La start-up Flowmill vient renforcer les solutions de Splunk

le 25/11/2020, par Maryse GROS, Réseaux, 466 mots

Avec Flowmill, Splunk s'offre une technologie de surveillance de la performance réseau qui s'appuie sur les technologies eBPF, source de données importante pour l'observabilité des environnements cloud natifs.

La start-up Flowmill vient renforcer les solutions de Splunk

Les acteurs de l'observabilité de bout en bout des SI complètent activement leurs plateformes. En rachetant Flowmill, une start-up créée en 2016 en Californie, Splunk va ajouter à la sienne une solution cloud pour monitorer la performance des réseaux. L'éditeur qui a bâti sa réputation sur l'analyse des données machine devrait finaliser cette acquisition sur l'exercice fiscal en cours, d'ici fin janvier. Le montant du rachat n'est pas précisé.

Avec Flowmill, Splunk va étendre ses capacités d'observabilité par l'ingestion, l'analyse et le déclenchement d'actions pour résoudre rapidement les problèmes liés aux réseaux et optimiser leurs performances. « La solution NPM [network performance monitoring] innovante de Flowmill fournit une observabilité en temps réel du comportement du réseau et de la performance des applications cloud distribuées, en tirant profit des technologies extended Berkeley Packet Filter [eBPF] », expose Tim Tully, CTO de Splunk, qui qualifie de visionnaire la technologie NPM de la société rachetée.

eBPF, une précieuse source de données

Splunk rappelle qu'eBPF est un composant important pour compléter l'observabilité full-stack. Cette source, sous-utilisée, est rencontrée dans tous les cas d'utilisation des environnements cloud natifs, et d'un accès plus facile que les données réseaux traditionnelles. Elle fournit une large visibilité sur les interactions entre les applications, les réseaux et d'autres éléments d'infrastructure. Pour en tirer parti, il faut pouvoir collecter efficacement d'importants volumes de données provenant de systèmes largement distribués. Sur son site, Flowmill explique apporter une visibilité en temps réel du comportement réseau de chaque service en container, des VM ou des serveurs bare métal, sans modification sur le code ni sur le réseau. Il détecte les problèmes d'infrastructure cloud, pertes de paquets, échecs de connexion et les problèmes de DNS. Dans les architectures cloud distribuées, Flowmill, racheté par Splunk, permet d'évaluer l'état global de chaque interaction entre les services et de mesurer les coûts du trafic réseau par service.

Sur l'observabilité, l'acquisition de Flowmill s'ajoute à celles récemment réalisées de Plumbr et Rigor, finalisées en octobre. Plumbr est un éditeur de solution d'APM qui apporte l'auto-instrumentation, le real user monitoring (RUM) et l'analyse avancée de performance. Rigor est spécialisé dans le DEM, le monitoring de l'expérience digitale. Ses solutions aident les entreprises à optimiser les expériences des utilisateurs sur les canaux digitaux. Sur le marché des solutions d'observabilité, Splunk côtoient des éditeurs comme Datadog, qui a tenu sa conférence en août, Elastic, Dynatrace ou encore Oracle qui a récemment présenté sa plateforme. En 2019, Splunk avait déjà racheté trois sociétés pour renforcer son offre globale : Omnition, SignalFx et Steamlio.

Cisco bataille pour finaliser le rachat d'Acacia

Acacia Communications, qui avait entamé des négociations avec Cisco en vue de son rachat pour un montant de 2,6 Md$, a finalement décidé de se retirer. Ce que Cisco a décidé de contester devant les tribunaux....

le 12/01/2021, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 472 mots

Un WiFi plus sécurisé avec le WPA3

Le protocole de sécurité sans-fil « WiFI Protected Access 3 » ou « WPA3 » peut renforcer la sécurité de l'authentification, en particulier le WPA3-Entreprise. Voici comment. De façon générale, le protocole de...

le 29/12/2020, par Eric Geier, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1269 mots

Forte poussée des technologies 5G et edge en 2021, selon Deloitte

La 5G et l'informatique edge vont connaître une forte croissance en 2021. De plus, cette année, les opérateurs chercheront davantage à s'orienter vers des systèmes ouverts comme l'Open Radio Access Networks ou...

le 22/12/2020, par Jon Gold, IDG NS ( adapté par Jean Elyan), 747 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...