La NASA expérimente la transmission par laser avec la station spatiale internationale

le 10/06/2014, par Jean-Pierre Soules avec IDG NS, Réseaux, 427 mots

L'envoi d'une vidéo de l'espace à la terre n'a nécessité que 3,5 secondes, par les systèmes radio conventionnels, l'opération aurait pris 10 minutes. D'où l'intérêt de ce mode de communication dans les voyages spatiaux plus lointains que projette la NASA.

La NASA expérimente la transmission par laser avec la station spatiale internationale

«Bonjour, le monde !» : c'est le titre d'une vidéo haute définition transmise avec succès via laser par la NASA, depuis la station spatiale internationale,  évoluant à 410 km d'altitude. Il  s'agissait du premier test de transmission optique réalisé  pour l'Optical Payload for Lasercomm Science Lasercomm Science (OPALS). L'agence spatiale expérimente de nouveaux moyens de communication dans l'espace, capables de transporter plus de données et plus rapidement que par les moyens radio traditionnels. « La Station spatiale internationale constitue un banc d'essai pour l'enrichissement de nos connaissances sur notre comportement dans l'espace et nous aider à explorer plus profondément le système solaire, a déclaré Sam Scimemi, le directeur de la division Station spatiale à la NASA. L'utilisation de la station spatiale pour améliorer les débits de transmission au-delà des orbites basses est un autre exemple de la manière dont les systèmes satellitaires peuvent servir de tremplin à l'exploration de l'espace lointain.

Une expérience fascinante

Selon OPALS, la transmission de la vidéo par le biais d'un faisceau laser de 2,5 watts de 1,55 nanomètre longueur d'onde a duré 3,5 secondes, alors que via les systèmes radio traditionnels, elle aurait pris 10 minutes. La communication laser a atteint un pic de transmission à 50 Mbit/s. C'était le premier test d'une série qui s'étendra sur les prochains mois. « Le spectacle de ce faisceau de lumière arrivant de notre petite vaisseau spatial était fascinant, a déclaré Matt Abrahamson, le directeur de projet OPALS. Nous espérons que les résultats des expérimentations à venir nous révéleront le potentiel des communications optiques  dans les futures missions d'exploration de l'espace lointain. » L'équipement laser a été transporté par un cargo spatial SpaceX.

Une sonde lunaire comme relai Internet

Les communications par laser sont l'une des technologies émergentes que teste la NASA. Cette initiative constitue une priorité essentielle du Space Technology Mission Directorate. Il se focalise sur les technologies destinées aux futures missions spatiales, ainsi que sur la vie sur terre. Par exemple, en octobre dernier, la NASA a lancé une sonde lunaire qui pourrait éventuellement devenir un relais Internet extérieur. L'observatoire Lunar Atmosphere and Dust Environment Explorer (LADEE), de la NASA, a permis un test limité d'un système laser à haut débit. Il s'agissait de la première expérimentation de ce type. Comme avec OPALS, des systèmes tels que LADEE pourraient accélérer le développement des communications pour l'exploration de  l'espace lointain avec des équipages composés d'humains et de robots.

Une mise à jour du routage BGP à l'origine de la panne mondiale de...

Selon ThousandEyes, l'instabilité des tables de routage BGP (Border Gateway Protocol) a entraîné des pertes importantes de paquets IP, empêchant les clients de Microsoft d'accéder à Teams, Outlook, SharePoint...

le 01/02/2023, par Ann Bednarz, Network World (adapté par Jean Elyan), 1104 mots

Avec la mise à jour d'Apstra, Juniper poursuit sa stratégie axée sur...

L'équipementier Juniper a doté sa plateforme IBN d'automatisation du datacenter Apstra de nouvelles fonctionnalités de configuration, d'un support multi-fournisseurs et de capacités d'analyse environnementale...

le 30/01/2023, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 569 mots

L'IA arrive à petits pas sur le réseau

L'introduction de l'intelligence artificielle dans un réseau d'entreprise implique de décharger des tâches sur l'IA, de modifier son approche du développement des compétences et, à mesure que les besoins en...

le 09/01/2023, par John Burke, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 968 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...