L'impact du Covid-19 sur les réseaux publics et la sécurité

le 27/03/2020, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 1227 mots

Nos confrères d'IDG tiennent un état des lieux de l'impact du coronavirus sur l'état des réseaux dans le monde. Voici les dernières nouvelles.

L'impact du Covid-19 sur les réseaux publics et la sécurité

La propagation du coronavirus et les mesures de confinement ont obligé les entreprises publiques et privées et l'administration à mettre leurs employés en télétravail. Cette mesure exerce une pression imprévue sur toutes sortes de technologies réseau et pose des problèmes de bande passante et de sécurité. Voici une mise à jour sur la situation.

Dernières données de Ookla

Ookla, et plus particulièrement son service Speedtest, est spécialisé dans les mesures régulières de bande passante des connexions Internet. Semaine après semaine (jusqu'au 23 mars), l'entreprise constate une dégradation des performances des réseaux mobiles et fixes à large bande dans le monde entier. (Son site https://www.speedtest.net/global-index donne une idée de l'évolution des performances par pays). Si l'on compare la semaine du 16 mars à la semaine du 9 mars, la vitesse moyenne de téléchargement sur le haut débit mobile et fixe a diminué au Canada et aux États-Unis, tandis qu'elle est restée relativement stable au Mexique.

Pic sur le VPN

Quel sera l'impact du coronavirus sur la planification des réseaux d'entreprise ? En fait, tout va dépendre de la période de confinement et de travail à domicile des salariés. L'avis de Tom Nolle, président de CIMI Corp., sur la situation est intéressante. Ce dernier a en effet déclaré que l'arrêt du réseau « pourrait éventuellement entraîner un usage important des services SD-WAN, en particulier ceux proposés par les fournisseurs de services managés ». Par ailleurs, beaucoup d'entreprises pourraient être tentées par le recours au VPN SD-WAN qui n'implique pas d'achat/licence, et privilégie une approche de service en général, et en particulier la possibilité d'un engagement contractuel assez court.

D'après les statistiques du fournisseur NordVPN, l'usage des VPN augmente partout dans le monde. Selon la société, depuis le 11 mars, l'usage du VPN d'entreprise a augmenté de 65,93 % aux États-Unis. Toujours aux États-Unis, du fait du télétravail massif, l'utilisation des applications bureautique a augmenté de 94,09 %, contre 0,39% pour les applications mobiles. Au niveau mondial, les équipes NordVPN ont constaté un pic de 165 % dans l'utilisation des VPN professionnels. Plus finement, cet usage a grimpé en flèche au-delà de 200 %, atteignant +240,49 % aux Pays-Bas, +206,29 % au Canada et +207,86 % en Autriche. En termes d'usage de VPN professionnel, l'Italie a connu la croissance la plus modeste, avec seulement +10,57 %. Selon les données d'Atlas, au cours des deux dernières semaines, l'usage du VPN a augmenté de 124 % aux États-Unis. Uniquement entre le 16 et le 22 mars, l'usage du VPN a augmenté de 71% dans ce pays. La comparaison a été faite avec les mesures de trafic effectuées sur ses serveurs entre le 9 et le 15 mars. Les données proviennent de 53 000 utilisateurs hebdomadaires de l'entreprise.

Des appels voix plus nombreux et plus longs

Verizon indique pour sa part que l'usage de la voix, en forte baisse depuis l'avènement du SMS, du chat et des médias sociaux, a augmenté de 25 % au cours de la dernière semaine. Ses données montrent que cette hausse est liée essentiellement aux conférences téléphoniques. De plus, la durée des appels mobiles est plus longue. L'usage des appels en sans fil a augmenté de 10 % et les appels durent 15 % de plus. AT&T a également signalé que les appels, en particulier les appels WiFi, avaient augmenté de 88 % le 22 mars par rapport à un dimanche normal. Le trafic de Netflix a chuté après avoir atteint des sommets historiques vendredi et samedi, et le trafic de données de streaming vidéo entre son réseau et les réseaux homologués a atteint des niveaux records. AT&T a déployé des noeuds cellulaires portables pour renforcer la couverture des clients de FirstNet dans l'Indiana, le Connecticut, le New Jersey, la Californie et New York.

Des réductions de services chez Microsoft

Cette semaine, Microsoft a informé les utilisateurs d'Office 365 qu'il réduisait certains services :

- OneNote : OneNote in Teams sera disponible en lecture seule pour les tenants commerciaux, à l'exclusion de l'Éducation. Les utilisateurs peuvent se rendre sur la version web de OneNote pour apporter leurs modifications. La taille de téléchargement et la fréquence de synchronisation des fichiers joints ont été modifiées. Tous les détails sur ces changements et d'autres mises à jour liées à OneNote sont disponibles à l'adresse http://aka.ms/notesupdates.

- SharePoint : Microsoft reprogramme les opérations spécifiques de back-end aux heures d'ouverture régionales du soir et du week-end. Les capacités affectées comprennent la migration, la protection contre la perte de données et les retards dans la gestion des fichiers après le téléchargement d'un nouveau fichier, d'une vidéo ou d'une image. Microsoft a également réduit la résolution de la vidéo pour la lecture vidéo.

- Stream : la timeline des personnes a été désactivée pour les vidéos récemment téléchargées. Les vidéos préexistantes ne seront pas affectées. La résolution des vidéos d'enregistrement des réunions a été ajustée à 720p.

Check Point, fournisseur de la solution de sécurité Threat Intelligence, a fait savoir que, depuis janvier 2020, plus de 4 000 domaines liés aux coronavirus avaient été enregistrés dans le monde. Parmi ces sites, 3 % sont qualifiés de malveillants et 5 % sont jugés suspects. Les domaines liés aux coronavirus ont 50 % plus de chances d'être malveillants que les autres domaines enregistrés à la même période. Il note que leur fréquentation est également plus élevée que celle de sites mettant en avant des thèmes saisonniers récents comme la Saint-Valentin.

Orange muscle son réseau

L'opérateur Orange a augmenté la capacité de son réseau et amélioré ses plateformes de services. Ces mesures lui permettent de soutenir l'augmentation exponentielle des besoins et des usages. Le nombre d'utilisateurs se connectant à distance au réseau de leur entreprise a déjà augmenté de 700% chez ses clients. Elle a également doublé la capacité des connexions simultanées sur ses plateformes. L'usage de solutions de collaboration à distance comme la vidéoconférence a également augmenté massivement, passant de 20 à 100 %.

Verizon a constaté qu'entre le 10 et le 17 mars, le trafic VPN avait augmenté de 34%. L'opérateur a également constaté une augmentation de 75 % du trafic des jeux et le trafic web a augmenté d'un peu moins de 20 % au cours de cette période.

Une semaine après la qualification en pandémie de l'épidémie de coronavirus par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention ou CDC), le fournisseur de services d'analyse de données et de haut débit OpenVault a écrit le 19 mars que :

- L'utilisation moyenne des abonnés entre 9h à 17h est passée à 6,3 Go, soit 41,4% de plus qu'en janvier (4,4 Go).

- Au cours de la même période, l'utilisation aux heures de pointe (18 h à 23 h) a augmenté de 17,2 %, passant de 5,0 Go par abonné en janvier à 5,87 Go en mars.

- L'utilisation quotidienne globale est passée de 12,19 Go à 15,46 Go, soit une augmentation de 26,8 %.

Sur cette base de croissance, OpenVault prévoit que la consommation pour le mois de mars atteindra près de 400 Go par abonné, soit une augmentation de près de 11% par rapport au précédent record mensuel de 361 Go, établi en janvier de cette année. De plus, OpenVault pense que les abonnés ne changeront pas leurs habitudes après la crise et que leur consommation passera à une moyenne de 460 Go par abonné et par mois à l'avenir.

((Légende illustration principale)
Un peu partout dans le monde, les opérateurs renforcent leur services pour suivre la montée en puissance des échanges des salariés en télétravail. (Crédit @orange-NicolasGouhier)

Grâce à l'automatisation, Ceridian a pu faire face au Covid

Pour aller plus loin dans sa transformation numérique, Ceridian n'a pas hésité à adopter des technologies comme le cloud hybride, la microsegmentation et l'automatisation des réseaux. Le fournisseur américain...

le 23/11/2020, par John Edwards, Network World (adaptation Jean Elyan), 1400 mots

L'IoT et l'IA au coeur de la connectivité des camions Volvo

Volvo Trucks North America utilise l'IoT et des analyses avancées pour améliorer les diagnostics des véhicules utilitaires, rationaliser l'entretien et aider les opérateurs de flottes à optimiser le temps...

le 20/11/2020, par Bob Violino, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1833 mots

Un réseau IoT pour lutter contre les incendies de forêt

Dryad Networks prépare un réseau IoT de capteurs connectés via un maillage sans fil alimenté par l'énergie solaire. Une fois déployé dans les forêts, ce réseau peut servir de système d'alerte précoce pour les...

le 18/11/2020, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 770 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...