Investissements soutenus pour déployer la 5G selon le Gartner

le 04/08/2020, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), Infrastructure, 541 mots

Si la pandémie a eu un impact mesurable sur le marché des infrastructures sans fil, les dépenses en matière de 5G demeurent au beau fixe, selon un rapport du Gartner.

Investissements soutenus pour déployer la 5G selon le Gartner

D'après les dernières prévisions du cabinet d'études Gartner, les dépenses globales dans les infrastructures sans fil devraient légèrement diminuer cette année, et ce, malgré la progression croissante de la technologie 5G sur les réseaux des opérateurs. Sans surprise, la pandémie de COVID-19 a mis un frein aux nouvelles constructions dans la plupart des régions du monde, avec pour conséquence un ralentissement dans le déploiement des infrastructures 5G. Néanmoins, toujours selon Gartner, l'investissement global dans la 5G devrait encore presque doubler, pour atteindre un total d'environ 8,1 milliards de dollars.

« Cependant, les dépenses pour les technologies plus anciennes sont celles qui posent le plus de problèmes », comme l'a déclaré Michael Porowski, analyste principal de la recherche chez Gartner. « A mesure que la 5G gagne du terrain, elle représente une part plus importante de l'infrastructure sans fil globale, mais en pourcentage, elle n'arrive pas au niveau des autres technologies de cette infrastructure qui génèrent encore la majorité des gains », a-t-il ajouté. « Et la couche macro dont font partie les technologies existantes représente toujours un marché de 30 milliards de dollars ».




Les investissements nécessaires au déploiement de la 5G sont toujours très élevés. 

Par conséquent, les dépenses globales pour l'infrastructure sans fil devraient diminuer de 4,4 % cette année. Les chercheurs s'attendent à ce que les investissements dans ce domaine rebondissent en 2021, principalement en raison du passage de la technologie 4G/LTE à la 5G. Et selon Gartner, c'est en 2022 que la 5G devrait dépasser la première en termes de dépenses totales. Cela suppose que le rythme des dépenses en 5G augmente pour que 95% de la population des marchés matures dispose d'une couverture 5G d'ici 2023. Selon M. Porowski, cela compensera une partie de la baisse des dépenses dans les technologies traditionnelles. Partout dans le monde, les fournisseurs de services réduisent déjà leurs équipements 4G/LTE et leurs technologies plus anciennes. Et même si ces segments concentrent toujours la majeure partie des dépenses de ces dernières années, cette tendance est sur le point de changer.

Autre facteur qui contribuera à faire augmenter encore plus les dépenses pour la 5G dans un avenir immédiat : la concurrence accrue entre les opérateurs de téléphonie mobile, chacun cherchant à être le premier à offrir la plus large couverture 5G sur son marché. Alors que les recettes générées par le grand public constituent toujours le plus gros segment du marché, la course est lancée pour faire des percées dans le secteur des entreprises. Majoritairement, vis-à-vis des entreprises, les opérateurs cherchent à ne plus être exclusivement des fournisseurs de connectivité, mais à proposer une offre de services gérés, par exemple des plateformes de connectivité pour l'IoT et des services pour les employés travaillant à distance. Mais cet objectif risque de passer au second plan tant que le problème fondamental du déploiement de la 5G et de la couverture n'est pas résolu. Par contre, selon le rapport de Gartner, une fois que ce déploiement sera accompli, les opportunités alléchantes que laissent entrevoir les nouveaux cas d'usage dans des secteurs comme la santé et les transports pourraient se concrétiser.

Premières puces réseau sur base Armv9 chez Marvell

L'hébergeur et opérateur de services cloud roubaisien OVH s'est introduit en bourse avec des premiers échanges sur la bourse de Paris. En début d'après-midi, l'action introduite en bas de fourchette à 18,5...

le 15/10/2021, par Serge Leblal avec IDG News Service, 551 mots

Pénurie de commutateurs pour datacenter en vue

Selon le Groupe Dell'Oro, la pénurie de puces risque d'avoir un impact imminent sur la demande de switchs performants pour datacenters, toujours en croissance depuis l'année dernière. Selon un rapport du...

le 28/09/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 434 mots

Netflix muscle ses serveurs maison avec les Epyc Rome d'AMD

Le diffuseur Netflix annonce assurer un service de 400 Gbit/s et espère ainsi se faire une place sur le marché du streaming (jeux et vidéo). Depuis 2020, Netflix est capable d'assurer un service de 200 Gbit/s...

le 23/09/2021, par Célia Séramour, 443 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...