La Commission Européenne fustige l'écart entre pays des prix des appels téléphoniques mobiles

le 12/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, Régulation télécoms, 235 mots

La minute de communication mobile coûte, en moyenne, 14,7 centimes aux Pays-Bas, 12,7 en France, 9,1 sur l'ensemble de l'Europe et... 1,9 en Lituanie.

La Commission Européenne fustige l'écart entre pays des prix des appels téléphoniques mobiles

Le marché unique des télécommunications mobiles n'est pas encore fait en Europe. La Commission Européenne s'étonne ainsi d'un écart de 774% entre le pays le moins cher, la Lituanie (1,9 centimes/minute), et le plus onéreux, les Pays Bas (14,7 centimes/minute). La moyenne européenne est de 9,1 centimes/minute. La France se situe parmi les pays les plus chers avec 12,7 centimes/minute.

Cette variation ne s'explique pas par un écart de niveau de vie. La Commission Européenne compare ainsi la variation du coût des télécommunications mobiles et la variation du coût des denrées alimentaires. Le lait connaît ainsi une variabilité du prix de 43% « seulement ». L'achat d'un iPad peut coûter, quant à lui, plus ou moins 11% selon le pays. On est bien loin des 774% de la téléphonie mobile.

Il faut également remarquer que des pays voisins peuvent être très différents sur les tarifs de la téléphonie mobile. Si les voisins Belgique, Luxembourg et Pays-Bas forment le trio de tête des prix élevés, l'Estonie complète le quarté avec 13,3 centimes/minute alors que ses voisins lituaniens et lettons sont parmi les moins chers (respectivement : 1,9 et 3,5 centimes/minute). L'Allemagne, malgré ses plaines, est plus chère que la montagneuse Autriche (respectivement 8,8 et 7,9 centimes/minute).

La commissaire européenne Nellies Kroes a annoncé qu'elle prendrait de nouvelles mesures pour unifier le marché européen en septembre 2013.

Un réseau privé 4G/5G dans une usine Schneider Electric normande

En s'appuyant sur les solutions de Nokia intégrées par Orange Business Services, Schneider Electric a équipé son usine localisée Le Vaudreuil en Normandie d'un réseau 4G/5G privé en se servant de la...

le 09/07/2021, par Laurent Mavallet, 284 mots

Le chiffrement GEA-1 du GPRS affaibli dès l'origine par l'ETSI

Plusieurs chercheurs ont découvert que l'algorithme de chiffrement utilisé pour la connectivité GPRS des réseaux 2G avait été délibérément affaibli, ouvrant la voie au décryptage des communications. L'ETSI en...

le 18/06/2021, par Jacques Cheminat, 498 mots

Les failles du slicing 5G inquiètent les opérateurs

Des manquements dans les étapes de validation de la sécurité dans le découpage du réseau 5G exposent à un risque grave de violations de la vie privée et de la sécurité. Selon un rapport d'AdaptiveMobile...

le 12/04/2021, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 543 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »