Juniper lance WAN Assurance, un service pour identifier et résoudre rapidement les problèmes WAN

le 31/07/2020, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), Infrastructure, 863 mots

Avec son service WAN Assurance de gestion WAN, LAN et sans-fil centralisé et basé sur l'IA, Juniper compte mieux concurrencer Cisco, VMware, HPE/Aruba, et d'autres.

Juniper lance WAN Assurance, un service pour identifier et résoudre rapidement les problèmes WAN

En ajoutant la prise en charge des réseaux étendus et une nouvelle interface plus conversationnelle à sa plateforme de gestion avancée, Juniper continue à diffuser son intelligence artificielle dans toute l'entreprise, une stratégie mise en oeuvre depuis le rachat de Mist en 2019 pour 405 millions de dollars. Le système Wi-Fi Assurance de l'éditeur de logiciels sans fil et d'intelligence artificielle basé sur le cloud comprend l'assistant de réseau virtuel Virtual Network Assistant de l'entreprise, un moteur basé sur l'IA appelé Marvis qui permet la capture dynamique de paquets et de l'apprentissage automatique pour identifier, s'adapter et résoudre les problèmes de réseau. Depuis l'acquisition de Mist, Juniper a doté ses principaux routeurs et commutateurs du système Wired Assurance, lequel recueille des données de télémétrie et mesure les performances du réseau des terminaux connectés, y compris les dispositifs IoT, comme l'a déclaré l'équipementier. Ce dernier a également intégré son pack de sécurité SecIntel (Security Intelligence) à la plateforme Mist pour l'accès sans fil.

Aujourd'hui, Juniper complète son offre avec WAN Assurance, un nouveau service basé sur le cloud qui permet de rassembler les données télémétriques de Juniper SRX, Contrail et d'autres équipements WAN et de transmettre ces informations à Marvis. Marvis comprend l'activité normale du réseau, recherche les anomalies et fait des suggestions pour résoudre les problèmes et garantir les niveaux de service du WAN. « Souvent, Marvis est capable de prendre les bonnes mesures sans intervention humaine », a déclaré Juniper. « WAN Assurance permet à Marvis d'examiner et de mieux comprendre les composants du WAN, de faire un bilan de niveau et ensuite de régler les problèmes lui-même, ou de laisser le service informatique repérer et résoudre les problèmes rapidement », a déclaré Manoj Leelanivas, vice-président exécutif et chef de produit chez Juniper. « La possibilité d'obtenir des informations sur les performances du WAN et de traiter rapidement les problèmes de résolution ou de détection d'anomalies des succursales et des systèmes connectés aux clouds d'AWS ou de Microsoft Azure par exemple, permet aux clients d'optimiser le réseau », a déclaré M. Leelanivas.

Des capacités conversationnelles améliorées

Selon les experts, les options très complètes du système de gestion de Juniper peuvent aider les services IT à gérer les problèmes des réseaux câblés ou sans fil utilisés par les personnels distants depuis leur domicile, jusqu'aux réseaux des succursales et des campus. « L'ajout du WAN à son système de gestion AI permet à Juniper d'offrir une solution de gestion unique pour ses systèmes sans fil, câblés, de sécurité et WAN. Il simplifie la tâche de déploiement, d'exploitation et de dépannage et l'infrastructure réseau de l'entreprise », a déclaré Chris DePuy, analyste et co-fondateur du Groupe 650.  « Alors que de plus en plus d'entreprises se connectent à un nombre croissant de services logiciels et de systèmes IT hébergés dans le cloud, il devient de plus en plus complexe de maintenir la cohérence des connexions étendues. Par ailleurs, étant donné que de plus en plus d'employés travaillent à distance et qu'ils sont aussi plus mobiles, le nombre de sites augmente également ». Parallèlement à l'annonce de WAN Assurance, Juniper a aussi renforcé les capacités conversationnelles ou de traitement du langage naturel NLP de Marvis. « Plus précisément, Marvis peut désormais mieux comprendre l'intentionnalité des questions IT et faire des suggestions plus nuancées sur la manière de résoudre les problèmes grâce à son accès à une vaste base de connaissances », a encore déclaré M. Leelanivas. « Ces capacités permettent également aux utilisateurs de savoir si Marvis a répondu à la bonne question ou s'il a bien identifié l'origine du problème, afin qu'il continue à apprendre, une condition essentielle pour le bon fonctionnement d'un support basé sur l'IA », a ajouté M. Leelanivas.

Avec ces améliorations, attendues pour la fin de l'année, Juniper dispose désormais d'un outil important pour se mesurer à des concurrents comme Cisco, VMware, HPE/Aruba, Palo Alto, Fortinet et d'autres, des rivaux qui intègrent tous des fonctionnalités AI et ML dans leurs propres familles de produits. Très récemment, Aruba a lancé Edge Services Platform (ESP), une plateforme qui, selon l'entreprise, peut analyser les données télémétriques générées par le WiFi ou les équipements de commutation réseau et les utiliser pour optimiser automatiquement la connectivité, identifier les problèmes de réseau et sécuriser l'environnement edge dans son ensemble. La plateforme ESP ne se contente pas de créer un lac de données à partir des informations du datacenter, du campus et du SD-WAN d'un client, mais elle les combine aussi avec les statistiques de quelque 1,5 milliard de points de données générés quotidiennement par les appareils d'Aruba partout dans le monde. « Edge Services Platform applique ensuite ses algorithmes d'intelligence artificielle et d'apprentissage machine pour résoudre les problèmes avant qu'ils ne se manifestent », a déclaré Aruba. « Juniper possède une base installée relativement plus petite que certains de ses concurrents, ce qui oblige l'équipementier soit à écarter ses concurrents, soit à trouver de nouvelles terres vierges à exploiter », a déclaré M. DePuy. « Malgré ce défi, l'entreprise a connu un succès surprenant en entrant dans le classement Fortune 500 des grandes entreprises de logistique, de vente au détail et de technologie transversale ».

40 000 emplois menacés chez IBM

Le groupe américain IBM serait sur le point d'engager la suppression de plusieurs dizaines de millions de postes dans le monde d'ici la fin de l'année. En Europe, les coupes pourraient s'élever à 10 000. Une...

le 04/11/2020, par Véronique Arène, 471 mots

Des briques rouges capable de stocker l'électricité

Des chercheurs de l'université de Washington ont utilisé des briques pour stocker de l'énergie en transformant le pigment rouge à base de polymère en conducteur d'électricité. Transformer et utiliser les...

le 14/10/2020, par Patrick Nelson, Network World, (adaptation Jean Elyan), 703 mots

Cisco ajoute au SD-WAN des options de connectivité avec AWS et Azure

Les fonctionnalités Cisco SD-WAN Cloud OnRamp simplifient l'accès aux services multi-cloud, améliorent la sécurité et réduisent la latence. L'équipementier Cisco a encore élargi les options d'intégration au...

le 25/09/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1315 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...