Google achète une solution de transfert de fichiers entre deux terminaux mobiles

le 18/09/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, GSM/3G/4G, 377 mots

La firme de Mountain View a fait l'acquisition de Bump qui édite une solution de transfert de fichiers entre deux terminaux mobiles en les entrechoquant. C'est une alternative au NFC.

Google achète une solution de transfert de fichiers entre deux terminaux mobiles

Android, Chrome et peut-être iOS pourraient subir quelques secousses dans le domaine du partage de fichiers. En effet, Google a annoncé l'acquisition de la start-up Bump. Aucune information financière n'a été révélée, mais le site AllThings Digital        estime le montant de l'opération entre 30 et 60 millions de dollars. La société édite une application mobile pour transférer des fichiers, des photos et des données. La particularité du transfert est qu'il s'effectue quand on entrechoque deux terminaux mobiles et même un PC.

Au lieu de compter sur le Bluetooth, le WiFi ou le NFC, Bump envoie simplement des fichiers sur un serveur dans le cloud après le choc. Ensuite, un algorithme est utilisé pour analyser les données et les transférer à l'autre terminal. Il semble que Google s'intéresse à une approche simplifiée de cette technologie. Le PDG et co-fondateur de Bump, David Lieb, a écrit dans un blog, « nous nous sommes efforcés d'apporter une expérience magique avec derrière des innovations dans les mathématiques, le traitement des données et les algorithmes ». Il ajoute « nous sommes très heureux de rejoindre Google, une entreprise qui partage notre conviction que les applications peuvent changer fondamentalement la façon dont nous interagissons avec l'autre et le monde ».

Une alternative au NFC

Google a déjà essayé d'élaborer un système de transfert de fichiers en utilisant la technologie NFC sous Android, via la fonctionnalité Beam. Cependant, cette approche a quelques inconvénients. En premier lieu, il faut que les deux terminaux disposent du NFC. Or cela exclut la plupart des ordinateurs portables, les PC de bureaux et l'iPhone. En second lieu, le NFC nécessite une activation de la part de l'utilisateur et ensuite un appairage entre les deux terminaux pour lancer le transfert. De son côté, Apple promet un partage de fichiers sans fil avec Airdrop en utilisant la liaison WiFi. Cette fonctionnalité est disponible sur Mac depuis 2011 et sera bientôt accessible sur iOS 7.

Avec son acquisition, Google devrait s'appuyer sur Bump pour fournir l'ossature du partage de fichiers multi-plateforme, Android, Chrome, mais aussi iOS. La start-up propose également une autre application baptisée Flock pour créer des albums photos collaboratifs.

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »