'entreprise n'est pas sans difficultés, mais des déploiements bien dimensionnés et contrôlés peuvent permettre de réaliser des...

le 15/07/2021, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1348 mots

Vilo perturbe le marché des routeurs avec un réseau maillé à 30€...

Comment profiter de l'impressionnante couverture d'un réseau maillé sans avoir à payer de surcoût pour la dernière technologie WiFi ? Vilo Living a, semble-t-il, la solution. Vilo Living n'est peut-être pas...

le 13/07/2021, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 567 mots

Cisco fait face à une concurrence relevée

Malgré tous ses efforts pour s'imposer comme la référence en matière de réseaux d'entreprise, Cisco doit rivaliser avec un groupe de concurrents dont les atouts sont difficiles à surmonter. Voici la liste de...

le 05/07/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 1388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »