Huawei P40 et P40 Pro : un mobile 5G ans apps Google

le 30/03/2020, par Fergus Halliday, IDG NS (adaptation Jean Elyan), , 1152 mots

Bannis du marché américain par l'administration Trump, les derniers smartphones de Huawei doivent désormais se passer des services de Google. C'est au tour des P40 et 40 Pro de tenter leur chance sur le marché européen avec un sacrée handicap pour leur lancement.

Huawei P40 et P40 Pro : un mobile 5G ans apps Google

Annoncés dans la nuit par vidéo conférence, les mobiles Huawei P40 et P40 Pro tournent avec le même processeur Kirin 990 que le Mate 30 Pro sorti l'an dernier. Ces terminaux reposent sur openAndroid 10, une une version libre d'Android avec une surcouche Huawei baptisée EMUI, mais ils ne peuvent pas accéder aux fonctionnalités des services mobiles de Google (Play Store, Maps...). Si les utilisateurs devront se contenter des apps de l'App Gallery de Huawei, la boutique du constructeur chinois ne propose aucune des applications désormais inhérentes à l'expérience mobile moderne : Twitter, WhatsApp, Gmail, Maps, Microsoft Office, Google Pay, Uber et Spotify. Peu importe. Huawei voudrait rendre supportable cette expérience Android sans les applications de Google.

Déjà, avec l'application Phone Clone de Huawei, les utilisateurs de P40 et P40 Pro pourront récupérer toutes les apps Android de leur ancien mobile lors de la première configuration. Comme pour le Mate 30, ils pourront également télécharger et installer directement des fichiers APK - sans sécurité - sur leur mobile. Évidemment, si l'application en question repose sur les services mobiles de Google, il est probable qu'elle ne fonctionnera pas comme prévue. Pour tenter de combler ce vide, Huawei renvoie vers sa propre plateforme Huawei Mobile Services (HMS) lancée en août 2019. Si sur le papier, HMS résout certains de ces problèmes, c'est moins le cas en pratique. Et rien, encore, ne permet de penser que les développeurs adopteront la plateforme pour apporter aux consommateurs et - à Huawei - les apps dont ils ont besoin. Mais nous le saurons bien assez tôt.

Une belle fiche technique

Lors du test du Mate 30 Pro l'an dernier, nos confrères de PC World avaient conclu que « même si cela semblait évident, aucun appareil photo pour smartphone ne compensera la perte du Play Store de Google ». Néanmoins, les P40 et P40 Pro redoublent d'effort sur ce terrain, offrant une configuration multi-lentilles encore plus puissante. Au coeur de ce système, le capteur Ultra Vision. Par rapport au précédent capteur Super Sensor, Huawei affirme que l'Ultra Sensor qui équipe ses derniers modèles est le plus grand capteur d'image disponible sur smartphone. Le constructeur affirme qu'il permet aux lentilles des P40 et P40 Pro une plus grande absorption de lumière, une plus grande gamme dynamique avec moins de bruit que sur le P30 Pro ou le Mate 30 Pro.

Le P40 standard est équipé d'un écran OLED de 6,1 pouces, cadencé à 90 Hz, et d'une caméra arrière à trois objectifs : un objectif grand angle de 50 mégapixels (f/1,9), un objectif ultra grand angle de 16 mégapixels (f/2,2) et un téléobjectif de 8 mégapixels (f/2,4). Huawei a également logé à l'avant, dans une encoche semblable à celle du S10, une caméra autonome de 32 mégapixels. Les caractéristiques du P40 Pro sont évidemment plus avancées. Construit autour d'un écran OLED de 6,58 pouces (également cadencé à 90 Hz), le P40 Pro est doté d'une caméra arrière à quatre objectifs comprenant un objectif grand angle Ultra Vision de 50 mégapixels (f/1,9), un objectif ultra grand angle Cine de 40 mégapixels (f/1,8), un téléobjectif SuperSensing de 12 mégapixels (f/3,4) et un appareil photo 3D à détection de profondeur.

Un vrai bon photophone

Le P40 Pro est également doté d'une meilleure caméra selfie, laquelle associe un appareil photo de 32 mégapixels à une caméra de profondeur pour de meilleures prises de vue en bokeh. Le modèle Pro affiche également une double encoche, comme celle encore visible sur le Samsung Galaxy S10+. À l'instar de la série P30 sortie l'an dernier, les P40 et P40 Pro mettent l'accent sur leur zoom haut de gamme pour se différencier des autres smartphones ayant misé sur la qualité de leur photo, comme le nouveau Galaxy S20 Ultra. Le P40 comporte un zoom optique jusqu'à 3x et un zoom numérique jusqu'à 30x. Le P40 Pro comporte pour sapart un zoom optique jusqu'à 5x et un zoom numérique jusqu'à 50x.

De plus, Huawei précise que le zoom du P40 Pro « dispose d'un périscope SuperSensing pour créer des images de qualité à distance et offre une stabilisation avancée pour produire des images toujours nettes ». Dans la présentation de ces caméras, Huawei insiste aussi sur l'amélioration de l'image par IA. Les deux mobiles sont équipés d'algorithmes de détection de mouvement améliorés, de réglages optimisés pour la photographie de portraits et de modes Cine Lens, initialement introduits avec le Mate 30 Pro, lesquels permettent au vidéaste de se concentrer sur son travail de prise de vue.

Un super P40 avec le P40 Pro+

En dehors des appareils photo, les spécifications matérielles des modèles P40 et P40 Pro correspondent à peu près ce que l'on peut attendre, pour le moment, des modèles premium de Huawei. Le P40 arrive avec 8 Go de RAM, 256 Go de stockage et une batterie de 3800 mAh. Le P40 Pro est livré avec une batterie de 4200mAh. Il est également un peu plus costaud- avec un indice IP68, contre IP53 pour le P40. Le P40 Pro est identique en termes de RAM et de stockage. Les deux appareils prennent également en charge l'extension de mémoire via le format propriétaire - et très onéreux - NanoMemory de Huawei.

Les P40 et P40 Pro offrent aussi la connectivité 5G, supportent la charge rapide USB-C et sont équipés d'un capteur d'empreintes digitales à l'écran. Selon le chinois, ce capteur amélioré est 30 % plus grand et serait environ 30 % plus fiable que sur les modèles précédents. La seule différence notable entre les deux, c'est que le P40 n'offre pas de chargement sans fil Qi contrairement au modèle Pro. Sur certains marchés étrangers, Huawei proposera une version encore plus haut de gamme appelée P40 Pro+. Ce modèle est équipé d'un double téléobjectif qui permet un zoom jusqu'à 100x. Le Huawei P40 coûte 950 euros environ et le Huawei P40 Pro est un peu plus cher, à 1100 euros environ. Comme l'a précisé Huawei, les deux appareils sont livrés avec un « service VIP gratuit pour aider les utilisateurs à configurer leur appareil ». Pour toute précommande, le constructeur offre gratuitement son set d'écouteurs sans fil FreeBuds 3.

Le plus important : les apps

L'argument d'un smartphone présenté par Huawei il y a douze mois comme « ayant le meilleur appareil photo de la planète », risque d'être moins convaincant aujourd'hui. La question se pose de savoir si, alors que les compagnies aériennes sont clouées au sol et que le confinement impose aux consommateurs de rester chez eux, les utilisateurs auront envie d'acheter un smartphone parce qu'il est équipé d'un meilleur appareil photo. Une telle décision d'achat risque fort d'être retardée ou reconsidérée. Peut-être que le Huawei P40 Pro est équipé du meilleur appareil photo jamais fabriqué pour smartphone. Mais cela n'a peut-être pas grande importance aujourd'hui.

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...