Juniper Networks étoffe son logiciel d'automatisation réseau Apstra

le 28/05/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1040 mots

Juniper fait évoluer son offre autour du datacenter avec des outils de configuration simplifiés, une surveillance en temps réel et la prise en charge de VMware NSX et du système d'exploitation réseau Sonic.

Juniper Networks étoffe son logiciel d'automatisation réseau Apstra

La dernière version du logiciel d'automatisation Apstra livré par Juniper Networks apporte des fonctions de surveillance et des modèles de configuration, ainsi qu'une meilleure intégration avec la plate-forme de virtualisation et de sécurité NSX de VMware. Au mois de janvier, Juniper avait racheté Apstra et son système d'exploitation Apstra Operating System (AOS), conçu dès l'origine pour prendre en charge les fonctions Intent-Based Networking (IBN) d'automatisation du réseau. Une fois déployé, AOS - désormais appelé Apstra - conserve un référentiel en temps réel des informations de configuration, de télémétrie et de validation afin de s'assurer que le réseau répond aux exigences des clients. Apstra inclut également des fonctions d'automatisation capables de fournir des politiques de réseau et de sécurité cohérentes pour les charges de travail sur les infrastructures physiques et virtuelles.

Le NaaS pour demain, mais avec des défis

Afin de protéger les configurations, Apstra effectue des vérifications régulières et automatisées du réseau. Parce qu'il est agnostique sur le plan du hardware, le logiciel peut être intégré aux produits de Cisco, Arista, Dell, Microsoft et Nvidia/Cumulus. Avant le rachat, Apstra était fortement intégré aux produits réseau de Juniper. Avec la sortie d'Apstra 4.0, l'équipementier a renforcé ses capacités IBN avec des modèles de réseau personnalisables et réutilisables. « L'idée est de permettre aux clients d'ajouter plus facilement des périphériques ou des charges de travail en fonction de leurs besoins, et l'OS Apstra garantit qu'ils fonctionnent sur l'ensemble de la structure du réseau sans aucun problème et sans intervention manuelle, comme c'était le cas par le passé. Apstra permet vraiment de faire un bond en avant dans la configuration IBN », a déclaré Mansour Karam, fondateur et président d'Apstra. « Le système d'exploitation prend également en charge les balises qui étiquettent toutes sortes de composants physiques et logiques du réseau afin de planifier la circulation des données, d'appliquer des politiques ou de filtrer certains trafics, dans le but explicite de valider les choix d'automatisation du client et de vérifier qu'ils se concrétisent sur le réseau », a encore expliqué M. Karam. « Ces informations sont également récupérées par la base de données principale et le système d'analyse d'Apstra, qui permettent aux clients de gérer l'état attendu du réseau et de recevoir des alertes en cas de différentiel par rapport aux prévisions », a ajouté M. Karam.

Prise en charge de VMware NSX

« Apstra 4.0 étend la prise en charge de l'environnement NSX Networking 3.0 de VMware pour faciliter la gestion des réseaux virtuels et physiques », a indiqué M. Karam. Les réseaux superposés - Overlay networks - comme VMware NSX-T facilitent la gestion des charges de travail, mais ajoutent une nouvelle couche de complexité pour l'administration et le dépannage. « L'intégration d'Apstra à NSX-T 3.0 garantit le fonctionnement croisé entre les réseaux virtuels et physiques », a expliqué dans un blog Michael Bushong, vice-président de la gestion des produits de datacenters de Juniper. « Par exemple, comme Apstra interroge le contrôleur NSX-T, il sait ce qui se passe dans l'environnement NSX-T et peut allouer des ressources réseau en conséquence », a déclaré M. Bushong. « De plus, le logiciel Apstra permet aux clients de localiser facilement les machines virtuelles dans le fabric. Les vues unifiées des couches Underlay et Overlay simplifient grandement le dépannage et accélèrent le temps moyen pour prouver la non-gravité d'un incident - le « Mean Time to Innocence » - en cas de problèmes de performances applicatives ».

Prise en charge de Sonic

Apstra 4.0 prend également en charge le système d'exploitation Sonic (Software for Open Networking in the Cloud). Cet OS réseau basé sur Linux, développé et livré en open source par Microsoft, dissocie le logiciel réseau du matériel sous-jacent et lui permet de fonctionner sur des commutateurs et des ASIC de plusieurs fournisseurs, tout en prenant en charge l'ensemble des fonctionnalités réseau comme le protocole d'échange de route externe BGP (Border Gateway Protocol), l'accès direct à la mémoire à distance RDMA (Remote Direct-Memory Access), la qualité de service QoS et d'autres technologies Ethernet/IP. « L'idée est de permettre aux opérateurs réseau d'accéder à la même interface Apstra dans leurs environnements Sonic et dans leur système d'entreprise », a déclaré Mansour Karam. « Par exemple, Sonic ne dispose pas d'une interface CLI traditionnelle pour le contrôle du système, ce qui peut constituer un défi, mais le logiciel Apstra résout ce problème sensible », a encore expliqué M. Karam. Apstra a toujours été un fervent partisan de SONiC et, en novembre dernier, l'OS a été enrichi de nouvelles fonctionnalités SONiC, notamment la prise en charge du VPN Ethernet (EVPN), du Virtual Extensible LAN (VXLAN), sans oublier la prise en charge des EVPN Route Types 2, 3, et 5, celle de l'interconnexion Data Center Interconnect (DCI), et de la segmentation L2 et L3. DCI peut relier plusieurs datacenters pour améliorer la résilience, la sauvegarde des données et la reprise après sinistre.

Apstra 4.0 bénéficie également d'une option de packaging clé en main pour le logiciel et le matériel Juniper. Les clients peuvent désormais commander le logiciel Apstra préemballé avec les commutateurs des Séries QFX et les passerelles SRX Series Services Gateways de Juniper. « Cela peut permettre aux entreprises de taille moyenne d'adopter l'approche opérationnelle de Juniper en matière de datacenter sans avoir à mettre en route de grands projets de conception ou de longs programmes de déploiement », a déclaré M. Bushong. « L'architecture évolutive et optimisée permet aux équipes de déployer en toute confiance ce dont elles ont besoin à un temps T, avec la flexibilité nécessaire pour passer de ces petites empreintes à 4 commutateurs à des déploiements beaucoup plus importants, quelle que soit la ressource », a ajouté M. Bushong. « La capacité d'Apstra à gérer les blocs de construction permet désormais de déployer de nouveaux datacenters en quelques heures, au lieu de quelques jours, grâce au Zero Touch Provisioning (ZTP) et à un ensemble de plans pré-validés ». Le marché Sonic est en pleine croissance : selon un récent rapport du cabinet d'études 650 Group, le marché mondial de SONiC dans la commutation des datacenters dépassera les 4 milliards de dollars d'ici à 2025. Apstra 4.0 sera disponible à la fin du mois de juin.

Travail hybride, Internet du futur, sécurité et capacités edge sur la...

Cisco vise les réseaux agiles, les applications optimisées, le travail hybride, l'Internet du futur, la sécurité de bout en bout et la croissance des réseaux edge. Lors de la conférence Investor Day organisée...

le 20/09/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 639 mots

Avec EVPN-VXLAN, Juniper permet à Mist de prendre en charge la...

L'équipementier Juniper Networks propose une prise en charge des réseaux de campus EVPN-VXLAN qui peuvent être gérés, contrôlés et rationalisés par son service de gestion Mist. Juniper Networks adopte une...

le 16/09/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 756 mots

Un point d'accès WiFi sécurisé pour les télétravails signé Palo Alto...

Le pack Okyo Garde de Palo Alto Networks comprend un point d'accès WiFi 6 et un logiciel d'application mobile pour offrir une protection contre les logiciels malveillants, les ransomwares et le phishing. Le...

le 13/09/2021, par Michael Cooney, IDG NS, et Serge Leblal, 817 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...