L'impact du Covid-19 sur la mise en réseau des entreprises

le 11/02/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1043 mots

Dans le sillage de la pandémie de Covid-19, les API, l'automatisation et la connectivité des succursales dans le cloud sont devenues les nouvelles priorités des équipes réseau des entreprises.

L'impact du Covid-19 sur la mise en réseau des entreprises

La pandémie de Covid-19 a eu plusieurs impacts sur le monde des réseaux. Elle est notamment à l'origine de l'augmentation du nombre de bureaux à distance automatisés, elle a imposé le support de type « branche d'un seul tenant » et elle a poussé à l'adoption de nouveaux outils logiciels de communication. « Ce que nous observons le plus, c'est la recherche d'agilité des entreprises. C'est-à-dire que les services IT examinent la technologie qu'ils ont déployée et l'évaluent non seulement en termes de vitesse et de flux, mais aussi en fonction de son agilité à gérer l'étape suivante », a déclaré Todd Nightingale, responsable de l'activité Enterprise Networking & Cloud de Cisco. « Les API logicielles sont une composante importante de ces nouvelles priorités, car elles permettent, avec les logiciels, de gérer les changements beaucoup plus facilement et d'appliquer des modifications en un jour plutôt qu'en plusieurs mois ».

Concernant Cisco, M. Nightingale affirme que l'équipementier veut apporter plus de support à des technologies et à des outils de programmation open source comme Terraform et Ansible pour rendre l'automatisation plus facile et plus agile. « Il est également de plus en plus important que les professionnels des réseaux continuent à développer leurs compétences logicielles, qu'ils apprennent par exemple à mieux utiliser les API et les référentiels de code, pour exploiter toutes les capacités des réseaux actuels », a déclaré Susie Wee, vice-présidente du groupe DevNet Ecosystem Success de Cisco, dans un récent article de blog. « Des compétences en réseau et des connaissances en logiciels sont nécessaires pour connecter en toute sécurité des applications critiques à travers le cloud », a-t-elle ajouté. Cisco a intégré un accès API à son dernier hardware réseau et créé des liens vers les services cloud d'entreprises, comme Amazon AWS, Microsoft Office365 et Google Cloud, « de façon à ce que Cisco puisse gérer par programmation l'interface entre les réseaux d'entreprises et ces clouds », a ajouté Mme Wee.

Cloud et automatisation

La capacité à exploiter ces API cloud sera essentielle pour les entreprises, autant dans l'environnement de réseau actuel que dans le contexte post-pandémie. La rapidité de l'innovation dans les services d'infrastructure et de plateforme cloud (Cloud Infrastructure and Platform Services, CIPS) a fait du cloud la plateforme de facto pour les nouveaux services numériques et les charges de travail traditionnelles existantes. Ainsi, selon un récent rapport de Gartner, d'ici 2023, environ 40 % de toutes les charges de travail des entreprises seront déployées dans le CIPS, contre 20 % en 2020. « La pandémie de Covid-19 a entraîné un recalibrage des stratégies cloud, la collaboration, la mobilité et les bureaux virtuels basculant rapidement dans le cloud pour soutenir de manière sécurisée le travail de la main-d'oeuvre distribuée », a déclaré John McArthur, directeur analyste senior chez Gartner, dans ce rapport.

« Le Covid a accéléré la transition vers le cloud, non seulement en tant qu'environnement d'exécution des applications mais aussi en tant que modèle émergent de gestion d'entreprise », a déclaré pour sa part Brandon Butler, analyste principal de la recherche, réseaux d'entreprise, chez IDC, lors de la conférence « Future of Enterprise Networking: Emergence of the New Normal » (Le Futur du Réseau d'Entreprise : L'Émergence d'une nouvelle normalité »), organisée récemment par le cabinet de recherche. « La gestion des ressources de l'entreprise à partir du cloud permet d'obtenir des informations et des analyses sur le réseau ainsi qu'un accès rapide à de nouvelles fonctionnalités », a encore déclaré M. Butler. « Cette capacité s'est avérée particulièrement utile pour gérer les opérations réseau pendant la pandémie, et la tendance se poursuivra après la crise ».

Une branche d'un seul tenant

En dehors de cet usage accru des API avancées et de cette évolution vers une gestion des ressources à partir cloud, les analystes constatent aussi un usage particulièrement important des technologies d'automatisation. Ainsi, selon IDC, en 2020, les entreprises ont utilisé des outils d'automatisation pour permettre l'intégration des utilisateurs, l'activation des services et la maintenance à distance. Selon Cisco, le recours à des outils d'automatisation plus avancés peut aider les entreprises à détecter et à définir les dispositifs se connectant à un réseau de bureau à domicile et à appliquer des politiques de segmentation pour contrôler les autorisations d'accès et empêcher les infections de se propager à partir des bureaux à domicile et vers les ressources de l'entreprise. « L'avènement d'équipements IoT comme des capteurs et des caméras rend le concept d'opérations à distance entièrement automatisées incroyablement important », a déclaré M. Nightingale. « Le Covid a accéléré l'adoption de l'automatisation, et c'est elle qui va permettre aux groupes IT d'étendre leurs capacités, aujourd'hui et plus tard ».

Selon les experts, de nombreuses équipes IT vont continuer à se focaliser sur les bureaux et les succursales à distance. Selon IDC, quand nous sortirons de la crise sanitaire, plus de 52 % des employés continueront à travailler à distance ou pourront adopter un mode de travail hybride, combinant travail au bureau et travail à distance. Cette tendance poussera de nombreuses entreprises à soutenir ce qu'IDC appelle une « branche d'un seul tenant ». « Les entreprises doivent soutenir une main-d'oeuvre hybride et voir comment elles peuvent étendre les politiques de réseau local aux travailleurs distants en utilisant des architectures de type « branch-of-one » », a déclaré Brad Casemore, vice-président de la recherche du groupe chargé des datacenters et des réseaux multicloud chez IDC.

Gestion centralisée en mode cloud

Selon M. Casemore, les dernières études d'IDC montrent que les composants essentiels d'une architecture de type « branche d'un seul tenant » devraient inclure la prise en charge de technologies de gestion centralisée des politiques réseau de l'entreprise à partir d'une plateforme cloud pour, le recours à des outils de visibilité et d'analyse pour le contrôle des performances applicatives et de l'expérience utilisateur, une sécurité centralisée et une capacité subventionnée de sauvegarde à large bande ou sans fil. « Le travail hybride auquel nous a obligé la pandémie ne disparaîtra pas », a déclaré M. Nightingale. « Il s'agit maintenant de fournir à l'utilisateur, où qu'il se trouve, la meilleure expérience, une connectivité et une sécurité de premier ordre dans un pack étroitement intégré », a déclaré M. Nightingale.

Cisco lance une alerte au sujet de trois failles critiques dans ACI...

Des correctifs pour ses logiciels haut de gamme ACI, Application Services Engine (ASE) et son système d'exploitation NX-OS ont été émis par Cisco.. Cisco a émis trois avis de sécurité qualifiés de...

le 26/02/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 829 mots

Juniper intègre le SD-WAN de 128 Technology à sa plate-forme IA Mist

Poursuivant l'intégration des briques issues de ses derniers rachats, Juniper intègre le logiciel Session Smart de 128 Technology à sa famille de gestion du cloud basée sur Mist AI. Juniper Networks continue...

le 25/02/2021, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 706 mots

Starlink dans les starting-block en France

L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse a octroyé au service Internet par réseau satellitaire Starlink l'usage des bandes de fréquences...

le 22/02/2021, par Dominique Filippone, 402 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...